[abonnement gratuit]

l'auteur

Emmanuel Bigler est professeur d'optique
et des microtechniques
à l'école d'ingénieurs de mécanique et des
microtechniques (ENSMM) de Besançon.
Il a fait sa thèse à l'Institut d'optique à Orsay
E. Bigler utilise par ailleurs
une chambre Arca-Swiss

26 chemin de l'Épitaphe
25030 Besançon cedex
Mail

 

 

 

 

 

 

Utilisation du dos rollfilm Linhof Super Rollex

 

par Emmanuel Bigler

 


Figure 1 : Dos Linhof Super RollexMD pour attaches graflok sur dos international 9x12 cm / 4x5 pouces.

La figure 1 montre un dos Linhof SuperRollex pour attaches graflok sur dos international 9x12 cm / 4x5 pouces. Les autres modèles, pour chambres Linhof 6x7 ou 6x9 ou 9x12-4x5 pouces avec le dos tournant s’attachent différemment, mais le mécanisme est le même, la procédure de chargement et d’avancement du film est la même.

1 Chargement du film

Commencer par bien vérifier que le volet est bien en place avant tout !
Pour ouvrir le dos, pousser simultanément sur les deux taquets-coinceurs (figure 2).


Figure 2 : L’ouverture s’effectue en poussant simultanément sur les deux taquets de blocage

 

Le dos s’ouvre sur charnière, et l’ensemble du porte-bobines, réversible, se retire de la coque (figures 3 et 4).


Figure 3 : Le porte-bobines peut se monter de deux façons différentes : première façon, levier en haut, volet à gauche, coque ouverte vers la droite (vu de l’arrière)

 


Figure 4 : Deuxième façon d’insérer le porte-bobines sur la plaque, levier en haut, volet à droite, coque ouverte vers la gauche

 

Passer la bobine vide sur l’axe récepteur, l’un des ergots de centrage est sur un ressort à enfoncer, l’autre qui ne s’enfonce pas présente une languette qui s’engage dans la rainure de la bobine (figure 5).

 


Figure 5 : Chargement de la bobine de film vierge sur le porte-bobines

 

Charger la bobine pleine sur l’autre axe, passer le papier noir en sens inverse de sa courbure naturelle sur le gros rouleau de caoutchouc, le tirer suffisamment pour qu’il fasse le tour complet du porte bobines par devant (figure 6), la face noire du papier doit regarder l’arrière de l’objectif, donc on ne doit pas voir les textes imprimés sur le papier sauf en regardant depuis l’arrière du dos à travers la fente percée dans le porte film (voir plus bas).


Figure 6 : En regardant le papier depuis l’avant du dos, on ne doit pas voir la face imprimée

 

Insérer l’amorce du papier dans la fente de la bobine réceptrice (figure 7) et faire avancer cette bobine avec le levier d’armement jusqu’à ce que la flèche imprimée du papier (figure 8) apparaisse à travers une ouverture percée dans la plaque de pressage du film (figures 9 et 10).


Figure 7 : Insérer l’amorce du film dans la fente de la bobine réceptrice après avoir fait passer le papier devant le porte-bobines ; on notera que le film est courbé à l’inverse de sa courbure naturelle sur le rouleau de caoutchouc à côté de la bobine débitrice

 


Figure 8 : L’amorce de papier noir du film 120 porte une flèche permettant de repérer le démarrage du compteur de vues après fermeture du dos

 


Figure 9 : À l’aide du levier d’armement, bobiner l’amorce du film jusqu’à ce que la flèche apparaisse dans l’ouverture percée à travers la plaque presse-film

Arrêter juste à cet endroit (figure 10), remettre le porte bobines ainsi chargé dans la coque, refermer le dos à charnière.


Figure 10 : On voit passer la flèche à travers l’ouverture, arrêter à cet endroit

 

Personnellement je mets le levier d’armement vers le haut et le volet de châssis à droite, mais sur les Linhof 6x9 il y a un dos tournant donc on est très libre, et en plus le porte bobines se met en place dans deux orientations différentes comme indiqué précédemment.

2  Avancement du film après chaque vue

À l’aide du levier d’armement, avancer le film jusqu’à ce que le compteur se bloque franchement sur le chiffre « 1 » qui apparaît à travers un guichet (figure 11).
Ne pas forcer au-delà de cette butée, bien entendu. Dans cette position, la vue 1 est prête à être exposée. Cette opération peut être réalisée en plusieurs aller-retour de levier.


Figure 11 : Après avoir refermé la coque, avancer le film avec le levier, jusqu’à un blocage franc sur la vue 1 : la première vue est prête à être exposée, ne pas retirer le volet !
Après avoir exposé la vue 1, il faut pousser sur le bouton de blocage derrière le dos (figure 12), dans le sens indiqué par une flèche, pour pouvoir déverrouiller le levier d’armement et avancer à la vue 2, puis à la vue suivante au fur et à mesure des prises de vue.

 


Figure 12 : Après exposition, pousser le bouton de déblocage de l’armement dans le sens de la flèche pour pouvoir avancer le film jusqu’à la vue suivante

3  Déchargement du film

Après la vue N°10 (6x7) (figure 13) ou N°8 (6x9), on débloque l’armement une dernière fois, il n’y a plus ensuite de blocage du levier d’armement. Avancer jusqu’à ne plus sentir de résistance, c’est que le film est complètement enroulé sur la bobine réceptrice, on peut alors ouvrir le dos sans risque de voiler le film (figure 14).


Figure 13 : Avec le dos 6x7, on fait 10 vues 6x7 sur film 120 ; après la vue 10, débloquer une dernière fois l’armement et bobiner jusqu’à ne plus sentir de résistance : le film est alors complètement enroulé sur la bobine réceptrice

 


Figure 14 : Bobine réceptrice prête à être déchargée

4  Faut-il avancer le film immédiatement après chaque vue ?

Pour ce qui concerne l’usage de l’armement du film et de l’état dans lequel on laisse le dos entre deux vues, il y a deux écoles. Personnellement, « pollué » par l’Hasselblad que je réarme toujours après chaque vue, j’avance systématiquement mes dos rollfilm de chambre après chaque vue.

Mais on peut soutenir exactement l’inverse, et arguer tout au contraire qu’il est préférable de ne pas avancer le film après avoir exposé la vue, et bien au contraire de n’avancer le film qu’au dernier moment, juste avant de prendre la photo. Sur certains dos, cela a l’avantage d’avoir le film bien tendu et bien plat juste avant d’exposer, il y a un petit risque que le film se détende si on reste trop longtemps en place sans exposer.

Personnellement, avec les dos Linhof Super Rollex ou les dos Horseman-Arca dont le fonctionnement et la conception sont très proches du dos Linhof, je n’ai jamais rien remarqué de nuisible à laisser la vue prête à être exposée juste derrière le volet.

C’est un automatisme à prendre, et il vaut mieux avoir une seule règle et s’y tenir :
soit avancer le film systématiquement après chaque vue ;
soit au contraire, ne pas avancer et avancer juste avant la prise de vue.

Mélanger les 2 règles, c’est être certain d’avoir des vues non exposées...

Un petit avantage d’avancer dès qu’on a pris une vue, c’est que si par la suite on retire le volet par mégarde, on ne voile la vue exposée qu’à la marge. Si on laisse la vue exposée derrière le volet, on perd cette vue en cas d’erreur de manipulation avec le volet retiré et l’obturateur ouvert. Mais avec la chambre à télémètre couplé, on n’a pas à retirer le dos entre chaque vue, donc cela limite le risque de ce genre d’erreur.

Ce qui n’empêche pas d’avoir des vues voilées si on retire le volet de châssis avec l’obturateur ouvert ! Mais en se servant de la Technika 70 avec le télémètre sans jamais démonter le dos, avec volet retiré en permanence, ouvrir l’obturateur complètement n’est pas quelque chose de naturel, sauf lors de la prise de vue avec le temps d’obturation choisi ; en choisissant l’une ou l’autre convention pour l’état du dos entre deux vues, il y a très peu de risques d’erreur.

5  Comparaison entre les dos rollfilm Horseman et les Super Rollex Linhof

Les dos Horseman (vendus également par Arca Swiss) s’utilisent exactement comme les Super Rollex.
Les dos Linhof pour petites chambres 6x9 ne sont pas compatibles avec la norme américaine baby graflok, l’attache du dos des Linhof 6x9 est propre à Linhof. Au contraire des dos Horseman 6x7 et 6x9, qui sont livrables soit pour une attache baby graflok 6x9, soit sur une plaque pour graflok 9x12-4x5 pouces.

 

 

dernière modification de cet article : 2015

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)