[abonnement gratuit]

 

votre avis

Vous utilisez un de ces appareils
en êtes satisfait ou pas,
merci de nous envoyer vos
commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

Seitz 6x17 Digital pour qui ?

 

 

Une interview de Urs Krebs, responsable marketing Seitz Phototechnik

 

Urs, vous êtes responsable du marketing pour Seitz Phototechnik qui produit le dos Seitz Digital et les appareils Roundshot. Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Seitz Phototechnik AG est le leader mondial en équipements panoramiques (numérique et argentique) depuis plus de 50 ans.

Nous sommes une petite entreprise située en Suisse dont la production est ciblée sur la haute technologie.

Notre gamme de produits couvre le spectre entier de la photographie panoramique, de l'outil d'assemblage numérique d’images à bas prix jusqu'à la caméra numérique haut-de-gamme qui capte 160 millions de pixels en une seconde.

Le nouveau dos Seitz 6x17 crée des images de 160 millions de pixels en une seconde. Le positionnement est révolutionnaire par rapport aux matériels existants. Quelle clientèle ce dos vise-t-il ?

Typiquement ce sont des photographes qui travaillent déjà avec des dos numériques à moyen format et qui aimeraient "élargir leur horizon". En même temps il y a les photographes qui produisent des réalités virtuelles, par exemple par le biais de l'assemblage numérique, et qui cherchent à capter l'image rapidement, économisant ainsi un temps de production significatif. Il y a également les photographes spécialisés en panoramique qui aimeraient passer au numérique à haute définition et résolution.
Le dénominateur commun de tous ces photographes est qu'il s'agit d'un segment haut-de-gamme qui recherche une haute vitesse d'exposition, haute résolution et haute qualité d'image.

Un traitement numérique permet de rattraper l'assombrissement aux bords de l'image, d'habitude compensé par l'utilisation d'un filtre concentrique. Pourquoi ce choix ? Est-ce que ce traitement numérique est débrayable ? Le fichier Raw en est-il exempt ?

Notre technologie de balayage rapide permet de mesurer l'exposition en temps réel et d'ajuster la vitesse de balayage en fonction de la lumière (contrôle de variation). Ceci veut dire que la caméra compense le déséquilibre de lumière (par exemple vers le bord de l'objectif) horizontalement de manière automatique. En plus, nous avons programmé un algorithme qui corrige également la perte de lumière verticalement, permettant ainsi un panorama équilibré. Avantage pour le photographe : l'utilisation d'un filtre concentrique n'est pas nécessaire et on gagne ainsi
un à deux diaphragmes. Si le photographe préfère capter l'image sans ces corrections, il peut désactiver le contrôle de variation (donc travailler avec une exposition continue) et également désactiver la correction d'exposition verticale. Puisque cette correction se fait au moment de la capture de l'image (et non dans un traitement ultérieur), les données RAW sont influencés par le choix du contrôle de variation.

Quel est l'autonomie pour l'utilisateur ?
N'est-il pas condamné à se promener avec un disque dur portable ?

Nous avons conçu notre système avec l'objectif de donner une autonomie maximale au photographe. Mais "autonomie" veut dire deux choses en même temps : travailler le plus longtemps possible et transporter le poids le plus limité possible. La solution de cette contradiction ? Offrir un système modulaire, c'est à dire des composantes qui se combinent librement. Ceci est possible car la caméra détient sa propre adresse IP et peut être contrôlée par un ordinateur en studio, par un ordinateur portable, par un PDA miniaturisé ou même par un téléphone portable. Pour ce qui est du disque dur l'utilisateur a le choix entre un tablet PC portable (type "Motion LS800 ou LE1600") ou bien un portable. Ce qui est vrai c'est que la taille des images (p.ex. en RAW : 307 MB) requiert à la fois une capacité de stockage suffisante et une haute bande passante entre caméra et disque dur, ce qui est uniquement possible avec la liaison Gigabit Ethernet et non pas avec des cartes Flash, par exemple.

Vous annoncez que tous les formats classiques sont envisageables. En 6x6 par exemple, quelle taille de fichier atteint-on ? Toujours en 6x6, un masque de visée est-il prévu ? Enfin, si l'on utilise l'appareil pour le 6x6, quelle est la taille de l'image de contrôle sur l'écran de l'appareil ?

En format 6x6 la taille du fichier est de 108 MB en raw (16-bits) et de 325 MB en tiff (48-bit).

L'appareil crée l'image 6x6 dans le centre de l'objectif, permettant ainsi d'utiliser la meilleure partie de l'objectif grand format. Après un scan préliminaire l'image 6x6 est affichée sur l'écran de l'unité de contrôle. Cet écran, par exemple celui du PDA Sharp Zaurus, permet une bonne résolution (640x480 pixels) et ainsi un parfait contrôle de l'image. Afin de visualiser la netteté à un niveau de 100% de résolution, nous avons créé une fonction de zoom. Le photographe peut, sur l'écran tactile, zoomer dans n'importe quelle section de l'image et afficher cette sélection à 100%. Ainsi la netteté, la luminosité et les couleurs s'ajustent de manière précise et confortable.

Quel est le prix de l'appareil ?

La nouvelle Seitz 6x17 Digital est disponible en deux versions. La version studio inclut le dos Seitz D3, la caméra (sans objectif) et le logiciel, et coûte 26.900 Euros. Dans cette configuration le logiciel est installé sur un ordinateur de studio. La version mobile inclut en plus une unité de stockage et de contrôle (tablet pc portable) et une batterie de haute performance, et coûte 28.900 Euros.

 

 

dernière modification de cet article : 2006

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)