[abonnement gratuit]

 

Dramagraphies

Images de Michel Lagarde, texte de Patrick Mecucci
Album de 68 pages, Éditions Ankama
Format : 295 x 372 mm
68 pages
ISBN : 978-2-35910-145-4 Prix : 34.90€

Conçu comme un pastiche d’ouvrage sur le cinéma, l’album présente le travail photographique totalement unique de Michel Lagarde, plasticien et photographe, à travers 26 photographies, dont 7 grands formats dépliants, réparties en 21 photos noir et blanc et 5 photos couleur, toutes accompagnées de textes. Le ton général de ceux-ci, entre humour et nostalgie, emprunte aux codes des ouvrages sur le cinéma et y adjoint des citations inattendues, parfois burlesques, parfois plus graves, toujours en rapport avec l’image en vis-à-vis.

Avec sa reliure toilée et sa couverture cartonnée, pelliculée et vernie sélectivement, cet album au grand format 30 x 38 cm constitue un superbe travail d’édition. L’impression des photographies, couleur ou noir et blanc, leur confère un piqué très proche d’un véritable tirage, rendant justice à la haute qualité des originaux. En fin d’ouvrage un dossier, présenté sous forme d’un fac-similé de quotidien, entre dans le détail des techniques de fabrication des images.

Acheter le livre

 

Michel Lagarde : Dramagraphie, Filmographie complète d'Emir Kuklic

 


agrandir l'illustration

 

 

Les lecteurs de galerie-photo connaissent votre étonnant travail photographique. Vous publiez aujourd'hui un livre. Le livre est-il pour vous l'aboutissement naturel de la photographie ?

Le véritable aboutissement pour un photographe c'est le tirage et le spectateur face à celui-ci. Le livre c'est autre chose. C'est un regard plus large sur un projet photographique. Ici ce sont les "Dramagraphies" que je sème depuis maintenant 8 ans. Le livre est aussi la possibilité pour une personne de pouvoir s'approprier les images, même si elle a la bourse plate. Et puis le livre je ne l'ai pas fait tout seul. Il y a Patrick Meccuci qui a écrit des textes savoureux et l'éditeur (Laurent Bramardi pour Ankama Editions) qui ont réalisé un très beau travail de façonnage et de parti-pris éditorial.


© Michel Lagarde - LES FRERES ZAMPANO

 

Le ton général du livre, comme celui des images, est à la multiplication des références. Quelles en sont les principales ?

Le théâtre que j'ai pratiqué comme comédien et pour lequel je travaille toujours comme décorateur, le cinéma bien sur, celui des années "noir et blanc" pour la qualité des images et des ambiances et d'une manière générale toutes les images liées à une forme de nostalgie sensorielle. Et puis une énorme part d'inconscient ou là je ne dirais rien parce qu'il n'y a rien à dire.

l'auteur

Michel Lagarde



1973-1987 : 14 années
d'expériences théâtrales
comme comédien et décorateur
1988-2005 : Scénographies
et décors pour le théâtre
le cinéma, l'événementiel
la scénovision, la haute couture
Recherche personnelle en peinture
sculpture, photographie
et mobilier

Michel Lagarde 06.80.92.19.05
michel.lagarde01@free.fr

http://www.michellagarde.com
 

 

  Sur Michel Lagarde
voir aussi cette page

 

 

 


© Michel Lagarde -QUAND LA MER MONTE

 

L'excès de mise en scène, la netteté omniprésente et la théâtralité de l'éclairage emmènent votre photographie hors du réel vers le pastiche et la dérision. Nombre de situations mises en scène sont assez grinçantes. C'est votre rapport personnel réel au monde qui est décrit là, ou est-ce que c'est la pleine maîtrise de la création de décor, du maquettisme, de la photographie et du travail informatique qui vous pousse à une sorte de performance invraisemblable forcément parodique ?

Je pense que c'est un peu des deux. C'est toujours l'histoire du fond et de la forme. Indissociable. Beaucoup de photographes et d'une manière générale pas mal de gens dans le monde de l'art contemporain oublient le fond ; c'est pour cela d'ailleurs qu'ils essayent de nous expliquer leur travail avec moultes circonvolutions pseudo intellectuelles. Ils n'y a rien à entendre sinon que leur art est creux quoi qu'il soit parfois plastiquement très bien fait. Bon je me calme car il y a des sujets ou je ne dirais pas que des choses gentilles.

 

Parlez-nous du livre : vous avez voulu que ce soit un objet somptueux ?

Entre vouloir et pouvoir il y a souvent une énorme différence. Mais là je suis tombé sur un éditeur "first class". Comme moi il avait envie de faire un beau livre donc nous nous sommes très bien entendu. Je voulais un livre de grande taille (un livre d'images) parce que mon travail est conçu pour de grands tirages. Pas parce que c'est la mode de faire grand mais ma méthode graphique est prévue pour cela. Je voulais donc que l'on sente cet aspect du travail.

 

Quels sont vos prochains projets ?

Continuer les Dramagraphies et faire de beaux projets de décors, conjuguer travail et plaisir.

 

Acheter le livre

 

 

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)