[abonnement gratuit]

l'auteur de cet article

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr
organise des stages photo

 

 

 

 



Our True Intent Is All for Your Delight
The John Hinde Butlin's Photographs
Martin Parr, Elmar Ludwig, John Hinde...
Relié: 128 pages
Editeur : Chris Boot (15 mars 2007)
Langue : Anglais
ISBN-10: 0954281306
ISBN-13: 978-0954281304
 

Veuillez noter :
Il nous est extrêmement difficile de réunir les autorisations nécessaires à la présentation des photographies originales dans le texte et nous n'avons pas de budget pour la rémunération des ayant-droits. Le principe que nous suivons pour l'illustration des articles est le suivant : les auteurs des articles peuvent utiliser, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source (...) les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées. Nous nous conformons en cela aux textes en vigueur (voir en particulier sur ce site : http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/exceptions.htm). Si vous contestez l'utilisation faite d'une photographie, merci de bien vouloir nous en informer. Nous retirerons aussitôt la photographie incriminée des illustrations.

 

 

 

 

Compte-rendu de lecture :
Our true intent is all for your delight

 

Les camps de vacances de Billy Butlin

Les camps de vacances de Billy Butlin sont l'extraordinaire invention d'un homme qui rêvait de centre de loisirs de week-end pour les classes travailleuses britanniques. Le concept date de 1936, mais dut marquer le pas pendant la deuxième guerre mondiale, les premiers camps ayant servi de campement à l'armée. Ils fleurirent après la guerre, dans un pays qui sortait d'années d'efforts. Dans ces Disneyland anglais, le client paie d'abord et tout lui est offert ensuite, justifiant le slogan : "Ici tout est fait pour satisfaire vos désirs" ("Our true intent is all for your delight"). En 1972, lorsque son créateur vendit son œuvre, il y avait 9 camps de loisirs et 10 millions de Britanniques les avait pratiqués, pour certains plusieurs fois. Après les années 70, la concurrence du soleil sur les destinations à bas coût du Sud de l'Europe les fit inexorablement décliner.

 

John Hinde à la carte postale

Dès les années 70, les camps de vacances sont documentés par leur propriétaire en couleur ; il faut rappeler qu'à cette époque la photographie "sérieuse" se pratique exclusivement en noir et blanc (c'est la présentation des photographies en couleurs de William Eggleston au MOMA de New York en 1976, initiée par John Szarkowski, qui inscrivit la couleur en photographie dans le champ artistique).

John Hinde va être appelé par Billy Butlin pour réaliser les photographies dont la destination est promotionnelle : il s'agit de fournir aux clients des camps de vacances les cartes postales paradisiaques qu'ils pourront envoyer à leurs proches.

Né en 1916 dans une famille riche, Hinde est un des pionniers de la photographie couleur dans les années trente. Excellent technicien, il est membre de la Royal Photographic Society, y communique ses observations sur les procédés nouveaux et sur ses expérimentations en photographie couleur au charbon.

A l'occasion d'un travail sur le cirque Ricoh en 1947, Hinde rencontre une trapéziste qui devient sa femme, et se passionne pour ce nouveau milieu au point de créer son propre cirque en Irlande, où le marché semble moins saturé : l'expérience dure le temps d'une seule saison calamiteuse qui le mène à arrêter les frais. Condamné à revenir à la photographie il crée en 1956 une société d'édition de cartes postales pour vendre ses images.

Irlandais désormais d'une Irlande qui ouvre son Ouest sauvage à la curiosité d'Américains en quête de leurs racines, Hinde vend dans le nouvel aéroport de Shannon des cartes postales du pays dont les couleurs sont très au-dessus de tout ce qui se fait à ce moment. C'est qu'il est resté excellent technicien et très perfectionniste. Au début des années soixante il a 300 cartes au catalogue. En 1966 il est l'un des plus grands éditeurs de cartes postales du monde. L'exposition de la John Hinde Ltd célébrant ses 10 ans d'existence est inaugurée par le premier ministre irlandais.

La rencontre avec un Billy Butlin soucieux de mieux vendre son rêve de vacances n'était plus qu'une question de temps. En 1965, Hinde ne faisait plus les photographies au jour le jour lui-même. Les deux jeunes photographes allemands Elmar Ludwig et Edmund Nägele, rejoints plus tard par le photographe anglais David Noble, travaillaient pour lui. Il est impossible de distinguer les photographies des uns ou des autres en ce qui concerne le travail réalisé pour Butlin. Les photographies présentées dans ce livre sont l'œuvre de ces trois photographes.

 

Notre commentaire

Martin Parr souligne dans l'introduction que j'ai résumée ici à grands traits combien les images sont proches de "ce que de bonnes photos devraient être : elles sont divertissantes, témoignent d'une observation perçante et ont une grande valeur historique et sociale" concernant la Grande-Bretagne des années soixante et soixante-dix. Il souligne par ailleurs qu'elles n'ont jamais cherché à être du grand art, qu'elles n'ont jamais eu pour ambition que de servir "d'humbles cartes postales, vendues quelques centimes aux estivants".

Le lecteur trouvera dans ce livre étrange et sublime de somptueuses photographies réalisées à la chambre, aux verticales toujours soigneusement redressées et à la netteté impeccable. Pour des raisons de faiblesse de lumière, on sent que l'effort de la pose a été demandé aux personnages de chaque scène d'intérieur, parfois fort nombreux. Au-delà de l'étrangeté même de ces paradis artificiels, le spectateur ressent ainsi, mis à la place du photographe que tous regardent, le temps long de l'obligation de la pose qui transforme souvent les sourires en rictus. Cette fausseté ajoutée à la première donne aux images un impact formidable.

Un des plus beaux livres de ma bibliothèque photographique et un travail fantastique à la chambre !

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 2007


 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)