[abonnement gratuit]

l'auteur

Philippe Berger

Né en 1954 et habite en Belgique
Analyste en biologie clinique
Il se passionne depuis 30 ans pour la photographie
au charbon transfert monochrome et en couleur
mineurdecharbon@skynet.be
http://www.philippeberger.net

L’interprétation des couleurs
par la couleur

Manuel pratique par Philippe Berger

Livre expliquant en détails la Gomme Arabique Bichromatée à la Bière Monocouche, Multicouches et l’Interprétation des couleurs par la couleur en utilisant la cyanotypie et la gomme arabique bichromatée.

Livre disponible sur le site de l’auteur :
http://users.skynet.be/
philippe.berger

 

 

 

Interprétation des couleurs par la couleur

 

 

A travers cet article sur l’interprétation des couleurs par la couleur utilisant les procédés alternatifs je voudrais démystifier ce procédé.

A mon sens, il est un des procédés alternatifs les plus faciles si l’on respecte certaines règles techniques et si on accepte une certaine vision esthétique de l’image.

J’espère vous convaincre de regarder, d’apprécier et surtout d’essayer ce procédé alternatif permettant d’obtenir des images très personnelles.

Historique

Dix années de recherches sont nécessaires à Ducos du Hauron avant de déposer un brevet en 1868 et en 1869, il édite une brochure "les couleurs en photographie, solution du problème".

La première photographie couleur, prise à Agen, reposait sur le principe de Maxwell de décomposition de la lumière par les trois couleurs fondamentales que sont le rouge, le vert et le bleu. Il réalisa trois photographies d'un même sujet au travers de filtres de verre colorés successivement en rouge, bleu et jaune, qui laissaient passer seulement les radiations de sa couleur, interceptant toutes les autres. En superposant enfin les trois épreuves, il obtint la restitution des couleurs. Le procédé de trichromie était né.

Principe

A partir d’une image couleur RVB dans Photoshop, on obtient les 3 négatifs de sélection N&B à travers les filtres RVB.

Avec le négatif de sélection du filtre rouge (R), on réalise par contact par le procédé de cyanotypie une image cyan (C).

Avec le négatif de sélection du filtre bleu (B), on réalise par contact par le procédé de la gomme bichromatée une image jaune (J).

Avec le négatif de sélection du filtre vert (V), on réalise par contact par le procédé de la gomme bichromatée une image magenta (M).

La superposition successive des 3 couleurs C + J + M donne :

C + J = V, J + M = R,  M + C = B, C + J + M = N ou plutôt un brun presque noir.

L’image trichrome est terminée. L’ordre des couches peut être modifié.

Procédé

Le procédé de l’interprétation des couleurs par trichromie est un procédé alternatif assez simple à condition d’accepter certaines règles esthétiques et techniques.

La première est de considérer qu’on ne réalise pas une photographie en couleurs mais une interprétation des couleurs par la photographie.

Le but n’est pas de reproduire avec exactitude l’image d’origine mais de l’interpréter artistiquement en se servant des couleurs comme moyens techniques.

Il est indispensable de calibrer les couleurs utilisées ainsi que les procédures des techniques alternatives utilisées.

1. Papier aquarelle

Le choix du papier aquarelle est primordial et influence le résultat final.

Il est indispensable d’encoller le papier avant la première couche de gomme arabique pour obtenir des blancs presque purs.

2. Négatifs de sélection

La possibilité de réaliser les négatifs de sélection en utilisant Photoshop a fortement simplifié la technique de la trichromie. 
On utilise la fonction  Fenêtre> Couches> RVB de Photoshop convertissant l’image couleur en trois images noir et blanc à travers les filtres RVB.

On sélectionne successivement les images N&B correspondant aux filtres RVB puis on inverse l’image en négatif et on imprime sur transparent.

Personnellement, je ne modifie pas le contraste des négatifs de sélection obtenus afin de conserver intact la sélection réalisée par le programme informatique.

Les 3 négatifs de sélection ont exactement les mêmes dimensions, ce qui facilite le repérage des images successives. De même, un très léger décalage des images successives fait partie de la particularité technique du procédé et il faut pouvoir l’accepter.

 
Négatif de sélection Rouge

 


Négatif de sélection Bleu

 


Négatif de sélection Vert

 

3. Image bleue par cyanotypie

La première image bleue est obtenue par cyanotypie en utilisant le négatif de sélection rouge.

La formule de cyanotypie et son temps d’exposition par contact sont spécifiquement adaptés à l’obtention de l’image bleue par la cyanotypie.

En effet, il est utile de rappeler que les couleurs de chaque couche vont s’additionner et il ne faut pas tenter d’obtenir une cyanotypie dont les bleus soient trop intenses.

Il en est de même pour les couches de gommes jaune et magenta.

L’intensité de la couleur correspond au 1/3 de l’intensité de l’image finale.

La cyanotypie apporte à la trichromie la netteté et les détails de ses spécificités techniques.

Léon Vidal et Joseph Sury, vers 1900, recommandaient déjà l’utilisation de la cyanotypie pour l’obtention de la couche bleue de la trichromie.

4. Image jaune par gomme bichromatée

La deuxième image jaune est obtenue par le procédé à la gomme bichromatée avec le négatif de sélection bleu.

Il est indispensable d’utiliser des colorants transparents afin de ne pas recouvrir les couches précédentes et de pouvoir réaliser un repérage des couches successives par superposition visuelle des différents négatifs d’exposition.

Le choix du type de jaune utilisé influence également la teinte finale de la trichromie.

Le dépouillement de la gomme jaune doit être suffisant pour obtenir des blancs presque purs tout en gardant des jaunes intenses car le jaune est peu couvrant et des verts bien différenciés (combinaison des cyans et des jaunes).

L’aboutissement de mes recherches sur l’utilisation de la bière dans le procédé à la gomme bichromatée a amélioré significativement mes résultats dans ce procédé.

5. Image magenta par gomme bichromatée

 

La troisième image magenta est obtenue par le procédé à la gomme bichromatée avec le négatif de sélection vert.

Le dépouillement de la gomme magenta doit être assez énergique pour obtenir des blancs presque purs.

La couleur magenta est très couvrante et crée facilement un voile magenta qui donne une dominante rougeâtre.

De plus la combinaison du magenta sur les verts donne un bleu violacé assez désagréable.

Il faut éliminer ce voile magenta pour obtenir des jaunes suffisants et des verts lumineux sans dominante rougeâtre à l’image.

6. Image de correction

Après la troisième couche magenta, la trichromie est terminée.

Il est parfois utile de réaliser une quatrième couche de correction colorimétrique qui consiste souvent à doubler la couche de coloration jaune avec le négatif de sélection bleu.

Je ne réalise pas une couche noire car j’estime que le noir enlève de la brillance aux couches de couleurs précédentes même si les noirs sont plutôt bruns foncés.


Image d’origine



Image Trichrome

 

Conclusion

En comparant l’image couleur d’origine et la trichromie terminée, on comprend que l’important n’est pas d’essayer de mimer tel un caméléon l’image d’origine mais de l’interpréter en se servant des couleurs.

Si on regarde la charte couleur de l’image trichrome, on constate les limites colorimétriques du procédé tout en admettant ses possibilités artistiques dans l’interprétation personnelle des couleurs.

Bibliographie

Voici parmi ma bibliothèque de livres photographiques anciens les quelques livres anciens originaux que j’ai la chance de posséder traitant de la photographie des couleurs sur lesquels mes recherches sont basées pour la mise au point de cette technique.

« La Photographie des Couleurs » par A. Ducos du Hauron

« La Photographie des Couleurs à la portée de tous » par G. Naudet

« La Photographie des Couleurs  par Impressions Pigmentaires Superposées » par Léon Vidal

« Traité Pratique de la Photographie des Couleurs » par L. Dugardin

« Le Procédé à la Gomme Bichromatée » par H. Emery

« Les procédés d’Art en Photographie » par C. Puyo

« Photo=Gomme » par H. Renault

De mes recherches, j’ai écris un livre décrivant ma technique de la gomme bichromatée à la bière et son utilisation dans la photographie des couleurs.

 Table des matières
 http://users.skynet.be/
 philippe.berger/matiere8.html

 Livre disponible sur le site de l’auteur
 http://users.skynet.be/philippe.berger

Liens

Voici quelques liens traitant de ce procédé de l’interprétation des couleurs par la trichromie.

Français

Philippe Berger: http://users.skynet.be/philippe.berger

Jacques Godard: http://www.jacquesgodard.com

Jean Janssis: http://www.lagalerie.be/jeanjanssis

Photogramme : http://www.photogramme.org

Hélios : http://www.photo-helios.org

Anglais

Sam Wang : http://unblinkingeye.com/Articles/3CG/3cg.html

Christine Z Anderson: http://unblinkingeye.com/Photographs/ChrisA/CAn01/can01.html

Hans&Chia Nohlberg : http://www.pictoform.nu

Dave Rose: http://www.alternativephotography.com/artists/dave_rose.html

Alternative Photography: http://www.alternativephotography.com/

Austin Photography: http://www.unblinkingeye.com/AAPG/ALTLNKS/altlnks.html

Harry: http://harrysproshop.com/Links/Alternate_Processes/
alternate_processes.html

Bostick & Sullivan :
http://www.bostick-sullivan.com 

Il en existe beaucoup d’autres, cette liste n’est donc pas limitative et que ceux que j’ai oubliés m’en excuse.

J’espère vous avoir donné envie d’essayer ce procédé permettant de réaliser une photographie des couleurs.

Philippe Berger

 

Autres techniques alternatives :
boîte à lumière UV à la manière d'une photocopieuse
carlos barrentes tireur
collodion humide
collodion, Ô mon beau collodion
construire une insoleuse photo  20x25
construire une insoleuse photo  pour le 4x5"
contre-histoire de la photographie, par camille bonnefoi
cyanotypie
danger de la chimie photographique
Hacer tirajes en el siglo XXI
heliochromie au charbon
Interview de Lionel Turban, fondateur de Disactis
j'ai reçu mon kit platine !
justine montmarché et sébastien bergeron : photo de rue
kallitypie
l'orotone pour tous
la trichromie pose la bonne question
le plus grand van dyke
le procédé Rawlins à l'huile, interview de Philippe Berger
michel graniou : palladium
montage simple de tubes uv pour une insoleuse
oléotypie
palladium : un livre en téléchargement gratuit
palladium : un livre en téléchargement gratuit (version 2007)
procédé Van Dyke
sel de der : fabriquer son oxalate ferrique
street box camera
technique du charbon
technique du papier albuminé
technique du papier salé
tirage au bichromate par teinture directe
tirage au charbon direct
tirage platine - palladium
tirage à l'oeuf entier
tirage à la gomme bi-chromatée
trichromie à la gomme bichromatee
ziatype : une recette du palladium par jean-claude mougin
élargir le trou d'une planchette porte-objectif

 

 

dernière modification de cet article : 2004

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)