Corinne Vionnet

!

Chambord (#01), 2021

Tirage pigmentaire signé sur papier fine-art limité à 8 exemplaires.
Image 20x25 cm, papier 30x35 cm.

Télécharger un aperçu.

Étretat (#01), 2021

Tirage pigmentaire signé sur papier fine-art limité à 8 exemplaires.
Image 20x25 cm, papier 30x35 cm.

Télécharger un aperçu.

Étretat (#02), 2021

Tirage pigmentaire signé sur papier fine-art limité à 8 exemplaires.
Image 20x25 cm, papier 30x35 cm.

Télécharger un aperçu.

L'auteur

Le travail de Corinne Vionnet est inclut dans les collections du SF MOMA, San Francisco,
Musée Carnavalet, Paris, Musée de l'Elysée, Lausanne, Musée d'Art du Valais, Sion, Musée
d'Art de Pully
, et Musée français de la photographie, Bièvres, parmi d'autres. Ses livres
d'artiste font partie de collections dont The New York Public Library, New York, Museum
of Modern Art (MOMA)
, Artists’ Books Collection, New York, Metropolitan Museum of Art
(MET)
, New York, Fotomuseum, Suisse, Whitney Museum, New York, Bibliothèque d'art et
d'archéologie
, Genève, MACBA, Barcelone, Reina Sofia, Madrid.
Elle a exposé ses œuvres dans des expositions individuelles telles qu’au Musée suisse de
l'appareil photographique
, Suisse (2018) ; Danziger Gallery, New York (2015) ; Oslo 8, Basel
(2012); et The Empty Quarter, Dubai (2009).
Elle a participé également à des expositions collectives dont : SFMOMA, San Francisco (2019) ;
la Centrale pour l'Art Contemporain, Bruxelles (2017) ; Musée des Beaux-Arts, La Chaux-de-
Fonds (2017) ; Musée de l'Elysée, Lausanne (2017), aux Musées d'art et d'histoire, Genève,
(2015-16) ; Musée d'Art du Valais, Sion, Suisse (2015-16) ; Massachusetts College of Art and
Design
(2015) ; FotoMuseum, Anvers (2015 and 2012) ; Maison Européenne de la Photographie,
Paris (2013) ; Arts Santa Monica, Barcelone (2013) ; Musée Jenisch, Vevey, Suisse (2013);
Museum of Contemporary Art, Denver (2011) ; Musée des Beaux-Arts, Lausanne (2005), parmi
d'autres.
Son travail a été inclu dans des festivals de photographie et biennales d'art, tels que la Biennale
de Jeju
, Corée du Sud ; Festival Images, Suisse ; Fotofestiwal, Pologne ; Photo Phnom Penh,
Cambodia ; Fotográfica Bogotá, Colombia ; et Les Rencontres d'Arles, France ; ainsi qu'à des
foires d'art dont Photo London, Pulse Miami, et Paris Photo.


Sa première monographie, Photo Opportunities, parait en 2011 (Kehrer Verlag, Allemagne).
ME. Here Now, son deuxième ouvrage, est publié en 2017 (Fall Line Press, USA). En 2018, elle
auto-publie Total Flag ainsi que Automated_Matterhorn, qui reçoivent un excellent accueil
par la presse internationale. En 2019, elle a été approchée par RRose Editions qui publie
Souvenirs d'un glacier.
Son travail figure également dans de nombreux journaux, magazines et revues d'art,
de photographie et éditoriaux, dont ArtForum, Beaux-Arts magazine, Flash Art, The
Telegraph
, The Wall Street Journal, Huffington Post, Collector Daily, The British Journal of
Photography
, Tique Art Paper, Images Magazine, BLOW Photo, COLORS, Yvi Magazine, Le
Temps
, Le Monde, ainsi que dans des publications, dont Space/Prix Pictet (Londres, 2017) ;
Photography Vol.4: The Contemporary Era 1981-2013 (Charlotte Cotton, et al., New York :
Skira, 2014) ; Art and The Internet (Phoebe Stubbs, ed., London: BlackDog Publishing, 2014) et
MAO (Horizons Editions, 2012).
Photo Opportunities est décrit dans le documentaire d'Arte Collection PHOTO/Les
Appropriationnistes
, réalisé par Stan Neumann et co-produit par ARTE France, Camera
Lucida, Centre Pompidou, Musée d'Orsay, Bibliothèque Nationale de France. Corinne Vionnet
a été invitée au World Economic Forum in Davos (2013) pour présenter son travail lors d'une
conférence intitulée Seeing is Believing.

Corinne Vionnet est une artiste franco-suisse. Elle fait partie de ces premiers artistes à s’être
intéressée à l’exploration et la réutilisation de l’imagerie du Web.
Sa démarche artistique engage un travail considérable de recherche d’archives, de création
d’images photographiques et d’appropriation de matériel basé sur le crowd-sourcing et les
techniques de collage.
Ses travaux l’ont amenée à analyser la construction et le maintien de l’imaginaire social et
de l’identité collective, ainsi que notre comportement avec les images, avec l’acte de prendre
des photos, de même que le contenu de ces débordements de photos.
A travers ses oeuvres, elle transmet l’attrait ambigu d’Internet, qui semble promettre la liberté
et la découverte de nouveaux mondes, mais qui, en réalité, nous emprisonne tous dans un
espace algorithmique, tout en nous faisant croire que nous sommes uniques.
Aujourd’hui, elle s’oriente vers la recherche de nos perceptions de la réalité, de la force des
images, de leur pouvoir de persuasion, de la transformation et de la construction des figures
emblématiques..

 

Lire une interview de Corinne Vionnet sur galerie-photo ici.