[abonnement gratuit]

auteur de l'article

Thierry Rebours



né en 1960
anime "occasions photo" de 1985 à 2006
puis la boutique de galerie-photo de 2005 à 2010
photographe de voyages
collabore à http://www.jupiterimages.fr

 

 

Ces articles sont en vente
sur La Boutique de Galerie-Photo

 

 

Le numérique est là, faut-il jeter votre vieille chambre ?

(oui bien sûr, mais dites moi où)

 

par Thierry Rebours

 

Fin 2007, la photographie numérique est maintenant un procédé efficace qui, s’il compense difficilement le coût exorbitant d’un investissement professionnel par l’élimination des frais de laboratoire (ainsi que des laboratoires eux-mêmes malheureusement), a rendu abordables les boîtiers reflex « DSLR ».

La chambre photographique traditionnelle peut prendre une place nouvelle chez les photographes amateurs ou professionnels ne pouvant envisager un investissement de plusieurs dizaines de milliers d’euros rapidement obsolète...

Objet de décoration évoquant l’ancien temps, instrument d’une recherche individuelle exacerbée par la nouvelle donne technologique (qui permet la renaissance des négatifs sur plaque de verre, ou la technique de la trichromie par exemple), appareil devenu inutile que l’on cherche à revendre à vil prix, bazar encombrant qui va grossir le tas des objets inutiles de la maison, la liste est longue des destins possibles, tournés vers le passé, pour les chambres classiques.

Pourtant ces petits chefs-d’œuvre de précision et de technique, surmontés de magnifiques objectifs peuvent encore rendre bien des services au temps du DSLR et sont loin d'être seulement tournés vers le passé. Nous y voyons 3 bonnes raisons (au moins).

NB – pour l’usage d’un DSLR, il est très important de se procurer un verre de visée avec dépoli, le verre standard quasi transparent d’origine (utilisé ici) ne facilite pas une mise au point précise.

1 - Bascule et décentrement

Les bascules et décentrement sont de loin les caractéristiques les plus exclusives de ce genre d’appareil


Réflex numérique monté sur une chambre

Le décentrement va permettre de réaliser des vues en plongée ou en contre plongée tout en conservant les lignes verticales. On pourra réaliser plusieurs vues en déplaçant la platine pour obtenir un fichier de grande taille.

La bascule va être beaucoup plus difficile à appréhender sur un petit viseur de 24x36 que sur un confortable dépoli 4x5, elle n’en reste pas moins très intéressante.

Exemple pris de Venanson face au village de Saint Martin Vésubie (Alpes-Maritimes) :


Sans chambre

Ici, le panorama et le premier plan sont en place, mais un objectif classique ne fera pas la netteté sur ces deux plans trop séparés l’un de l’autre.


avec chambre et bascule

Ici, malgré une bascule un peu vigoureuse qui a laissé le hideux cours de tennis dans le flou, l’objectif est atteint et les éléments principaux sont nets.

Quelques détails :

un détail net du premier plan

un détail net de l'arrière-plan

On peut évidemment prendre une photo normalement, sans mouvement, en utilisant ses objectifs de chambre. Attention au tirage toutefois, le boîtier EOS 5D et l’adaptateur font déjà 65mm environ. Sur cette Sinar Alpina équipée d’un soufflet standard, le 180mm est un minimum utilisable et le 210mm est tout à fait confortable. Cette solution est donc inappropriée aux vues d’intérieur (raison pour laquelle nous étions dehors par cette température à peine positive).

2 - La photographie rapprochée

La macrophotographie est le domaine de prédilection de la combinaison réflex numérique-chambre.

Le soufflet d’une monorail, sans commune mesure avec les petits soufflets macro des systèmes 24x36, va permettre un tirage important (autour de 40 cm dans ce cas). La souplesse du système permet de monter pratiquement tout ce que l’on veut comme objectif.


un dispositif simple pour la macrophotographie

Nous sommes partis (au chaud) avec un protocole assez simple : le sujet placé devant une toile blanche, une petit flash Multiblitz 200 joules avec boite à lumière, un bon pied, une bonne rotule.

Fichiers Raw, rééchantillonnés à 53,9 Mo, soit une image de 30x45 cm en 300 Dpi., une photo et un détail.


Rodenstock Apo-Ronar 9/240mm (utilisé à f32, tirage 32cm env. 86cm entre la lentille frontale et le sujet)

Le Rodenstock Apo-Ronar 9/240mm (utilisé à f32, tirage 32cm env. 86cm entre la lentille frontale et le sujet) confirme sa réputation à courte distance. La monture DB (sans obturateur) de celui-ci ne pose pas de problème, on obture et déclenche le flash à partir du Canon. Magique, le boîtier montre instantanément le résultat et calcule lui-même l’exposition en cas de lumière continue (non flash), finis les calculs fastidieux.

En allongeant le tirage à fond, soit 46cm, l’image laisse apparaître des détails réellement « macro » à l’intérieur d’une image au grossissement classique.


idem avec tirage à 46cm

 

Le Rodenstock Sironar 300/5.6 en DB lui aussi disponible, confirme ses qualités en prises de vues rapprochées, avec une plus grande distance de travail (71cm) pour un tirage identique :


Rodenstock Sironar 300/5.6 - tirage 71 cm

 

Autre essai sur un Rolleiflex Old Standard :

 

Un Leica M4 avec l’objectif va nous donner l’occasion d’utiliser une légère bascule. La macro en numérique avec de la profondeur de champs, un vrai jeu d’enfant !

Extraits à 100% :

Et c'est au point d'un bout à l'autre :

Devant ces résultats encourageants, et à défaut de disposer de 50mm d’agrandisseur, nous avons monté un 2.8/50mm de boîtier télémétrique russe sur un obturateur. Photo des accessoires, y compris l’adaptateur Canon :

 

La mise au point est fastidieuse, et l’objectif fermé à f8 avec un tirage de 46cm ne va plus laisser passer beaucoup de lumière. On va donc ouvrir en pose B et donner 10 coups en open flash.


2.8/50mm de boîtier télémétrique russe

 

Le résultat est impressionnant et montre des détails invisibles à l’œil nu, avec une optique qui n’est pas optimisée pour cet usage. Imaginez ce que peut donner un Apo-Rodagon ou un Luminar dans ces conditions !

3 - Le plaisir de manipuler ces beaux objets !

J’espère vous avoir aidé à reconsidérer la chambre, et lui redonner une place méritée dans votre équipement même si l’usage d’un tel objet comme accessoire de DSLR numérique peut sembler iconoclaste. Voilà même un bon prétexte pour s’équiper avec les optiques en monture Sinar DB en vente à bas prix de nos jours.

Et un jour vous ressaierez peut-être un plan film, qui sait… il faut les deux !

 

 

Dernière modification de cet article : 2008

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)