[abonnement gratuit]

l'auteur

Cédric Mialaret

Né en 1971 à Paris
COO d’une société de marketing en Suisse
En parallèle photographie
dès que possible pour
des clients privés et corporate
Utilise les dos PhaseOne
depuis le LightPhase
Mamiya en MF
et Arca Swiss Monolith en GF

Formation: ESCP-EAP
Diplom Kaufmann
Master in Management
 

 

 

Acheter du matériel Arca-Swiss et ces objectifs :
Tout le catalogue est en ligne sur
le magasin Arca-Swiss en
www.arca-swiss-magasin.com
 

 

 

 

 

 

Test d’objectifs grand angle
Rodenstock Apo Sironar Digital / HR

 

Introduction

J’ai testé deux objectifs :

  • le Rodenstock Apo Sironar Digital HR 4.0 / 35mm

  • le Rodenstock Apo Sironar Digital 4.5 / 45mm

en conditions réelles sur une Arca SWISS Monolith 4x5 équipée d’un dos digital PhaseOne P20 sur FlexAdaptor.

Ce test n’a pas la prétention d’être exhaustif, je souhaitais répondre simplement à deux interrogations :

  • L’utilisation de ces objectifs est elle possible dans une telle configuration ?

  • Quelle est la qualité des résultats, notamment en ce qui concerne le niveau de détail atteignable.

Ce n’est donc qu’un partage d’expérience.

Les Objectifs

Rodenstock Apo Sironar Digital HR 4.0 / 35mm

 

 

Les objectifs Digital HR sont conçus pour être utilisés avec des dos numériques avec des pixels de 5x5 microns jusqu’à 12x12 microns. Les dos 39MP actuels ont des pixels de 6.8x6.8 microns. La plupart des dos 22MP & 16MP présentent des pixels de 9x9 microns. Donc les Digital HR peuvent être utilisés avec tous les dos actuels.

Ils sont optimisés pour s’approcher le plus possible des résolutions théoriques limitées par la diffraction, et pour limiter les aberrations chromatiques.

Le revers de la médaille : un cercle d’image des plus limités, avec pour recommandation le format 37x49 mm au maximum, ce qui correspond aux plus grands capteurs actuels. Ainsi que des décentrements d’au maximum 6 mm sur avec un 37x49 mm et 11 mm avec un 37x37 mm.

Autre conséquence négative : il est impossible de faire du stitching.

Rodenstock Apo Sironar Digital 4.5 / 45mm

Les objectifs Apo Sironar Digital sont optimisés pour des dos numériques avec des pixels de l’ordre de 10x10 microns. Leur résolution est inférieure aux Digital HR mais en contrepartie, ils acceptent des capteurs autrement plus grand (jusqu’à 72x96 mm) avec des décentrements plus généreux : de 36mm pour les capteurs 37x49mm à 41 mm pour les capteurs 37x37 mm.

En d’autres termes, les stitchings horizontal et vertical sont possible.

Prise en main

Objectifs

Tous mes objectifs sont montés sur planchettes d’objectifs 110x110m, ayant un adaptateur pour mon cadre 4x5.

Les deux Rodenstock étaient montées sur des planchettes rentrantes. Ca ne facilite vraiment pas leur utilisation (choix de la vitesse et du diaphragme, etc.), et plus les doigts sont gros moins c’est facile.

J’imagine que c’est l’un des rares avantages d’avoir des planchettes 171mm.

D’autre part, on a besoin d’un déclencheur très petit. Même le plus petit que j’ai trouvé est difficile à visser et dévisser, car il touche la paroi de la planchette. Afin d’éviter leur usure, le mieux est probablement de les laisser montés en permanence sur l’objectif, et d’en avoir autant que d’objectifs grand angle.

 

 

FlexAdaptor

Le FlexAdaptor est un dos coulissant sur lequel on fixe un dos digital. Il est composé d’un dépoli de visée sur lequel on peut utiliser un viseur coulissant agrandissant, d’une plaque de fixation pour différentes chambres (Sinar, Arca-Swiss…) ainsi que d’une plaque adaptatrice pour dos (montures Hasselblad, Mamiya…).

Le FlexAdaptor offre les avantages suivant :

- Inutile de passer son temps à monter et démonter un dos à lentille de Fresnel et un une plaque avec le dos  digital: il suffit de faire coulisser le Flexadaptor. On économise non seulement du temps, mais on minimise énormément les risques de faire tomber le dos digital ou autre.

- En position de visée, le dos est à l’abri des poussières.

- Stitching automatique 2 ou 3 images. Grâce à un sélecteur de position codé couleur (au choix position normale/pas de stitching, stitching deux images, stitching trois images), c’est un jeu d’enfant de faire coulisser le dos dans les bonnes positions. Le logiciel CaptureOne assemble les photos automatiquement. Cela permet non seulement d’obtenir des fichiers encore plus détaillés, mais aussi d’éviter de travailler avec des ultra grand angles, puisqu’on augmente l’angle de prise de vue par stitching.

- A noter que sur une Monolith, il est facile de faire 3 séries verticales de stitching horizontal pour une image finale composée de 6 à 9 prises de vues. Je vous laisse calculer la résolution finale. L’angle de vue serait quasiment identique à celui d’un film 4x5.

Câble PhaseOne One Shot

Ce câble est relié d’un coté au dos digital, et de l’autre à la prise de synchronisation flash de l’objectif.

Auparavant, il fallait armer l’objectif puis appuyer sur le déclencheur (réveil du dos) puis réarmer l’objectif et ré appuyer sur le déclencheur (prise effective de la photo). C’était très pénible,  notamment dans les poses longues, et le risque de bougé en était augmenté.

Le câble One Shot a un petit bouton qui réveille le dos. Ainsi, on arme l’objectif, on appuie sur le bouton puis on appuie sur le déclencheur une seule fois, comme avec du film normal.

OneShot Cable Release Kapture Group

Je n’ai malheureusement pas reçu ce câble à temps pour le test. Avec ce câble, le déclenchement est strictement identique à l’utilisation avec un plan film. L’avantage par rapport au câble One Shot de PhaseOne, c’est qu’on n’a besoin que d’une seule main. Le désavantage, c’est qu’il est onéreux. Pour une utilisation régulière de la chambre, c’est vraiment utile. En revanche, je ne suis pas sûr que j’aurais pu l’utiliser avec les planchettes rentrantes 110mm.

Dos PhaseOne P20

Sur le marché depuis plusieurs années, c’est une valeur sûre. Equipé d’un capteur 16 MP d’une taille de 37x37 mm et avec des pixels de 9x9 microns. Il est utilisable tant de manière autonome (cartes CF) que relié à un ordinateur. Les dos de la série P étaient les premiers dos offrant des fichiers RAW avec compression sans perte.

Batteries de Test

Prises de vue

Les photos ont été prises au deuxième étage d’un centre commercial à Zürich, Sihlcity.

Les conditions de lumières ne sont pas idéales : températures de lumières diverses, dynamique étendue qui nécessiterait un filtre gradué ND ou la prises de plusieurs photos et assemblage en fonction de leur luminosité, etc.

Seuls comptaient les objectifs du test et il n’a pas été tenté d’améliorer les photographies.

 

 

Mise au point

Pour faire la mise au point, plusieurs possibilités s’offrent au photographe.

- Utilisation du dépoli. C’est jouable, même si clairement c’est moins facile qu’en format 4x5 plein.

- Utilisation du viseur avec loupe. Cela facilite grandement la mise au point, un peu à la manière d’un viseur binoculaire Arca SWISS.

- Contrôle sur écran du dos digital. La nouvelle série P+ de PhaseOne ainsi que les dos Leaf et Sinar récents permettent le « Live View. » Pour les dos moins récents tels que mon P20, on peut quand même agrandir les photos à 100% et examiner la mise au point sur le petit écran LCD.

- Contrôle sur ordinateur portable. C’est le plus agréable quand c’est possible. Dans mon cas j’ai oublié le câble FireWire donc je n’ai pas pu l’utiliser pendant le test.

- La distance de mise au point sur rail est tellement courte que du doigté s’impose, et la Monolith à l’encombrement et au poids gênants devient du coup à nouveau intéressante.

Ouvertures

Rodenstock recommande d’utiliser les ouvertures 8 à 11 pour une utilisation optimale.

Les tests ont néanmoins été faits à des ouvertures 4 à 16.

Conclusions

Pouvoir résolvant

Le pouvoir résolvant des optiques Digital – et même des Digital non HR, est extrême, pour ne pas dire incroyable, et ce dès la pleine ouverture.

 


Exemple 1 : 45mm à F4,5, grossissement  100%
sans aucune accentuation.

 

Ici on voit par une fenêtre qui est à environ 30-40m de la chambre. Sur la vue générale, il s’agit des fenêtres au centre, à l’étage du dessous :

 

 

Devant le centre commercial il y a une grande place. On distingue nettement le sapin de noël avec les cadeaux. Et on peut lire les lettres : « OOD PA ». Ca m’a intrigué alors je suis allé vérifier. Il s’agit du Restaurant Hong-Kong, de l’autre côté de la place qui mesure bien 20m de profondeur. Ce restaurant a l’accroche publicitaire « FOOD PARADISE ».

La hauteur des lettres étant environ 10 pixels, il s’agit de 1 / 401ème de la résolution du capteur. L’équivalent sur un 4x5 serait environ un détail d’un quart de millimètre sur le film.

Si on observe bien, il semble qu’il y a comme des stries devant les fenêtres. Je me suis demandé si c’était une erreur JPG ou autre. Alors je suis allé vérifier à nouveau et voila la raison :

 

 

Il y a une sorte de store devant la fenêtre !

Profondeur de champ & mise au point

La profondeur de champ est très importante, notamment à f16. En effet en dépit des recommandations de Rodenstock de ne pas dépasser f11, la diffraction ne semble pas diminuer la qualité de l’image à f16.

Nous avons vu précédemment une vue à 100% de l’arrière plan, situé à environ 50m de la chambre. Voyons maintenant un exemple d’avant plan et de plan medium :

 


Exemple  2: 45mm à f16, grossissement  100% sans aucune accentuation.

 

 

On peut clairement lire « Ochsner Sport » bien que les lettres ne dépassent pas 4 pixels de large, soit 1 / 1000ème de la résolution du capteur, soit sur un plan film 4x5 un équivalent de 1/10ème de millimètre.

Encore une fois, il n’y a pas d’accentuation. PhaseOne est connue pour son rendu doux, qui peut être accentué de façon logicielle si nécessaire,  contrairement à certain de ses concurrents qui accentuent d’office.

 


Exemple 3 : 45mm à f16, grossissement  100% sans aucune accentuation.

 

 

Ici, j’ai juste un peu éclairci la photo. On peut très bien voir les stries de l’escalator.

Donc, de l’avant plan à l’arrière plan, on a une très grande profondeur de champ.

 


Exemple 4 : 35mm HR à f8, grossissement  100% sans aucune accentuation

 

Ici aussi, le ‘i’ d’une largeur de 2 pixels est parfaitement reproduit.

Mise au point

A noter que j’ai rapidement fait la mise au point directement sur le viseur du FlexAdaptor. J’aurais encore pu améliorer la précision en vérifiant sur le dos avec zoom 100% ou mieux encore sur un écran d’ordinateur portable.

Extension de la profondeur de champ

Une autre stratégie est de prendre plusieurs photographies en variant de la manière la plus petite possible la mise au point sur le monorail. Après, un logiciel tel qu’Helicon Focus assemble les plans nets de toutes les images. Les résultats sont stupéfiants. Dans le cas présent, il faudrait consacrer environ 30 à 60 minutes de post processing, car Helicon Focus s’accommode mal des lumières directes telles que les guirlandes de noël et toutes les lampes incrustées dans les bords elliptiques (quand elles sont floues, elles ont un grand halo lumineux).

Aberration chromatique

Avec ces deux objectifs, il n’y a aucune aberration chromatique. C’est vraiment un avantage conséquent.

Ainsi, si le 35mm du Mamiya 645 AFD II est vraiment très bon (ceux qui ont vu mes panoramiques de 200 cm à Montreux pourront en témoigner), il provoque de l’aberration chromatique sur les détails ultrafins. N’ayant pas trouvé de logiciel vraiment efficace contre, la retouche est à la main, et quoi que sans difficulté, nécessite beaucoup de temps.

Décentrements

Les données de Rodenstock ont pu être vérifiées sur les deux objectifs. 11mm sur le 35mm HR c’est vraiment peu.

Résultats du Rodenstock Apo Sironar Digital HR 4.0 / 35mm

Ils sont tout aussi excellents que ceux du Rodenstock Apo Sironar Digital 4.5 / 45mm. Clairement pour vraiment évaluer pleinement sa valeur ajoutée, il faudrait le tester avec un dos 39 MP et des pixels de 6.8 microns.

Digital ou Digital HR ?

Pour mon dos le choix est clair, la gamme Digital s’impose car elle tire déjà la quintessence du capteur, et elle permet le stitching.

Les propiétaires de dos 39 MP préfèreront sans doute les Digital HR. Néanmoins, leur durée de vie est comptée. De source inofficielle mais très crédible, PhaseOne va lancer des dos quasi plein format 6x4.5 cm avec des résolutions de 50-80 MP. Au plus tard en 2009 et probablement en 2008.

Les Digital HR, avec leur limitation 37x49mm ne seront plus utilisables, ou bien utilisables mais sans aucune possibilité de décentrement.

Limites du test et prochain projet

Pour bien faire, il faudrait comparer à d’autres objectifs 35mm avec le même dos, ainsi qu’avec un objectif classique sur 4x5 avec le même angle de prise de vue sur un bon film. Si j’ai le temps, j’irai photographier le même sujet avec le même dos P20, mais sur Mamiya avec 35mm, ainsi qu’avec un Grandagon N Apo sur Provia 100F.

Néanmoins j’avais déjà constaté à ma grande surprise lors de la prise de vue d’œuvres d’arts de David Roux-Fouillet, que les fichiers issus du P20 sur Monolith 4x5 et Rodenstock Apo Sironar Digital Macro 120mm étaient plus détaillés que les plan films Provia 100F scannés sur Imacon X5. Je me hasarderais à supposer que c’est toujours vrai avec les autres digital et digital HR.

D’autre part, il serait intéressant de comparer l’ergonomie et la qualité des différents systèmes tels que la R3dm d’Arca-Swiss et la Cambo Wide DS et autres Alpa. C’est ce qui aurait du se produire au dernier congrès de l’image haute résolution à Montreux, malheureusement le lundi d’après étant férié, le démonstrateur de Profot a fait le pont. Une piste pour le prochain congrès ?

 

Acheter du matériel Arca-Swiss et des objectifs :
Tout le catalogue est en ligne sur
le magasin Arca-Swiss en
www.arca-swiss-magasin.com
 

dernière modification de cet article : 2007

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)