[abonnement gratuit]

auteur de l'article

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
organise des stages photo
www.stage-photo.info


 

 

 

Acheter du matériel Arca-Swiss :
Tout le catalogue est en ligne sur
le magasin Arca-Swiss en
www.arca-swiss-magasin.com
 

 

 

 

 

 

Rotule Arca Swiss
Monoball P0+ Hybrid :
Prise en main

 

par Henri Peyre

 

Description

La P0+ Monoballfix, la rotule la plus légère d'Arca-Swiss, pèse 360g et se fait complètement oublier lors de la marche sur le terrain. En commençant la prise en main de sa sœur, la P0+ Hybrid, je dois dire que je pensais que cette nouvelle rotule, dotée de 2 mouvements supplémentaires micrométriques en bascule, était plutôt une rotule destinée, autant par son poids (590g) que par la précision nouvelle qu'elle apporte, plutôt à l'atelier qu'aux longues marches dans la nature.

Arca-Swiss P0 et P0 HYbrid

à gauche ma P0 (ancienne, pas une "plus", dépourvue des graduations de rotations du mouvement panoramique qui existent aujourd'hui sur la P0+), à droite la P0+Hybrid, nettement plus haute.

la P0+ sous la P0 Hybrid

Les deux mécanismes micrométriques en berceau (en grisé) ont été ajoutés à une P0+.

La prise en main m'amène aujourd'hui à une opinion plus nuancée. Cette rotule peut aussi être emmenée sur le terrain ; elle invite à une prise de vue moins rapide mais plus précise que la P0+. L'effet des mouvements en berceau permet de peaufiner les cadrages à l'extrême sur les bords de cadre sans perdre pour autant le centrage du sujet dans le viseur. Une rotule qui invite à une prise de vue gourmande et qui apporte au reflex une partie du plaisir attentif de la chambre, celui qui consiste à pousser à bout la science du sujet.

La fixation de cette rotule est possible sur n'importe quel pied du commerce. On dévisse éventuellement la rotule déjà vissée sur le pied, pour découvrir la vis 3/8" de chez Kodak :

La rotule est visée sans autre forme de procès sur cette base. Ca y est, c'est monté :

La rotule mesure 12 cm de haut, contre 8,7 cm pour mon ancienne P0. La base fait 5,5 cm de diamètre, rien de changé de ce côté. Rien de changé non plus pour la dimension de la grande bague flottante à reliefs verticaux, qui permet de libérer la rotation sur la boule, on est à peu près à 6,4 cm de diamètre.

Par contre, il y a une nouveauté, par rapport à ma P0, juste au-dessus de la bague flottante grise : c'est la petite mollette d'ajustement de serrage qui permet de définir le degré maximal de relâchement du verrouillage obtenu par la bague flottante. Sur ma P0, le dévissage de la bague flottante libérait toute la pression... gare s'il y avait un matériel lourd sur la P0 ! La base de la P0+ Hybrid est une P0+, le + pour l'apparition de ce petit mécanisme qui permet de garder, au gré de l'utilisateur, la bonne proportion de freinage restant, une fois la bague flottante desserrée.

Le réglage du relâchement maximal du frein de la base P0+

Ce petit réglage est une bonne chose ; il ouvre l'utilisation des P0+ à des matériels plus lourds que les seuls reflex et bridges auxquels la P0 ancienne version était initialement destinée. Pour l'ajustement de ce réglage, on se reportera au mode d'emploi de la P0+ Hybrid, qui vient avec la rotule.(1)

Si les dimensions de la P0+ Hybrid sont agrandies en hauteur, elles le sont aussi en largeur assez nettement également par les 2 mollettes noires des mouvements micrométriques en berceau à 90° l'un de l'autre. Pas moins de 2,5 cm de débord pour l'une et l'autre, chacune de son côté.

 

Rien de critiquable, tout au contraire : si vous avez déjà randonné avec un pied et une rotule, vous savez comme il est appréciable de pouvoir manipuler une rotule en gardant ses gants quand il fait bien froid. Du pur point de vue esthétique, la rotule n'apparaît plus ainsi aussi haute qu'elle aurait pu apparaître si ces mollettes avaient été moins larges. Elle reste plus haute que large, mais donne malgré tout une impression de compacité ; le somptueux matériau d'enrobage de l'aluminium que les utilisateurs de la marque apprécient tant renforce cette impression de très grand luxe sobre et ramassé. C'est cher, mais c'est vraiment beau.

Une première manipulation des deux berceaux renforce cette première impression flatteuse.

 

Il n'y a aucun jeu. Les mouvements micrométriques sont incroyablement ajustés. La mécanique est vraiment parfaite.

Une image avec les deux mouvements en action donne une idée de la complexité du mécanisme : 

 

Ces rotules sont vraiment de très belles mécaniques.

Mode opératoire

Un bon usage des capacités de cette rotule nécessite quelques mouvements simples à l'abord du terrain.

Il faut bien comprendre que lorsque vous avez vissé  la rotule sur le trépied la première fois, la rotule n'est pas forcément dans la bonne position par rapport à lui. Nous rappelons en effet que la bonne position du trépied veut que sur le terrain deux pieds soient du côté de l'utilisateur et un seul est tourné vers le sujet. Cela pour tout simplement diminuer les chances de se prendre les pieds dans ceux du trépied.

La photographie ci-dessous représente une P0+ Hybrid qui vient d'être vissée sur un trépied carbone de chez Gitzo.

Si l'opérateur a bien deux jambes du trépied tournées vers lui et une tournée vers le sujet, la rotule ne s'est pas bloquée sur le pas de vis à une position favorable aux réglages que proposent les mouvements micrométriques.

L'échancrure qui permet le passage à la position portrait n'est pas non plus placée sur le côté droit où elle devrait être.

Pour mettre la rotule en position de travail il faut desserrer la mollette grise et tourner la rotule jusqu'à ce que l'échancrure de passage en portrait soit positionnée à droite de la rotule.  

Nous arrivons ici par ce geste simple, qui nous permet de contrôler le niveau au passage, à la bonne position de départ :

Dans cette position nous pouvons travailler.

Evidemment, si vous êtes droitier ou gaucher ou en fonction de votre goût, ou si vous préférez même attraper le réglage de bascule vers le haut / vers le bas du côté sujet, vous pouvez parfaitement régler votre rotule d'une façon symétrique, avec l'échancrure à gauche. A vous de choisir. L'essentiel est de se fixer une des deux positions de base et de la rejoindre dès que vous utilisez la rotule pour une prise de vue. Nous sommes dans l'esprit de la prise de vue à la chambre, avec sa remise à zéro méthodique sur le terrain.

 

Quelques images pour vous donner une idée de l'importance des réglages que vous permettent les réglages micrométriques autobloquants.

Ici un D800E dans une des deux positions de départ, l'inverse de la précédente : 

 

Réglage vers le haut maximum (un point blanc passe devant une échelle graduée au pied du berceau). Il est complètement à droite de l'échelle : 

 

Réglage vers le bas au maximum, toujours en utilisant le bouton avant :

 

Ces 2 réglages obéissent dans ce cas à la mollette  à l'avant de la rotule, côté sujet, celle qu'on voit à droite de la rotule sur l'image ci-dessus.

L'intérêt de la bascule en berceau est que le centre du sujet reste au centre de l'image... vous n'imaginez pas à quel point cela peut être confortable de basculer ainsi sans perdre le sujet de vue...

Réglage maximum en bascule gauche droite, à présent, à partir de la même position de départ. On bascule ici à fond à gauche :

 

Et à droite à présent, toujours par ces extraordinaires bascules en berceau qui permettent de garder le cœur du sujet en ligne de mire :

A l'utilisation, ces deux mouvements en berceau sont d'un confort absolu lorsqu'il est question de peaufiner le cadrage, en particulier par exemple en architecture, mais plus largement lorsque le sujet présente des verticales dont il faut bien gérer l'apparence en bord de champ ou lorsque l'horizontalité doit être scrupuleusement respectée.

Après la petite attention à porter à la position de départ tout va beaucoup plus vite et c'est vraiment un plaisir de contrôler le cadrage photographique avec ce confort. Qui n'a jamais goûté aux réglages par berceaux ne connaît pas ce qu'il perd.

Nous venons de montrer un usage rationnel et lent de la rotule en situation, mais n'oublions pas aussi son usage intuitif découlant du fait qu'elle est aussi une P0+, donc une rotule rapide. Cela va sans dire, mais c'est mieux de le dire quand même :
- On peut desserrer la mollette grise, viser très rapidement le sujet en un instant en se fichant de la bulle. Serrer la mollette grise. Prendre la vue de suite.
- On peut aussi desserrer la mollette grise, poursuivre le sujet, serrer la mollette quand on tient le sujet. Et terminer en peaufinant très rapidement avec les 2 mollettes micrométriques.

La P0+ Hybrid peut ainsi s'adapter au tempérament de son utilisateur.

Limites de la rotule

Chaque rotule présente des limites. La P0+ Hybrid ne fait pas exception à la règle.

La première de ces limites tient à la hauteur du corps situé au-dessus de la boule sur laquelle la rotation s'effectue lorsqu'on passe de paysage en portrait. Avec une Z1+, où la boule est en haut de rotule, il n'y a pas un gros déport du point de vue lorsqu'on passe de paysage en portrait. Il est plus important sur une P0+. Avec une P0+ Hybrid, il est forcément encore plus important puisque l'appareil photographique est situé encore plus haut sur une rotule plus haute.
Mesuré rapidement, le déport constaté est de 7,3 cm dû à la rotule auquel s'ajoute le déport dû à l'appareil lui-même. Exemple avec une illustration pour le D800E :

 

Le déport total du point de vue est de 11,5 cm vers la gauche et 11,5 cm vers le bas. Ce n'est rien lorsqu'on fait du paysage, mais si on fait de l'architecture, avec des objets assez proches, cela peut devenir sensible. En photographie d'objet, c'est même rédhibitoire.

Il faut également souligner qu'un autre effet fâcheux se produit lors du passage de paysage en portrait. Le photographe, habitué à corriger  le haut-bas avec la mollette avant (dans notre position de départ) et la bascule gauche-droite, l'horizon, avec la mollette de côté, voit, dès l'appareil passé en position portrait, ces mouvements se transformer : la mollette de l'avant contrôle maintenant un mouvement gauche-droite sur le sujet, tandis que l'autre mollette contrôle l'horizontalité. De quoi y perdre son latin n'est-ce pas ?

La façon de remédier à ces deux effets fâcheux est simple : il suffit d'utiliser la solution offerte par la plaque en L Monoballfix 2 bases (2) placée sous l'appareil :

 

L'appareil passe alors, grâce aux deux bases, très rapidement de la position portrait à la position paysage.

 

On passe ainsi de paysage en portrait sans changer en rien la position de la rotule. Les mouvements restent de ce fait totalement inchangés.

Le montant en L est ainsi le complément indispensable à toute P0+ Hybrid : il conserve identique la fonction des mollettes et le point de vue lors du passage de paysage en portrait. Evidemment le montant en L renchérit d'autant le coup d'acquisition de la P0+ Hybrid (3). Mais une fois ce complément acheté, quel bonheur !

Le montant en L n'ajoute que 210 g dans la balance finale et ne coupe pas la P0+ Hybrid du terrain. Pour ceux qui trouveraient que ce complément de poids n'est pas acceptable lors des promenades en nature, je rappelle qu'il ne s'impose qu'en studio ou en architecture où les sujets sont naturellement rapprochés. Avec la conception "meccano" du système Arca-Swiss, il faut peut-être 4 secondes pour se débarrasser du montant en L et partir dans la campagne l'appareil solidement attaché directement à la rotule.

Petits plus

La P0+ Hybrid Monoballfix est un très bel objet, très technique, qui peut nécessiter, comme on l'a vu, la mise en place d'une position de départ en début de prise de vue, cette position qui fait ressembler dès lors la prise de vue au cérémonial de la prise de vue à la chambre. Dans le cas des chambres, la présence de points zéro sur les mouvements est un motif de discussion à l'infini. Il y a des chambres qui n'en offrent pas ; il y en a qui en offrent de trop durs, dont on peine à dégager le mouvement ; il y en a d'autres encore, qui sont flasques comme des peaux de ventre. Sur la P0+ Hybrid il y a un point zéro pour le mouvement panoramique et un point zéro pour chaque mouvement micrométrique. Les 3 points zéro sont d'une onctuosité parfaite. C'est un régal.

Quel appareil monter
sur une P0+ Hybrid Monoballfix ? 

La P0+ Hybrid sera parfaite avec tout reflex professionnel, tout appareil moyen format, comme illustré avec le D800 E dans cet article, ou toute chambre folding.

 

Nous la conseillons moins avec des appareils très légers ou amateur : si le poids de l'appareil est très faible, nous pensons qu'il est plus logique d'aller dans le sens de l'hyperportabilité et de choisir une P0+ simple. Vous aurez alors un système très léger qui vous permettra de vous déplacer beaucoup.

La P0+ Hybrid est un accessoire de travail sophistiqué pour quelqu'un qui se promène moins qu'il ne cherche à obtenir des photographies de haut niveau parfaitement contrôlées. Dans ce cas, le photographe possède un appareil ou des objectifs déjà un peu lourds et le supplément de poids est tout à fait négociable par rapport à l'intention de qualité photographique.

Associée à un montant en L avec un gros reflex, ou directement sans montant en L sous une chambre à dos amovible, la rotule P0+ Hybrid Monoballfix est un investissement qui permet non seulement une meilleure photographie mais donne également à son utilisateur un agrément d'utilisation qui peut rappeler le confort des grosses berlines automobiles. Un luxe efficace et utile.

 

Notes 

(1) Télécharger ici les feuilles 1, 2 et 3 de la notice de la P0+ Hybrid. 

(2) Plaque rapide universelle MonoballFix en L 2 bases ref 802308.5 : voir sur le magasin arca-swiss ici.

(3) P0+ Hybrid Monoballfix ref 801227 sur le magasin arca-swiss ici. A prévoir aussi la plaque pour l'appareil ; j'utilise sous mon D800E pour cet article la plaque que j'y laisse toujours attachée, la plaque Monoballfix 100 ref 802283 qu'on trouve sur le magasin arca-swiss ici.L'intérêt de cette plaque est qu'elle permet, réglée pour trouver la pupille d'entrée de mon objectif, de réaliser également très rapidement de beaux panoramiques avec l'appareil en position portrait sur la rotule. Tant qu'à avoir été obligé d'acheter une plaque rapide universelle MonoballFix en L, autant s'en servir à fond.

 

 

 

Acheter du matériel Arca-Swiss :
Tout le catalogue est en ligne sur
le magasin Arca-Swiss en
www.arca-swiss-magasin.com
 

 

 

   

 

 

Dernière modification : janvier 2021

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)