[abonnement gratuit]

 

votre avis

Vous utilisez un de ces appareils
en êtes satisfait ou pas,
merci de nous envoyer vos
commentaires.

 

 

 

 


 

Walker Titan SF, une chambre en ABS

 

Bon. On sait. Galerie-photo ne vend pas de chambres en plastique ! 
On nous pardonnera cet écart puisque ces chambres qui n'utilisent pas le bois précieux sont faites d'un magnifique et noble ABS. Insensibles au climat et à l'humidité, solides et belles, ces chambres anglaises sont de surcroît des outils bien conçus. Portrait de la Waker Titan SF.

 

 

Caractéristiques techniques 

Chambre pliante 4x5 inches.
Construction en ABS et acier inoxydable.
Soufflet interchangeable en cuir souple de couleur noire. Base à triple extension.
Tirage max : 430mm / min : 53mm.

Objectifs utilisables : avec soufflet standard :
du 65mm au téléobjectif de 600mm.
avec soufflet grand angle : du 47mm au 150mm.
Planchettes type Linhof.

Mouvements du corps avant :
Décentrement vertical : 50mm vers le haut, 36mm vers le bas.
Bascule verticale dans l'axe optique : +/- 35°
Bascule verticale à la base : 45° vers l'arrière, 90° vers l'avant ( seulement limitée par le soufflet).
Bascule latérale : +/- 20°

Mouvements du corps arrière :
Décentrement latéral : 23mm dans les deux sens. Bascule verticale à la base : 20° vers l'arrière, 90° vers l'avant (seulement limitée par le soufflet).
Bascule latérale : 15° dans les deux sens.

Dos réversible au standard international (Graflok ).

Verre de visée quadrillé avec lentille de Fresnel.
Poids :2,9 Kg.
 Dimensions pliée : 260 x 200 x 123 mm

 

 

(Extrait d'un article de Maxime Champion paru dans Le Photographe de juillet 2000 - reproduit avec l'autorisation de l'auteur.)

" On a l'habitude de distinguer deux catégories dans les appareils grand format : les monorails d'un côté et les 'folding' de l'autre. Les premières servent plus volontiers en studio et lorsque de larges mouvements sont nécessaires, alors que les 'folding' sont plus à l'aise pour le paysage, le portrait et parfois l'architecture.

La chambre Titan SF est vraiment à mi-chemin entre les deux catégories. Pliable et relativement peu évolutive, elle possède deux particularités de conception étonnantes. Tout d'abord elle est dotée de deux corps distincts, indépendants du support de fixation. Il est donc possible de bouger le corps avant (pour le point de vue) et le corps arrière (pour la netteté) indépendamment. C'est très utile, pour ne pas dire indispensable, dès qu'on s'approche du sujet. Autre point important, la Titan SF est dotée de très nombreux mouvements. On trouve ainsi un décentrement horizontal et deux bascules sur l'arrière, un décentrement vertical et deux bascules sur l'avant. Cette chambre anglaise fonctionne très bien pour le paysage, mais aussi le portrait et les petits travaux de studio. Peu d'appareils peuvent se vanter d'une telle universalité.

Plastique fantastique : Les principaux organes des très élégantes chambres dessinées par Mike Walker sont en ABS moulé sous pression. C'est une originalité dans cet univers ou les bois rares et les alliages de métaux dominent. De fait ce matériau composite se marie très bien avec l'acier inoxydable utilisé pour les parties mécaniques. L'ABS permet une bonne rigidité et la résistance aux différentes contraintes extérieures (humidité, poussière, température) est excellente. Les commandes sont sur-dimensionnées. Cela permet de garantir de bons serrages et une manipulation aisée même avec des gants. La Titan SF est surtout une chambre d'extérieur. Mis à part la bascule horizontale avant, les mouvements se font à peu près dans le plan. La manipulation s'en retrouve facilitée, même si les forts grossissements ne sont pas exactement le terrain de prédilection de ces produits.

Pratique : La mise en place n'est pas aussi rapide qu'avec une chambre folding classique. Si l'on est obligé de tâtonner un peu au début pour trouver ses marques, l'accès aux commandes très simple est un réel atout. Le corps arrière possède tous les accessoires indispensables, dos springback et système Graflok. Côté visée, le dépoli assez fin est doublé en standard d'une lentille de Fresnel accolée.

Conclusion : On achète une chambre pour le plaisir de posséder un bel objet. Dans cette optique les Walker sont un excellent choix. Mais si l'on dépasse le côté esthétique, on s'aperçoit vite que le produit est capable de bien plus que le paysage. C'est la preuve que le concepteur est un vrai photographe".

 

 

dernière modification de cet article : 2002

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)