[abonnement gratuit]

 

 

 

De la photographie
à la peinture de montagne
au Musée de Grenoble

 

Le Musée des Beaux-Arts de Grenoble est un très beau musée moderne magnifiquement présenté. La simplicité, l'élégance et la sobriété de la mise en valeur des œuvres, dans un parcours où de hauts murs blancs montent gracieusement au-dessus d'un chic parquet de bois blond, mettent parfaitement en valeur un certain nombre de très belles peintures de montagne.

Ces œuvres datent de la fin du XIXème siècle et tentent de mêler un rendu quasi photographique aux couleurs naturelles directement notées sur le paysage. Ainsi cette peinture d'Edouard Brun :


Le lac Merlat et la Grande Lauzière - Edouard Brun (1901)

 

Ou encore, plus extraordinaire par son formidable rendu de la lumière, cette peinture de Laurent Guétal, dit l'abbé Guetal :

 


Laurent GUÉTAL - Le Lac de L'Eychauda, 1886, Musée de Grenoble

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr

 

 

   

Le catalogue du Musée de Grenoble nous apprend que :
Laurent Guétal est, avec Jean Achard, le principal peintre de paysages dauphinois de la seconde moitié du XIXe siècle. Spécialiste des représentations de montagnes, il découvre en 1880 une photographie du lac de l'Eychauda, situé dans le massif du Pelvoux. Il se rend alors sur les lieux, à 2514 mètres d'altitude, où il fait une étude selon le même point de vue que la photo. En 1881, il exécute un tableau à l'huile à partir de ces deux documents, dans lequel apparaissent quelques touristes au bord du lac. Ce tableau de 1886 a été peint en trois semaines pour le Salon, sur les conseils de son ami l'Abbé Rey. Il reçut un accueil favorable et le jury décerna une troisième médaille à l'artiste. La municipalité de Grenoble l'acheta aussitôt pour le déposer au Musée.

Les dimensions de la peinture sont impressionnantes :
227 x 312 cm avec le cadre, si bien que le spectateur, devant l'œuvre au mur du musée, subit le même écrasement qu'il aurait éprouvé devant la montagne elle-même...

 

Quelques autres œuvres de l'abbé Guetal, visibles au Musée de Grenoble nous permettent d'apprécier l'ambition de rendre compte de la netteté et de l'éblouissement par la lumière, sujet manifeste de la peinture du prélat.

 


Laurent GUÉTAL - La Vallée de la Pilatte, 1888, Huile sur toile, Musée de Grenoble

 


Laurent GUÉTAL - Rochers à la Bérarde, Huile sur toile marouflée sur bois, Musée de Grenoble

   

 

Un mot enfin sur la philosophie de ces paysagistes dauphinois : si leurs sujets, toujours montagneux, sont grandioses, il s'agit pour ces peintres de faire sentir à la fois la démesure du paysage et la petitesse de l'homme. Ils s'inscrivent ainsi dans le mouvement réaliste, qui oppose sa modestie au romantisme et au classicisme, style où l'interprétation et l'emphase du sur moi du peintre se donnent à voir.

Autant par le goût de la grand lumière qui dessine le Monde que par la modestie de leur position d'admirateurs attentifs et scrupuleux des paysages qu'ils admirent, ces peintres deviennent ainsi les plus photographes de leurs pairs.

 

     
   

Notes

(1) Source : Musée de Grenoble

dernière modification de cet article : 2016

 

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)