[abonnement gratuit]

les photographes

Eleanor Antin

Née en 1935
Photographe américaine
travaillant également la video
la performance
et le dessin

 

Wilhelm von Gloeden

né en 1856, mort en 1931
Photographe allemand qui a travaillé principalement en Italie
Il est surtout connu pour ses études de garçons siciliens
placées dans l'antiquité grecque ou romaine

 

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr

 

 

 

 

A propos de deux images du monde antique

par Henri Peyre

 


© Eleanor Antin - de la série The Last Days of Pompei

Les éléments qui rattachent cette photographie d'Eleanor Antin à la peinture de la fin du XIXeme siècle sont nombreux :
- reconstitution historique d'une scène d'une autre époque avec accessoires réalistes,
- mise en place de nombreuses allégories ramenant à l'antique,
- travail sur le drapé.

Un coup d'œil sur une photographie du photographe gay Wilhem von Gloeden, très inspirée elle aussi de l'antique, permet de préciser tout ce que la photographie d'Eleanor Antin n'offre pas :


Wilhelm von Gloeden

La photographie de Von Gloeden montre une scène complète, où les personnages posent tout autant que chez Eleanor Antin mais sont en relation les uns avec les autres (2 couples puis un personnage isolé mais en réalité en communion avec le paysage qu'il unit à l'avant-plan). Il n'y a pas ceci dans la scène au sculpteur : les 2 personnages ne semblent entretenir aucune relation l'un avec l'autre.

De la même façon, la scène de Von Gloeden est traversée par une composition ascensionnelle et en éloignement, de gauche à droite, qui invite le spectateur à parcourir toute la scène avant de le projeter finalement dans le paysage d'arrière-plan.

Pas de cela dans la photographie d'Eleanor Antin : les plans sont successifs et cloisonnés : dans l'ordre un avant-plan à peu près vide ; le modèle de profil, tourné vers sa coupe, aussi en profil ; le sculpteur lui aussi de profil taillant la sculpture, elle aussi de profil, puis le mur et les objets.
Pas de composition traversante : pire, des natures mortes autonomes (l'étagère au mur, le meuble derrière le sculpteur) qui ne communiquent pas entre elles, se présentant de façon disjointes et non coordonnées.

Enfin la gestuelle raide des personnages d'Eleanor Antin s'oppose à la fluidité alanguie des personnages de Wilhelm von Gloeden dont la pose élaborée sert avec justesse une nonchalance qu'on pourrait ne pas penser feinte.

Au final, la représentation de Von Gloeden est plus réaliste et envoûtante. Sa photographie exprime un temps ralenti d'une façon qui rappelle la morsure du soleil et la lascivité.

Chez Eleanor Antin personnages et objets tiennent la pose avec effort. A peine reconstitué, le monde ancien est trahi par la violence née de la disharmonie entre des objets plus collectés et posés côte à côte qu'ils ne sont montés en composition. Cette disharmonie entre les parties de l'image est probablement ce qui peut en faire sa modernité actuelle, en créant une violence, une sécheresse et finalement une sorte de recul et d'impossibilité de croire dans la scène qui n'est certainement pas dans le propos de Wilhelm von Gloeden, au contraire. Ce dernier se présente, lui, comme un maître hors-pair de la composition : non seulement l'ensemble des éléments sont disposés d'une façon qui aide le regard à parcourir la scène, mais le contrôle de cette disposition et d'un naturel parfait.

La différence d'évocation entre ces images tient finalement avant tout à la gestion de leurs compositions respectives. Le monde d'Eleanor Antin est un monde qui sait qu'il est de pacotille et revendique son artificialité dans la grossièreté de la mise en place ;  le monde de Wilhelm von Gloeden tente avec sérieux de retrouver un paradis perdu et sa composition joue les voies d'un naturel qui s'arrête in extremis là où la délicatesse de la pose peut encore présenter une contrainte perceptible, mais pas plus.

 

dernière modification de cet article : 2013

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)