[abonnement gratuit]

auteur de l'article

Thierry Rebours



né en 1960
anime "occasions photo" de 1985 à 2006
puis la boutique de galerie-photo de 2005 à 2010
photographe de voyages
collabore à http://www.jupiterimages.fr

 

 

 

Retrouvez notre offre
de pieds et rotules
toutes marques sur la boutique

 

 

Autres articles sur les Nodal Ninja
arca swiss m line two
le panoramique facile ou l'élégance de la High Tech
nodal ninja - les 3 nouveautés de 2007
nodal ninja 3
nodal ninja 5 : toujours plus !
nodal-ninja : les nouveautés 2008
panorama d'une documentation

 

 

 

La Nodal Ninja NN5 : toujours plus !


Nodal Ninja 5 (Photo Ftranck von Dam)

 

Une évolution de la NN3

Fort du succès de la plébiscitée NN3, Nick Fan le créateur a repris la table à dessin et nous a développé un nouveau modèle, la NN5.

Complémentaire dans la gamme, la NN5 vient sur un créneau où la concurrence des Manfrotto, Novoflex et Seitz principalement régnait jusqu’alors en maître, celle des têtes capables de supporter des appareils lourds et volumineux comme les reflex numériques professionnels (type EOS 1D MKII ou D2X par exemple).

Les rails sont plus longs d’environ 40mm que ceux de la NN3. Cela permet d’adapter les boîtiers professionnels comme le Nikon D2 / D3 ou le Canon EOS 1D MKII / MKIII, ainsi que les boitiers avec pack de batterie additionnel ou « booster ». Cela permet également d’utiliser plus facilement les gros objectifs comme le 70-200/2.8.

Le bras supérieur a maintenant un encliquetage tous les 15 degrés, mais qui peut être facilement désactivé pour permettre d’autres rotations avec une discrimination jusqu’à 2.5 degrés. Idéal pour les mosaïques d’images !

On va donc logiquement avoir des bras plus longs, des rotateurs plus gros, une tête plus lourde (820 grammes, le double d’une NN3) et plus chère que la NN3 (presque le double également), mais quel confort !


 

Nodal Ninja 5 et 3 en démonstration sur 3 positions différentes.
La plus grande est la Ninja 5

 

On retrouve la même qualité de construction, gravures et niveau que sur la NN3.

Par contre le diabolique bouton de réglage de la dureté de rotation a été grandement simplifié.

La molette centrale à bague caoutchoutée va serrer ou libérer la partie basse du rotateur sur lequel est simplement posé (mais fortement tenu) le disque à trous pour l’encliquetage.

Le plus grand diamètre du rotateur inférieur permet des disques d’encliquetage jusqu’à 10 degrés. On peut toujours annuler cet encliquetage sans outil.
Le rotateur inférieur est également plus précis, avec un marquage précis à 2.5 degrés qui facilite le travail sur des mosaïques de très haute définition.

Le réglage de la dureté de l’encliquetage (ou son débrayage total, génial !) est assuré simplement par le petit bouton juste à coté. Voilà qui simplifie grandement les manœuvres qui requerraient sur la NN3 une pièce de monnaie et une clé Allen.

Nodal Ninja 5 en haut, Nodal Ninja 3 en bas

 

Gros plan sur la NN5


 

Cerise sur le gâteau, un gros bouton vient bloquer le rotateur.

 

L’intérêt va être un serrage supplémentaire pour éliminer une flexion éventuelle (la tête est prévue pour faire tourner des engins jusqu’à 10 kg avec l’encliquetage, 5-7 kilos sinon, ne l’oublions pas), mais surtout à notre avis d’empêcher l’ensemble de tourner librement pendant le transport avec l’appareil monté.

La manipulation du rail supérieur reste en terrain connu.

Le bras supérieur présente un encliquetage tous les 15 degrés, désactivable pour permettre d’autres rotations avec une discrimination jusqu’à 2.5 degrés. Idéal rappelons-le pour les mosaïques d’images !

Une plaque d’adaptation remplaçant le petit support en silicone est la seconde nouveauté notable.

 

 

 

 
photos John Houghton

Montage d’un petit Canon, puis d’un gros

 

Le petit Canon EOS 20D avec son 8mm Sigma parait très au large sur la NN5 !

Rien de nouveau par rapport à la NN3 si ce n’est le crantage agréable de la rotation du bras supérieur.

La tête est conçue pour du matériel plus lourd, des gros boitiers tels que les EOS 1D, des gros objectifs comme le 70-200/2.8, ne nous privons pas (merci à Photo & Nature pour le prêt du matériel !) sur rotule Novoflex Classic Ball.

 

C’est sérieux, massif, pondéreux.

Passée l’appréhension du début l’ensemble se manipule normalement, même si la main tient l’appareil plus fermement que d’habitude lors des manœuvres. Le rotateur fonctionne onctueusement, rien ne bouge, rien ne tremble malgré le porte à faux incroyable, c’est parfait.

On a juste tendance à serrer nerveusement tous les boutons de serrage la première fois, la NN3 même avec un EOS 5D et un 17-40 ne nous a pas habituée à ces masses.

 

Pourquoi pas avec une chambre ?

Les tests avec les Canon EOS étant concluants, nous avons voulu passer à la taille au dessus. Pourquoi ne pas imaginer un panoramique à partir de moyen ou grand format ?

La Tachiara 45BR lorgnait déjà tout ça de sa vitrine, elle a donc été naturellement pressentie pour l’essai.


Tachihara 45BR sur Nodal Ninja 5

 

C’est léger après le EOS 1D, juste un peu volumineux. Ca se monte très bien, et l’on apprécie d’autant plus la mobilité du corps arrière que l’axe de pied situé au milieu de la chambre oblige un montage assez serré. On a choisi volontairement de ne pas utiliser la plaque de fixation intermédiaire pour maximiser la surface de fixation.

Le point de non parallaxe est facile à repérer sur un grand dépoli, bref on a l’impression de passer dans la cour des grands.

 

L’encliquetage du bras supérieur est très rassurant et permet un positionnement précis et répétable aisément. Après avoir terminé la rotation, il reste à photographier le zénith, puis le nadir.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à développer, scanner, acheter beaucoup de RAM, et assembler le tout sur votre ordinateur habituel.

Avec un recouvrement de 30%, cela fait environ 4 photos pour 180°x 80°.

Devant le succès de l’opération, pourquoi ne pas imaginer un paysage au petit téléobjectif en panoramique simple bande (une rotation unique) ? Le 210mm sied à merveille, de toutes façons c’est le maximum que nous permet le bras et c’est déjà énorme.

Un beau pano de 180°x38° (simple bande) demandera 9 plan films, ça reste tout à fait raisonnable, et je vous laisse imaginer le rendu.


 

Tachihara 45BR sur Nodal Ninja 5

 

Et pour le sport les jours sans grand vent, le sphérique est même permis. Ca tient très bien et rien ne bronche, il suffit d’attendre quelques secondes que l’ensemble se stabilise avant de déclencher. Le seul détail sera le poids de l’image finale !

(amusons nous : 18 photos par rotation de 360°, 7 rotations pour un angle vertical de 180° plus 2 photos pour les pôles, soit 128 images, ça risque fort de rester tout à fait théorique)

Finalement on a le même rapport de stabilité avec une petite chambre et un (lourd) 210mm sur une NN5 qu’avec un EOS 5D et un 17-40 sur une NN3.

 

 

Seul léger inconvénient, il faut avancer la chambre sur le rail pour le zénith.

Encouragé par ces résultats, on a alors essayé de monter la Sinar Alpina à notre disposition. Hélas si la NN5 ne faiblit pas, c’est la structure de la chambre avec les tiges qui dépassent du rail qui rend la combinaison impossible. La folding ou la Field restent indispensables pour ce genre de sport.

Sinar Alpina sur Nodal Ninja 5... on ne passe plus !

 

En conclusion, NN3 ou NN5, que choisir ?


En haut : Nodal Ninja 5, en bas : Nodal Ninja 3

La NN3 sans conteste pour tout boîtier DSLR de taille inférieure ou égale à un Canon EOS 5D, et la NN5 pour les plus gros, boitiers avec booster et moyen et grands (enfin pas trop !) formats.

La NN3 reste incomparable pour sa légèreté et son encombrement pour le voyage ou la promenade avec une petite rotule ou tête niveleuse, et un petit trépied carbone (il y a le choix du Velbon http://www.galerie-photo.com/pied-velbon.html au Gitzo GT90TT !).

Par contre le surcroît de confort et de stabilité de la NN5 la rend tout à fait indispensable dans un contexte plus statique, accompagnée d’un pied plus lourd et d’une rotule plus sérieuse (Gitzo 3540L carbone et Arca Z1, ou Velbon CF730 et FLM CB58 par exemple !)

Bref, il faut les deux !

Application pratique

Mettez vous dans un endroit confortable (et à l’abri du danger genre bord de route, la prise de vues prend quand même quelques minutes). Dépliez le trépied, calez la NN5 à niveau.

Nous avons photographié Roquebillière (Alpes-Maritimes) avec un 200mm., sur un angle de champ limité pour cet exemple (49°x35°, un angle tout à fait raisonnable !)

38 images sur 3 bandes (certaines en trop, mais sans le disque de rotation adéquat sur cette présérie, nous avons préféré un recouvrement large notamment dans la montagne) avec le EOS 5D.


Le résultat sans extrapolation est une image finale de 15400x10700 pixels, soit 130x91 cm en 300 dpi, et un extrait de l’image prouve sa très haute résolution.


L'assemblage complet : repérez le bâtiment sur le devant


Nous sommes calés sur le bâtiment en angle droit. Nous continuons
à zoomer cette fois sur l'arière-plan  de notre sélection

 

La mosaïque peut être étendue très largement, et rien ne vous empêche de détailler un intérieur de cathédrale, un gratte-ciel, des photos macro ou n’importe quoi d’autre avec cette méthode, les seules limites sont votre imagination et les capacités de l’ordinateur de traitement.

Dernière minute (décembre 2007)

Le constructeur a pris en compte les retours d’expérience envoyés après les tests des préséries.
Il en ressort que l’encliquetage du bras supérieur répond assez peu aux attentes des utilisateurs :
pas assez précis en l’état actuel pour de la production répétitive, et pas forcément adapté à la mosaïque (notamment à l’exemple ci-dessus avec un 200mm).

Par conséquent, et ne reculant devant aucun sacrifice, il a décidé de redessiner complètement cette partie, ce qui devrait prendre entre 5 et 6 mois de travail.

Pour ne pas retarder inutilement la sortie de ce superbe produit, la NN5L (légère) sort en tout début janvier.

La tête est strictement identique, avec l’articulation du bras supérieur non encliquetée comme sur une NN3. En prime, un étui (extrapolé du nouvel étui rigide de la NN3) et une bague 40/60 sont offerts.

Fidèle à la tradition commerciale de la marque, il est fort probable qu’une évolution soit ensuite proposée à petit prix pour transformer cette NN5L en NN5 dans sa version définitive.

Vous êtes invités à placer vos commandes dès maintenant, les livraisons sont prévues en petites quantités, premier inscrit, premier servi !

 

 

Autres articles sur les Nodal Ninja
arca swiss m line two
le panoramique facile ou l'élégance de la High Tech
nodal ninja - les 3 nouveautés de 2007
nodal ninja 3
nodal ninja 5 : toujours plus !
nodal-ninja : les nouveautés 2008
panorama d'une documentation

 

Retrouvez notre offre
de pieds et rotules
toutes marques sur la boutique

 

 

Dernière modification de cet article : 2007

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)