[abonnement gratuit]

l'auteur

  

Bernard Ardaud
né en 1951
Médecin ORL



 

photographie depuis l’âge de 12 ans
découvre le grand format en 2000
Déjà auteur de trois articles pour Galerie Photo
Construire une chambre légère pour la montagne
 Transformer un chassis 8 x 10 en 4 x 10
 Construire une chambre 4 x 10 pour moins de 80 euros
 Contact : b.ardaud@yahoo.fr
 

 


 

 

Comment transformer un châssis 8x10
en châssis 4x10 ?

par Bernard ARDAUD

Pourquoi une telle opération ?

- Le format 4 x 10 (10 x 25) est un format intéressant pour les amateurs de photos panoramiques qui doivent soit recadrer leur plans-films 8 x 10, soit acquérir les châssis 4 x 10 rares et onéreux (LOTUS ou CANHAM).
- Le rapport 1 sur 2.5 est équilibré entre le rapport 1 sur 2 (6 x 12) et
1 sur 3 (6 x 18) plus difficile à maîtriser.
- Le poids, qui est l’ennemi du montagnard, reste encore acceptable et permet d’emporter du « grand format allégé » là où le moyen format reste l’exception. La qualité du grand format se rapproche des sommets…
- Les châssis 8 x 10 se trouvent facilement en occasion à des prix raisonnables, ce qui n’est pas le cas des châssis 4 x 10.

Conclusion : fabriquons ce qui n’existe pas !

Matériel nécessaire

. Etabli avec un étau . Serre-joints
. Scie à découper . Cutter solide
. Boîte à onglet d’encadreur . Colle époxy
. Scie à métaux, limes . Ruban adhésif fort
. Papier de verre gros, moyen, fin . Quelques cales d’épaisseur en bois…

1. Démontage d'un châssis

Prendre des châssis FIDELITY qui ont travaillé
dans tous les sens du terme.

Enlever les volets.

Décoller délicatement le tissu adhésif qui tient les petits côtés basculants côté introduction des plans films.

Châssis tenu fermement par une main, plaqué sur une table et grand côté tenu par l’autre main, faire pivoter lentement en soulevant et en abaissant progressivement délicatement mais avec fermeté afin de désolidariser le long côté du côté d’introduction des volets.

Cette manœuvre demande un peu de doigté mais permet de séparer après un petit bruit sec les deux parties collées. Il est nécessaire de changer les côtés au contact de la table pour donner des mouvements dans tous les sens, les deux parties mâle et femelle étant emboîtées et collées. Même si une partie se casse, lors du remontage un collage soigneux rattrapera l’incident. Démonter les longs côtés par glissement et enlever les baguettes latérales de la plaque alu support du plan-film.

A ce stade, on se trouve donc avec :

- La plaque alu sur laquelle restent fixées deux barrettes parallèles l’une côté introduction des volets, l’autre côté volets basculants pour l’introduction des plans-films. Ne pas chercher à les enlever, elles sont fixées très solidement à la plaque par des picots transfixiants.
- Quatre barrettes latérales emboîtées l’une à l’autre qui constituent les longs côtés.
- Le grand côté large d’introduction des volets d’où l’on va retirer le feutre en V d’étanchéité à la lumière que l’on va laver et laisser sécher.

2. Découpe de la plaque alu

Prendre soigneusement les mesures pour découper la future plaque à 126 mm de largeur.

Utiliser une scie à découper, 

poncer le bord,

supprimer les irrégularités.

Bien veiller à ne pas vriller la plaque qui est fragile en raison de sa longueur et surtout de sa largeur désormais réduite. Couper également les deux barrettes plastique durant l'opération.

En reprenant la chute de la plaque désormais inutile, tailler à la scie les extrémités pour récupérer l’extrémité de la barrette plastique (15 mm) qui servira à reconstituer l’extrémité de la plaque retaillée.

Avec un cutter solide et l’introduction entre alu et plastique, un petit coup de marteau bien dosé, sec, sépare les picots supérieur et inférieur et libère les coins en plastique.

On sectionne sur la grande plaque les extrémités en excès afin d’obtenir un ajustage bout à bout satisfaisant.

On colle à la colle époxy-presse.

3. Découpe du côté introduction des volets

On a supprimé 100 mm de la plaque-alu, il faut raccourcir de la même dimension ce côté.

Avec une boîte à onglet d’encadreur, on réalise une section oblique à 45° afin de décaler les plans de coupe des trois composants, le composant central qui sépare les volets pouvant être décollé facilement ce qui facilitera le remontage. Pour effectuer une coupe régulière, utiliser des cales d’épaisseur en bois afin de bien conserver le parallélisme des cloisons.

Poncer, régulariser les bords. Raccourcir le feutre à la dimension nouvelle d’un coup de ciseaux.

4. Découpe des volets basculants

C'est peut-être le moment le plus délicat.

Les volets basculants de châssis 4 x 5 sont trop minces et ne peuvent pas être adaptés aux châssis 8 x 10 retaillés ; il faut donc travailler les volets d’origine que l’on a décollés.

Couper à la bonne longueur à la scie puis, à l’aide d’un cutter solide, tailler la gorge qui va s’encastrer contre les montants latéraux. Prendre son temps, le plastique se taille en copeaux, assez facilement et ne casse pas, ce qui autorise une recoupe relativement rapide. Bien veiller à ce que l’ajustage soit précis, la qualité de la découpe conditionne l’étanchéité à la lumière. Les bords supérieurs des volets doivent parvenir au même niveau que les bords latéraux des grands côtés.

5. Montage du châssis 8x10

- Monter sur la plaque nettoyée les deux côtés longs par emboîtement forcé, - - Positionner le feutre d’étanchéité raccourci,
- Positionner et coller les trois parties côté introduction des volets. Pour éviter les excès de colle, coller sur le versant interne un adhésif large et lisse. La cloison du milieu peut soit être collée lors du même temps, soit avoir été séparée puis collée au préalable. Dans ce cas, il n’y aura que deux cloisons à fixer et à coller, le positionnement est plus facile mais il n’y a pas de règle. - Coller à l’aide d’un ruban adhésif robuste les volets basculants bien positionnés.
- Afin de renforcer le montage de la partie côté introduction des volets, il est possible de tailler dans la plaque-alu restante deux rectangles qui viendront renforcer à l’extérieur le côté large. La solidité est ainsi assurée.
- Découper les volets au cutter, poncer les bords, réaliser l'angle arrondi. Largeur des volets : 109 mm.

6. Finition

Effacer les excès de colle, poncer les aspérités, renforcer les zones sensibles avec un adhésif fort.

Le châssis 4 x 10 obtenu pèse 400 grammes, le gain de poids par rapport au châssis 8 x 10 est de 30%.

Vérifier l’étanchéité à la lumière en glissant en chambre noire, soit un plan film, soit une feuille papier RC. Exposer les châssis à la lumière du soleil, puis développer des papiers numérotés au préalable.

Conclusion

En ayant consacré quelques heures à ce bricolage, vous disposez maintenant de châssis 4 x 10, vous avez réalisé une belle économie par rapport à l’achat de châssis neufs, vous avez bonne conscience et votre trésorerie vous permet d’envisager la suite. Mais me direz-vous, des châssis 4 x 10 pour quoi faire ?

C’est ce que nous verrons peut-être lors d'un prochain épisode...



Col de Tor © Bernard Ardaud

 

 

dernière mise à jour : octobre 2006

 

     

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)