ete 2020 

[abonnement gratuit]

 

 

 

 

l'interviewé

Alix Bérard

 
woodymanproject@gmail.com
www.woodymanproject.com
 
 
Né en 1984

2006 : plongé dans le Polaroid
et l’argentique avec les deux pieds
et les deux mains.
2007 : diplômé d’un master
en communication visuelle qui m’aidera
à faire le logo de Woodyman en 2016.
2016 : Naissance du projet Woodyman.

 

 

Merci à
Georges Laloire
pour sa relecture
bienveillante

 

Chambre Woodyman

 

 

Qu'est-ce que woodyman project ? Pourquoi ce nom ?

L'idée du Woodyman-Project est née en 2016 d'une rencontre
avec un autre photographe, "Jo", lors du Polaroid Festival.
Pendant cet évènement il y avait deux amis, Thomas Zamolo et Emmanuel Françoise qui proposaient des ateliers à la chambre photographique 8x10 avec du film Polaroid.

Avec Jo, nous étions fascinés par la pratique du grand-format.
Il faisait des agrandissements géants de ses tirages et moi je venais de me fabriquer de manière très artisanale ma toute première chambre en bois 18x24 de type monorail, car j'avais débuté mon initiation au collodion avec une Graflex 4x5 et ce format me frustrait un peu.

Nous parlions chambres et grands formats et nous avons fait le constat qu'il était assez difficile de trouver, même d'occasion, des chambres 8x10 qui soient abordables.

En plus, les chambres anciennes sont la plupart du temps relativement lourdes.

De là, nous nous sommes dit qu'il serait très intéressant de créer un projet qui proposerait des chambres neuves, légères et abordables, dans le but de tenter de démocratiser l'accès à la pratique de ce beau format.

J'avais à cette période l'envie de me reconvertir professionnellement et ce projet m'a beaucoup plu, je m'y suis alors lancé cœur et âme.

Pendant les premières phases d'études du projet, le désir de fabriquer des chambres en bois était très fort. Les qualités physiques du bois (notamment sa légèreté) et son aspect esthétique nous plaisaient beaucoup.

Le "wood" n'était déjà pas loin. Et c'est un jour où nous nous retrouvions avec Jo pour parler du projet qu'est passé dans ma playlist musicale une chanson du groupe The Free Design qui s'intitulait "My brother Woody". Le nom de Woodyman nous est alors venu : ), voilà pour l'histoire du nom.

 

 

Qui sont les hommes derrière woodyman project ?

Nous sommes deux : Jo et moi-même (Alix), tous deux passionnés de photographie et de grands formats, trentenaires.

Jo bosse dans l'informatique et moi j'étais graphiste.

Il a beaucoup contribué lors de la première année sur le concept et la communication du projet, notamment pour notre campagne de financement participatif avec Ulule, qui malheureusement n'a pas abouti, mais cela ne nous a pas démotivés. Les débuts de Woodyman ont juste été un peu plus longs.

Jo s'occupe aujourd'hui en parallèle de son boulot en Nouvelle- Calédonie et de la gestion du site internet woodymanproject.com.

 

  

 

De mon côté j'ai travaillé sur la partie design de la chambre (avec Jo qui apporte ses conseils) et réalisé une flopée de prototypes avant de pouvoir lancer la production de la première série de La 8x10.

Le projet Woodyman se veut évolutif.

Les membres de la "woody-family" contribuent à faire avancer le projet grâce à leurs achats et aux échanges que nous avons sur leurs retours d’expérience. J’en profite pour remercier particulièrement Pascal Bourguignon, Philippe Soubirou et Eric Bouvet qui nous ont beaucoup apporté et appris.

 

  

 

Pourquoi de l'anglais pour le nom de votre projet, et de l'anglais pour le nom de chacun de vos modèles ? La lumière ne peut-elle venir que du monde anglo-saxon ou est-ce une stratégie de communication ?

Le nom en anglais est venu un peu par hasard et a été retenu pour son sens et sa consonance. Le nom de nos modèles reprend simplement le nom des formats existant en grand-format.

Depuis nos débuts, nous avons tenu à travailler avec des fournisseurs français et le plus localement possible. Faire du « made in France » est plus une valeur éthique pour nous qu’un argument marketing.

Nous avons des clients un peu partout à travers le monde, Etats-Unis, Canada, Japon, Corée du Sud, beaucoup de pays européens et c’est en France que nous avons vendu le plus de chambres.

Par la suite nous aimerions plus et mieux communiquer pour toucher les photographes grand-format du monde.

 





  

Quel est votre propre parcours, d'où vous vient cet amour pour les chambres ?

Après un master en communication visuelle (en 2007), j’ai travaillé en tant que graphiste indépendant pendant les trois-quarts d'une année et bosser devant un ordinateur derrière un bureau en solo ne me plaisait pas trop. J’avais envie de faire autre chose.

Durant ma dernière année d’études, une amie, Lili Cranberrie, m’a fait découvrir la pratique du Polaroid. C’est à partir de ce moment que j’ai vraiment commencé à photographier et à m’intéresser à l’univers riche et varié de la photographie, avec un intérêt tout particulier pour les appareils photos et procédés anciens.

Le Polaroid est resté mon medium préféré jusqu’à aujourd’hui ; c’est avec lui que j’ai utilisé ma première chambre, une Graflex Crown Graphic (4x5).

Durant la période où je cherchais à me reconvertir professionnellement, j’ai été chauffeur de maître à Paris, serveur dans un salon de thé restaurant brocante (oui je sais c’est long) à Genève, travaillé dans des buvettes pour des événements sportifs.

A cette époque je prenais bien le temps pour vadrouiller dans la nature avec mes appareils photos, pour souvent prendre juste quelques clichés.

J’avais déjà en moi cette notion de savoir et aimer prendre mon temps pour observer et photographier, ce qui est très utile pour pratiquer la chambre photo.

En 2016 je me suis intéressé de plus près aux métiers du bois, j’ai failli suivre une formation de menuisier-ébéniste mais les aléas de la vie m’ont fait redéménager en région parisienne. A peu près au même moment je me lançais dans la fabrication maison de ma première chambre 18x24 pour la pratique du collodion, car le 4x5 me frustrait un peu pour son format, le prix des chambres d’occasions 20x25 n’entrait pas dans mon budget de l’époque et j’avais surtout très envie de me fabriquer mon propre outil pour photographier.

La suite c’est la rencontre avec Jo au Polaroid Festival et le Woodyman Project.

Depuis que je fabrique des chambres, je ne photographie presque plus, trop occupé hé hé !

 

  

Quelles sont pour vous les caractéristiques d'une bonne chambre ?

Pour moi une bonne chambre doit être fonctionnelle, simple à manipuler, avoir des mécanismes (réglages) précis et efficaces, être stable, légère et facile à transporter et à mettre en place.

L’esthétique (look et finitions) et le prix ont aussi leur importance.

Avec Woodyman, nous faisons de notre mieux pour proposer de bonnes chambres à bon prix. Jusqu’à présent les retours de nos utilisateurs ont toujours été excellents et très encourageants. C’est à chaque fois bien plaisant de lire des messages de clients qui ont reçu leur chambre, qui sont surpris par la qualité de nos machines par rapport à leur prix.

 

  

 

Comment classeriez-vous les atouts de la meilleure chambre possible pour vous ?

Fonctionnalité, stabilité, précision et robustesse.

 

  

Pouvez-vous nous présenter votre gamme en nous précisant à quel besoin, envie ou humeur répondent chacun des modèles ?

Nous proposons actuellement deux modèles de 4x5, très proches dans leur aspect, avec pour principale différence la possibilité d’utiliser des gammes de focales différentes.
- La première (La 4x5 V-1) peut accueillir des objectifs de 120 à 300mm,
- La seconde (La 4x5  V-2) des objectifs de 90 à 240mm.

Une 5x7 sera disponible en juillet.

 

  

Une nouvelle version de La 8x10 (La V-5)  est déjà disponible à la commande ; pour le moment nous n’avions pas encore officiellement communiqué sur sa sortie.

Il y aura deux nouvelles options disponibles, un système de serrage du corps avant (qui porte l’objectif) à quatre boutons pour mieux stabiliser les objectifs très lourds et un système de fixation du soufflet aimanté qui permettra de pouvoir interchanger son soufflet simplement en prévision par la suite de l’arrivée d’un soufflet ballon.

Je vous passerai les détails du prix des options et de toutes les caractéristiques techniques, vous pourrez les retrouver sur notre site internet (www.woodymanproject.com).

Pour synthétiser, La 4x5 est à 600 euros, La 5x7 sera proposée à 750 euros et la nouvelle 8x10 à 860 euros.

Les prix annoncés sont ceux des modèles dits « classic »,
en bois naturel vernis avec au choix le soufflet noir ou beige.

 

  

 

Après vous pouvez personnaliser votre chambre en choisissant parmi les options, une couleur de bois particulière (teinté ou bois brûlé), une couleur différente, ou une impression (UV) pour le soufflet et une visserie (boutons) tout en inox.

Tous nos modèles dans chaque format sont conçus pour pouvoir utiliser des gammes de focales les plus larges possibles autour de la focale standard (donc pas de très grands-angles ou de télé-objectifs).

Pour les accessoires, il y a pour La 8x10 deux dos réducteurs, un pour le 4x5 et un pour le 5x7, une planchette adaptatrice pour les planchettes type Linhof 4x5 et un dépoli en plexiglass (quasiment aussi lumineux, léger et moins fragile).

Il y a dans nos tuyaux beaucoup d’idées et de projets pour des formats spéciaux et des accessoires mais je garde le suspense pour le moment…

 


  

 

Faites-vous vous-même de la photographie à la chambre ?

Mais oui ! Enfin j’ai finalement peu pratiqué et je ne pratique presque plus, cela me manque quelque part mais j’y reviendrai !

 

Quelle recommandation de modèle ou de format pourriez-vous faire à quelqu'un qui veut se mettre à la photographie à la chambre ?

Je conseillerais de commencer par le 4x5, car c’est un format très accessible financièrement, autant pour l’achat de l’appareil que pour les consommables et les possibilités d’utilisation des différents supports créatifs sont très nombreuses.
Niveau encombrement et poids, pour les sorties, cela reste raisonnable pour ceux qui ont un dos fragile.

Après, l’envie de passer à des formats de plus en plus grands peut très vite titiller, beaucoup en ont fait l’expérience, moi également.

Un dépoli 8x10 est tellement agréable, les possibilités d’agrandissement tellement impressionnantes ou même un simple tirage par contact...

Mais qui dit format plus grand dit poids, encombrement et coût plus grands ; il faut en avoir conscience si l’on ne veut pas se dégoûter de la pratique d’un format.

Pour la photographie grand-format comme pour d’autres choses dans la vie, le mieux est de bien choisir son outil en fonction de ses besoins (/projets).

 

Quelles adresses recommanderiez-vous pour les accessoires nécessaires, en particulier les châssis et les objectifs ?

Pour les objectifs en grand-format, il faut déjà bien choisir son modèle et faire attention au cercle d’image de l’objectif pour s’assurer qu’il soit compatible pour le bon format.

Vous pouvez voir sur ce tableau une liste non exhaustive de modèles pour le 8x10 : www.largeformatphotography.info/lenses/LF8x10in.html
Ce tableau pour la correspondance entre focales et formats est aussi très utile :
www.galerie-photo.com/focales_et_formats.html

Pour les adresses, il y a :
Keh camera : www.keh.com/shop/lenses/large-format.html
Kameratori : www.kamerastore.com/products/large-format/
Nation Photo : www.nationphoto.com
La boutique grand-format : www.legrandformat.com/MGWEBOCC.htm
Ou encore Ebay ou Leboncoin…
Après le plus sympa où l’on peut rencontrer de gens et faire de bonnes affaires c’est dans les foires photos, comme à Bièvres, Cormeilles en Parisis…
 
Autrement nous essayons d’avoir un petit stock d’objectifs et châssis que nous revendons à prix coûtant pour nos acheteurs.
 
Si vous avez lu tout jusqu’au bout je vous félicite et remercie beaucoup !

Et si vous passez par Marseille, c’est avec plaisir que je vous ferai visiter l’atelier ; )
Longue vie à la photographie et au grand-format !
 
Merci à Galerie-Photo pour tous ses supers contenus ; )
 
 

 

Dernière mise à jour : 2020

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)