[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr
organise des stages photo

 

 

votre avis

Vous utilisez un de ces appareils
en êtes satisfait ou pas,
merci de nous envoyer vos
commentaires.

 


 

 


 

Linhof Master Technika Classic ou 2000 : laquelle choisir ?

 

Master Technika Classic présentée avec le viseur multifocal optionnel et objectif.

 

Cette présentation assez complète des 2 chambres vedettes de Linhof est un condensé de brochures commerciales et techniques et de la pratique personnelle que j'ai d'elles (dernière partie).
Je le dis tout net : ces chambres sont merveilleuses et je les conseille vivement à l'achat, quoiqu'elles puissent passer pour chères.

Caractéristiques communes

Décentrements horizontal et vertical 
Le décentrement vertical par remontée directe de l’objectif peut encore être accru par l’emploi des déplacements indirects de l’appareil, en basculant la chambre vers le haut et en rattrapant la verticale au niveau de l’objectif par bascule de la planchette avant et au niveau du film par bascule du corps arrière. Le décentrement avant, utilisé normalement pour éliminer la perspective convergente, peut également avoir la fonction d’une bascule lorsque l’appareil est monté à l’envers, pied fixé sur l’attache de additionnelle en haut de corps de chambre.
Réglages angulaires 
La combinaison des réglages directs et indirects permet des mouvements très importants normalement réservés aux seules chambres monorail. La bascule du plan arrière autour de l’axe vertical (20° dans les deux directions) combinée à la possibilité d’incliner le rail avant et à la bascule de la planchette avant de 30° chacune offre des possibilités supérieures aux mouvements rendus possibles par le cercle d’image de la plupart des objectifs.
Scheimpflug 
Bascules et décentrement peuvent être utilisés pour le contrôle de la perspective ou l’accroissement de la profondeur de champ en fonction des besoins. Cette image montre la rotation de la planchette avant et du corps arrière autour de l’axe vertical dans la recherche d’une augmentation de la profondeur de champ qu’un objectif, serait-il à sa plus petite ouverture, ne pourra jamais donner.
Bascules centrales et décentrements 
La rotation verticale ou horizontale sur l’axe central de la planchette avant minimise les réglages de mise au point lors des mouvements et facilite la composition sur le verre de visée puisque l’image n’est virtuellement pas affectée par un quelconque décentrement. Le décentrement vertical de l’objectif et une bascule peuvent être combinés comme montré ci-dessus du moment qu’un objectif disposant d’un cercle d’image suffisant est employé.
Bascule du dos 
Le système de bascule du dos permet des déplacements dans toutes les directions jusqu’à un angle de 20° pour des corrections de perspectives ou des modifications de profondeur de champ. Le dos et le verre de visée sont fermement maintenus en position par 4 vis de blocage. Ce système permet également un positionnement du dos parallèle au corps de chambre permettant une extension de soufflet additionnelle.
Mouvements de précision 
La qualité de fabrication visant à une durabilité maximale est visible dans la conception de chaque pièce de l’appareil, comme dans le système de pompe à rail et pignons activé par une manette réversible qui permet la montée ou la descente de la planchette avant. Le rail à triple extension construit avec des normes de tolérance extrêmement réduites pour un tirage souple et sans à coup est un chef d’oeuvre d’usinage et une preuve évidente du savoir-faire industriel de Linhof.

Master Technika Classic

la chambre la plus connue dans le monde entier

Cette chambre allemande est la grande chambre de référence en format 4x5’’ et ceci dans le monde entier. La qualité de fabrication est à couper le souffle. Les mouvements sont onctueux, la solidité extrême et la compacité record. La chambre intègre quantité de mouvements permettant qu’on la compare en utilité aux chambres monorail pourtant beaucoup plus lourdes. Un rail à triple extension permet d’accueillir sans accessoire complémentaire des téléobjectifs jusqu’à 500mm ou de faire de la macro avec une rigidité parfaite. Ces deux caractéristiques autorisent à dire que cette chambre est absolument universelle.

Outil classique de très grande durée de vie elle convient autant au créatif qu’au photographe technique qui a besoin d’un système complet.

La combinaison unique de son très grand rail extensible et de ses dimensions réduites permet de l’utiliser autant pour les prises de vue à main levée que pour les prises de vues élaborées en studio.

La Master Technika Classic offre un télémètre couplé par des "cames" (petites lamelles métalliques) aux objectifs de focale donnée (on aperçoit ces cames sur le rail en dessous du soufflet sur la photographie en tête d'article)

Caractéristiques techniques Master Technika Classique

Avant : bascule centrale de 30° vers l’avant et vers l’arrière, inclinaison possible du rail avant de 15° et 30° par clic, décentrement vertical (vers le haut) : 55mm, décentrement horizontal de 40mm de chaque côté.
Arrière :  inclinaison par rapport à l’axe horizontal ou vertical de 20° dans toutes les directions 
Objectifs : les objectifs du 55 au 65mm avec adaptateur grand-angle et du 75 au 360mm peuvent être couplés avec le télémètre. La planchette avant accepte tous les objectifs jusqu’au diamètre maximum de 83mm.
Soufflet : extension maximum de 430mm 
Dimensions 18x18x11cm chambre fermée 
Poids 2600g / 6lb sans objectif

Master Technika 2000 : L'essentiel

La Master Technika 2000 offre une efficacité accrue en prise de vue au grand-angle avec mise au point sur le dépoli. Le corps de la chambre a reçu une tirette de mise au point spécifique pour la photographie au grand angle, quand l’objectif est très proche du plan film et le tirage minimum. Avec une Technika classique (et son système de télémètre optique) les objectifs d’une focale inférieure au 75mm ne peuvent être employés qu’avec l’aide d’un adaptateur de mise au point permettant de couvrir les focales jusqu’au 58mm. La Master Technika 2000 autorise l’emploi d’objectifs grand angle extrêmes sans aucun accessoire supplémentaire. Un rail mobile commandé par tirette permet de faire la mise au point avec les objectifs de ma focale la plus courte. Les grands angles extrêmes de 35, 45 et 47mm pour le format 6x12cm ou 47mmXL pour le 4x5 peuvent désormais être employés avec la mise au point sur le dépoli. On trouve ces objectifs montés sur des obturateurs Compur, Copal ou avec les obturateurs Prontor-Professional montés sur des planchettes. Les objectifs vont du 55mm au 75mm en format 4x5’’. Ils sont montés sur des planchettes munies d’un tube d’espacement (ref.001159)

La mise au point précise est possible avec un très grand angle à l’intérieur même du boîtier grâce à la tirette visible ici sous un super angulon XL 58mm.

Caractéristiques techniques Master Technika 2000

Avant :  bascule centrale de 30° vers l’avant et vers l’arrière, inclinaison possible du rail avant de 15° et 30° par clic, décentrement vertical (vers le haut) : 55mm, décentrement horizontal de 40mm de chaque côté.
Arrière :  inclinaison par rapport à l’axe horizontal ou vertical de 20° dans toutes les directions
Objectifs 35-360mm avec mise au point sur le verre de visée ; la planchette avant accepte tous les objectifs jusqu’au diamètre maximum de 83mm. Soufflet : extension maximum de 430mm
Dimensions 18x18x11cm chambre fermée 
Poids 2550g / 6lb sans objectif

Mon commentaire 

1/ Avant tout : les chambres Linhof Technika peuvent paraître onéreuses, mais elles sont exceptionnelles et incomparables. Personnellement j’en ai une et s’il me fallait emmener 3 objets sur une île déserte, la Technika en ferait partie. La qualité des matériaux est telle que le plaisir ne s’arrête pas à la prise de vue ! L’impression de solidité en particulier est extraordinaire. C’est un achat que vous ne regretterez jamais.

2/ Nous conseillons fortement à l’achat la Master Technika 2000 plutôt que la Master Technika Classic. En effet, le système de mise au point télémétrique de la Master Technika Classic offre moins de liberté qu’il y paraît à première vue :

• le couplage du télémètre aux objectifs est réalisé au moyen de cames interchangeables et on doit posséder la came correspondant à la focale de l’objectif... et ne pas oublier de changer la came au moment du changement de l’objectif. La mise au point sur le dépoli nous apparaît bien plus sûre. En cas de photographie à main levée, on peut de toute façon créer un système de réglette avec une échelle de mise au point sur le rail de l’appareil et caler la distance sur le rail.

• le capuchon en caoutchouc du viseur télémétrique peut gêner au moment de la rotation du dos.

• ce viseur télémétrique est inconfortable et ne peut en aucun cas remplacer le viseur universel multi focales.

 

3/ Par ailleurs, il nous semble que le viseur universel multifocale est indispensable :

• il permet de trouver rapidement le meilleur objectif pour le meilleur cadrage

• il est très lumineux et permet d’avoir un excellent sens des couleurs au moment de la prise de vue

• il donne une image redressée, ce qui est à la fois utile et agréable

• il est adapté à la photographie à main levée

 

D’où nos choix pour une chambre Technika idéale :

Master Technika 2000, 9x12/4x5 (sans objectif) +
Viseur optique multifocal 

à combiner avec les objectifs suivants, choisis pour leur rapport qualité/compacité/légèreté :

Objectif Rodenstock Apo-Sironar N 5,6/150mm comme objectif standard
Obturateur Copal 0 - cercle d'image 214 mm, poids 220g .
Cet objectif est le seul objectif standard tenant à l'intérieur du capot de la Linhof une fois celui-ci fermé. Donc il est incontournable.

Objectif Nikon M9/300mm comme télé
Obturateur Copal 1 - Cercle d’image : 325 mm - Poids : 290g - Multicouches
(utilisé en 4x5’’équivaut à un 85mm en 24x36), également très léger, le vaste cercle d’image vous permet des mouvements importants. Je trouve personnellement cet objectif merveilleux : aigu, propre, neutre, léger... il a toutes les qualités.

Objectif Fujinon CM-W 5,6/105mm comme grand angle
CM-W 5,6 / 105mm, Obturateur 0, Cercle d’image 174 mm, Poids 220 g
(utilisé en 4x5’’équivaut à un 30mm en 24x36).

On prévoira également un sac souple (non une mallette rigide, trop lourde) - je conseille le merveilleux modèle Nova 4 de Lowepro - et un déclencheur souple.

 

Télécharger le catalogue imprimable (1,4Mo)

dernière modification de cet article : 2001

 

On trouvera par ailleurs ci-dessous une contribution de Jean-Louis Lech (qui n'est pas d'accord avec cet article).
Cette contribution a été postée sur le forum le 9 Août 2003

(...) En tant qu'utilisateur de la Master Technika 45 depuis plusieurs années, je ne suis absolument pas d'accord avec l'article de Monsieur Peyre "Linhof Master Technika Classic ou 2000 : laquelle choisir ? ". Je m'en étais d'ailleurs ouvert à lui, et il avait convenu que j'avais en partie raison. Mais son article n'avait pas été rectifié pour autant. (C'est en partie de ma faute, je lui avais promis un article que je n'ai jamais sorti).

Certaines de ses affirmations - gratuites ou erronées - peuvent induire les lecteurs intéressés par la MT45 en erreur, ce qui est tout à fait regrettable.

Je souhaite par conséquent rectifier certaines de ses affirmations ou du moins apporter un point de vue opposé au sien. Pour la clarté de la lecture, le texte de Monsieur Peyre est en gras et mes observations en italique :

2/ Nous conseillons fortement à l’achat la Master Technika 2000 plutôt que la Master Technika Classic. En effet, le système de mise au point télémétrique de la Master Technika Classic offre moins de liberté qu’il y paraît à première vue :

Je suis choqué par les termes "nous déconseillons fortement", d'une part parce que ça fait très doctoral, d'autre part parce que c'est excessif et erroné.

Il y a à mon sens plus de liberté à utiliser la visée télémétrique plutôt que la MAP sur le dépoli, ne serait-ce que parce que la première permet de s'affranchir du trépied, du voile ou du capuchon de visée et de la loupe ! Si ça n'est pas une liberté, alors...

• le couplage du télémètre aux objectifs est réalisé au moyen de cames interchangeables et on doit posséder la came correspondant à la focale de l’objectif... et ne pas oublier de changer la came au moment du changement de l’objectif. Le couplage par cames représente une augmentation du prix, mais ceux qui le choisissent le font en toute connaissance de cause.

Cette augmentation de prix offre un appareil télémétrique en plus d'une chambre classique. (Je rappelle que les cames et systèmes de couplage sont offerts par Linhof pour les 3 premiers objectifs achetés avec une Linhof).

Quant au changement de came, ça devient une habitude comme d'enlever les bouchons d'objectif avant de le monter sur la chambre. On peut oublier de mettre la came comme on peut oublier d'enlever le bouchon d'objectif. Mais avec ce type d'argument, on ne ferait plus de photo.

La mise au point sur le dépoli nous apparaît bien plus sûre. En cas de photographie à main levée, on peut de toute façon créer un système de réglette avec une échelle de mise au point sur le rail de l’appareil et caler la distance sur le rail
a) La mise au point au télémètre est aussi sûre que celle sur le dépoli : il ne faut pas oublier que le télémètre de la Linhof a une base de 89mm soit le double de la base du télémètre du Leica M (de mémoire, je crois, 43,9mm). Or, la précision d'un télémètre à coïncidence est fonction de la taille de sa base. (distance entre les deux images à superposer). Il est donc très précis.

Le télémètre de la Linhof est une pièce d'orfèvrerie, que je n'ai jamais non plus pris en défaut. (Mes essais : MAP au télémètre, puis vérification à la loupe 6x sur le dépoli)

b) Quant au système des réglettes, dont l'idée semble relever du "bidouillage", il n'est pas nécessaire de l'inventer, il existe déjà sur la Master Technika ! En effet, il y a une réglette de distances fournie avec chaque objectif de 75 à 360mm. Pour ce qui est de la précision, là, oui, on peut parler de manque de sécurité, compte tenu de la taille des échelles et des graduations : - GA 72mm : 8mm de long, va de 1m à l'infini, gradué 1-1,2-1,5-2-3-8m-Infini. - GA 90mm : 10mm de long, va de 1m à l'infini, gradué 1-1,2-1,5-2-3-8m-Infini. - Normal de 150 mm : 26mm de long, va de 1,2m à l'infini, gradué 1.2-1,5-2-2,5-3-5-8-15m-Infini. Vouloir caler la MAP pour déterminer si le sujet est à 1m, 1,2, 1,5, 2 ou 3m, sur une échelle de 8 mm de long, ça, oui, ça relève de l'imprécision. Certainement plus qu'avec un télémètre de 89 mm de base. Ces échelles ne servent qu'à corriger l'erreur de parallaxe dans le viseur multifocales pour les visées rapprochées.

• le capuchon en caoutchouc du viseur télémétrique peut gêner au moment de la rotation du dos. 
• ce viseur télémétrique est inconfortable et ne peut en aucun cas remplacer le viseur universel multi focales.

C'est à croire - que Monsieur Peyre me pardonne - que l'auteur de ces lignes n'a jamais manipulé une Master Technika ! En effet, tout d'abord le capuchon est en caoutchouc souple, et se plie au passage du dos. Il suffit de l'avoir utilisé une fois pour s'en rendre compte.

Quant à la seconde observation, elle dénote une certaine incompréhension du système : Le viseur télémétrique et le viseur universel multifocales ne sont pas deux dispositifs concurrents, mais complémentaires : a) Le télémètre ne montre pas la totalité du champ couvert par l'objectif, (la vision est la même quel que soit l'objectif) mais permet de faire la mise au point sur un sujet, et de le faire très bien. b) Le viseur optique multifocales, lui, permet d'apprécier le champ couvert par un objectif déterminé, (la couronne tournante présente le champ couvert par les optiques de 75 à 360mm) pour un format déterminé (on change le masque de visée à l'avant, du 6x6 au 4x5 inches, Polaroid compris). En fonction de la MAP rapprochée, on peut même corriger la parallaxe, en reportant sur le viseur la distance lue sur l'échelle de visée... après mise au point au télémètre.

Le télémètre est couplé avec l'avance de l'objectif sur le rail. Le viseur optique, lui, est indépendant du mouvement de l'objectif. La meilleure preuve en est qu'on s'en sert souvent sans la chambre, à main levée, pour déterminer la future position du trépied, en repérage en quelque sorte.

3/ Par ailleurs, il nous semble que le viseur universel multifocale est indispensable : 
• il permet de trouver rapidement le meilleur objectif pour le meilleur cadrage
Normal, il est prévu pour ça ! 
• il est très lumineux et permet d’avoir un excellent sens des couleurs au moment de la prise de vue 
• il donne une image redressée, ce qui est à la fois utile et agréable.
L'image n'est pas redressée, il n'y a pas de prisme. Elle est directe, comme sur le télémètre. 
• il est adapté à la photographie à main levée Bien sur qu'il est adapté à la photo à main levée... il a été conçu pour ça, ...comme le télémètre

Aussi, arbitrer entre la MT45 et la MT2000 sur des arguments aussi légers ne me parait pas raisonnable. (La MT2000 avait été d'ailleurs équipée, à sa sortie, avec un télémètre électronique fixé sur le dessus. Cet accessoire a été rapidement arrêté, car très cher et moins utile que le télémètre de la MT classic.

En ce qui concerne les grands angulaires, la MT45 Classic accepte un 58 ou un 65 mm avec le dispositif de mise au point grand-angulaire prévu par Linhof. Les optiques sont montées sur une planchette de 6x9 (Linhof 23), fixées sur ce dispositif de MAP, lui même fixé à l'intérieur de la chambre. On obtient exactement l'équivalent de la MT 2000, avec des possibilités (légères) de décentrement vertical...et avec le télémètre en plus. La MT2000 peut utiliser le 35 ou le 47mm, je ne les jamais essayé sur la Master.

Il faut toutefois garder présent à l'esprit que lorsqu'on effectue un mouvement quelconque avec la chambre, que ce soit décentrement ou bascule, le télémètre devient totalement inopérant (d'ailleurs, dans ces cas là, j'enlève la came, ce qui prend 30 secondes, ou je ne l'installe pas). Le seul cas où on peut à la rigueur utiliser le télémètre pour la mise au point, puis appliquer ensuite un décentrement vertical, c'est pour des photos d'architecture, à condition que les plans restent strictement parallèles.

Pour moi, la MT45 représente le meilleur des deux mondes : - Télémètre et viseur, éventuellement avec un monopode, permettent de faire des photos comme avec n'importe quel appareil réflex ou télémétrique petit ou moyen format. (Allez faire ça avec une monorail ou même une folding sans télémètre...) - Dépoli de visée, voile et trépied et on utilise une chambre classique, avec un tirage de 430mm, une précision et une douceur des mouvements qui ont fait la réputation de Linhof. Dans ce cas, j'ai fait des photos de nature morte avec des décentrements et des bascules "à faire pâlir une monorail". De toutes façons, on est plus vite limité par la couverture des optiques que par les mouvements d'une Master Technika.

Jean-Louis Llech - jean-louis.llech@wanadoo.fr 
 

 

Voici maintenant une contribution de Michel Quennesson (qui est plutôt d'accord) - 10 avril 2009 :

Je suis entièrement d'accord avec le choix d'Henri Peyre.
Pendant plusieurs années, j'ai utilisé une Super-Technika V Linhof grise qui précédait le modèle Master Technika noire.vLa visée télémétrique était (est toujours !) très précise, mais pas pratique à utiliser. En effet, il faut sur le viseur (très bien conçu !) :
- vérifier que l'on a bien fixé le cache format 4 x 5 " (il en existe d'autres : 4,5 x 6- 6 x 6 -56 x 72 - 6 x 9 - 6 x 12 qui peuvent être utilisés eux aussi !...vje les possédais tous à l'époque !)
- regarder si l'on a bien réglé la focale de l'objectif.
- régler la profondeur de champ.
- regarder le cadrage.
- déplacer l'œil vers le télémètre situé sur le côté droit, pour la netteté et faire la mise au point.
- revenir vers le viseur pour un dernier cadrage.
- et seulement déclencher.
(on suppose, bien sûr, n'avoir pas oublié de mettre la came correspondant à l'objectif et d'avoir bien fait glisser le porte-objectif contre les butées d'infini correspondantes !)
ET ne parlons pas non plus du poids de la chambre quand on l'utilise à mains levées !

Pour toutes ces raisons, je partage donc le choix d'Henri Peyre, et c'est la raison pour laquelle j'ai vendu ma Super-Technika V. Si je devais choisir, j'achèterais, sans aucune hésitation, la Master Technika 2000. Je respecte la marque Linhof puisque je suis propriétaire des 3 modèles de Technika 70 qui sont beaucoup plus pratiques pour la visée télémétrique, mais qui sont, bien sûr limitées au format 6,5 x 9, lequel me suffit la plupart du temps. La Technika 70 est aussi lourde que les Master Technika Classic ou 2000 mais réellement supérieure pour la visée télémétrique ! Lorsque j'ai besoin d'utiliser le format 4 x 5 " je prends ma Sinar F-2 en extérieur. Elle est légère et plus pratique pour régler les bascules et calculs de profondeur de champ et avec ma cellule Minolta IV et le booster 1 j'effectue des photos parfaites !

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)