[abonnement gratuit]

l'auteur

Philippe Berger

Né en 1954 et habite en Belgique
Analyste en biologie clinique
Il se passionne depuis 30 ans pour la photographie
au charbon transfert monochrome et en couleur
mineurdecharbon@skynet.be
http://www.philippeberger.net

 

 

Héliochromie au charbon

par Philippe Berger

 


charbon © Philippe Berger - 2015

Vous appelez vos épreuves au charbon couleur des héliochromies au charbon, cela a-t-il une référence au procédé d'héliochromie inventé par Louis Ducos Du Hauron ?

Oui, j'ai voulu en réalisant mes charbons couleurs réutiliser les mêmes gestes que ceux de Louis Ducos Du Hauron lorsque le 23 novembre 1868, il a donné à l'histoire photographique son procédé des couleurs en photographie.

 

Donc vous n'utilisez aucun appareillage propre à la photographie dite numérique ?

En effet, je n'utilise pas de scanner, ni d'agrandisseur photographique pour le format des négatifs de sélection, ni d'ordinateur, ni de densitomètre ou d'imprimante jet d'encre.
Je réalise directement les négatifs de sélection des couleurs à la prise de vue à la chambre folding avec des plans film argentiques et des filtres de sélection rouge, vert et bleu. Les négatifs de sélection RVB au format 5x7 inches sont exposés par contact sur les carbon tissue cyan, magenta et jaune.


© Philippe Berger - 2015

 

Pouvez vous nous décrire ce procédé d'héliochromie au charbon étape par étape ?

La prise de vue avec 3 plans film argentiques 5x7 inches panchromatiques se fait directement avec ma chambre Shen Hao 5x7 inches à travers les 3 filtres de sélection rouge, vert et bleu.


© Philippe Berger - 2015

Les 3 plans film sont développés pour obtenir les 3 négatifs de sélection RVB au format 5x7 inches.
Comme pour le charbon transfert monochrome en noir et blanc, j'ai préalablement réalisé des carbon tissue cyan, magenta et jaune.

Exemple de la réalisation du carbon tissue Jaune :



© Philippe Berger - 2015

Avec du colorant jaune, comme pour le charbon monochrome en noir, je coule de la gélatine pigmentée à 60°c sur des supports en polyester avec une épaisseur régulière grâce à une vitre calibrée de niveau.
J'utilise la plus simple des techniques de coulage qui demande très peu de matériel si ce n'est une vitre parfaitement de niveau.
Ensuite, je sèche avec temps et patience pour chacune des 3 couleurs cyan, magenta et jaune.


© Philippe Berger - 2015

Je procède exactement comme pour le Charbon Transfert monochrome en noir.


© Philippe Berger - 2015

Chaque couleur cyan, magenta et jaune a été choisie et calibrée spécifiquement pour obtenir une association parfaite des couleurs.

Je vais ensuite imprimer par contact avec un temps d'exposition spécifique à chaque couleur cyan, magenta et jaune sur un support polyester transparent provisoire et unique. Les 3 charbons cyan, magenta et jaune se superposent sur un support provisoire.
Le repérage est fondamental pour les négatifs de sélection RVB, les carbon tissue CMJ et le support provisoire.
Il est indispensable que le repérage soit d'une précision millimétrique.
J'utilise un perforateur de film avec un repérage de 5 trous de 1 mm de diamètre.


©PhilippeBerger - 2015

 


© Philippe Berger - 2015
Négatif de sélection Rouge 5x7 inches avec ses 5 trous de repérage

Comme on utilise le procédé du charbon double transfert, l'image sur le support provisoire est inversée par rapport à l'image couleur d'origine.
Sur le support provisoire, j'imprime avec le négatif de sélection rouge le charbon cyan en premier lieu.


© Philippe Berger - 2015

Sur le support provisoire avec le charbon cyan, j'imprime avec le négatif de sélection vert, j'imprime le charbon magenta.


© Philippe Berger - 2015

Sur le support provisoire avec les charbons cyan et magenta, j'imprime avec le négatif de sélection bleu le charbon jaune.


© Philippe Berger - 2015

Pour terminer l'héliochromie au charbon, j'utilise la technique du charbon double transfert pour transférer les images superposées cyan, magenta et jaune sur le papier aquarelle.
De cette manière, l'image inversée sur le support provisoire est mise dans l'ordre d'origine avec le jaune sur le papier aquarelle, puis le magenta et le cyan au dessus.


© Philippe Berger - 2015

 

Vous n’utilisez pas de couche noire, Pourquoi ?

Je n'applique pas de couche noire pour 3 raisons :
- Historiquement, Louis Ducos Du Hauron n'utilisait pas de couche noire.
- Il n'existe aucun filtre de sélection à la prise de vue directe à la chambre pour obtenir un négatif de sélection pour une couche noire.
- Je crois que si les couleurs sont parfaitement calibrées autant par la sélection des négatifs RVB, le choix des couleurs, la calibration des couleurs, les temps d'exposition des carbon tissue cyan, magenta et jaune, on peut par l'association des 3 couleurs CMJ obtenir un noir parfait.

 

Cette technique ressemble beaucoup au Charbon Double Transfert. Quelles sont les principales difficultés ?

Je dirais même que c'est un charbon double transfert mais en 3 couches de couleur cyan, magenta et jaune superposées sur un support provisoire unique.

Les difficultés principales sont:
- La technique de repérage est simple mais en même temps difficile à calibrer parfaitement.
- Le choix des couleurs cyan, magenta et jaune et surtout leurs proportions exactes dans la fabrication des carbon tissue cyan, magenta et jaune.
- Les temps d'exposition adaptés à chaque couleur en fonction des 3 négatifs de sélection rouge, vert et bleu.

Lorsque je réalise des stages sur le charbon transfert monochrome ou sur l'héliochromie au charbon, je précise que lorsque l'on maîtrise la fabrication du carbon tissue et le développement d'un négatif parfait en contraste et densité pour le charbon, alors le charbon transfert devient un procédé relativement facile et merveilleusement beau …

 

Autres techniques alternatives :
boîte à lumière UV à la manière d'une photocopieuse
carlos barrentes tireur
collodion humide
collodion, Ô mon beau collodion
construire une insoleuse photo  20x25
construire une insoleuse photo  pour le 4x5"
contre-histoire de la photographie, par camille bonnefoi
cyanotypie
danger de la chimie photographique
Hacer tirajes en el siglo XXI
heliochromie au charbon
Interview de Lionel Turban, fondateur de Disactis
j'ai reçu mon kit platine !
justine montmarché et sébastien bergeron : photo de rue
kallitypie
l'orotone pour tous
la trichromie pose la bonne question
le plus grand van dyke
le procédé Rawlins à l'huile, interview de Philippe Berger
michel graniou : palladium
montage simple de tubes uv pour une insoleuse
oléotypie
palladium : un livre en téléchargement gratuit
palladium : un livre en téléchargement gratuit (version 2007)
procédé Van Dyke
sel de der : fabriquer son oxalate ferrique
street box camera
technique du charbon
technique du papier albuminé
technique du papier salé
tirage au bichromate par teinture directe
tirage au charbon direct
tirage platine - palladium
tirage à l'oeuf entier
tirage à la gomme bi-chromatée
trichromie à la gomme bichromatee
ziatype : une recette du palladium par jean-claude mougin
élargir le trou d'une planchette porte-objectif

 

 

dernière modification de cet article : 2015

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)