[abonnement gratuit]

l'auteur

Jean-Baptiste Maison

 

Né en 1971
 Graphiste de métier en print, web et multimedia,
photographe autodidacte
tombé dans le 6x6 étant petit,
grand-formiste par goût
pour une certaine lenteur contemplative
et les possibilités que les chambres offrent.
Amoureux de ses Rolleiflex et de ses Arca.

www.jeanbaphoto.fr/
jeanba3000forums(at)free.fr
 

 

 

 

 

 

Métissage Arca Swiss et Speed Graphic

par Jean-Baptiste Maison

 

L'acquisition d'un objectif Aero Ektar à grande ouverture et dépourvu d'obturateur m'a obligé à chercher un appareil doté d'un obturateur pour pouvoir l'utiliser. La chambre de presse Graflex Speed Graphic est l'appareil le plus courant, pour son obturateur focal mais aussi pour son coût de revient très faible ; j'ai fait l'acquisition d'une première chambre, qui m'a déçue par le peu de mouvements qu'elle permet, habitué que je suis à la chambre monorail.

L'idée a donc germé de pouvoir bénéficier des mouvements de mon Arca et de l'obturateur de la Speed Graphic. J'ai donc trouvé une épave de Speed Graphic (modèle Anniversary) pour ne pas avoir de scrupule à lui faire subir une opération chirurgicale radicale, et un dos graflok…

La première étape a été de la débarrasser de toute pièce inutile pour ne garder que la boîte avec l'obturateur ; il n'y a que des vis à dévisser, c'est sans la moindre difficulté.

La deuxième étape a été de réduire la profondeur de la boîte au maximum, jusqu'à la bordure du capot du mécanisme de l'obturateur sur le côté. La boîte est en bois, ça ne demande donc pas un outillage spécifique. Le gainage a été préalablement coupé au cutter à l'endroit prévu de la découpe de la boîte, et la partie inutile a été décollée, laissant apparaitre la zone à scier. La découpe a été effectuée à la scie sauteuse le long d'un guide de coupe pour être assez précis, l'ensemble solidement immobilisé sur un établi. La partie la plus délicate fut le côté des commandes de l'obturateur : n'ayant pas pu démonter la molette du bas, j'ai dû passer le patin de la scie par dessus, sans guide. Pour éviter un ratage, j'ai scié un peu plus large et j'ai fini la coupe à la râpe et au papier de verre.

Vient ensuite l'adaptation de cette boîte-obturateur sur l'Arca. De prime abord, j'ai imaginé deux pistes :
- Utiliser la boîte comme cadre arrière de la chambre, en lui ajoutant de quoi la monter sur les supports de fonction Arca, sur au moins deux côtés pour pouvoir pivoter le cadrage, et en lui permettant de recevoir le soufflet.
- Fixer la boîte sur une planchette standard pour pouvoir monter l'ensemble à l'arrière d'un cadre arrière Arca comme n'importe quelle planchette arrière standard de chambre, ce qui a le désavantage de reculer beaucoup le plan de mise au point et l'avantage de pouvoir pivoter le cadre facilement puisque les planchettes Arca sont carrées.

La boîte-obturateur mesure environ 165 x 185 mm et les cadres arrières de soufflets Arca mesurent 171 x 171 mm, la boîte n'est donc pas assez large pour accueillir le soufflet, la première possibilité est donc infaisable, reste la seconde solution.

La boîte étant plus haute qu'une planchette arrière Arca (171 x 171 mm), il faut prévoir un espace entre celle-ci et la planchette pour pouvoir accéder au bouton de verrouillage du cadre arrière de la chambre. En effet, je dispose de cadres avant-dernière génération sans la petite molette ronde qui s'actionne par le dessus, mais avec un bouton coulissant qui s'actionne depuis la face du cadre. Je décide donc de réaliser une platine d'adaptation qui laissera 1,5 cm d'écart entre la boîte et le cadre. Pour la faire la plus fine possible et limiter un éventuel effet « tunnel » qui causerait un vignettage en cas de mouvement extrême, je choisis de réaliser cette platine en feuille d'aluminium de 1 mm d'épaisseur, je dispose également d'une vieille planchette d'objectif Arca au standard 171.

Il me faut aussi ajouter deux petits tasseaux pour réduire l'ouverture de la boîte dans sa plus grande largeur, j'obtiens ainsi une ouverture à l'avant de la boîte de 150 x 155 mm. Ces tasseaux mériteraient une teinture rouge pour imiter le bois de la boîte, mais disposant déjà de brou de noix, je me contenterai de cette teinte.

N'ayant pas les compétences ni le matériel pour envisager une vraie soudure des parties en aluminium de la platine, j'ai utilisé de la « soudure à froid » (Aramétal), il s'agit d'une colle deux composants à base de résine époxy et de poudre d'alu, très forte et pouvant, une fois sèche, être poncée, meulée, travaillée comme du métal. Cette résine prend très vite en quelques minutes, il est donc préférable de ne la préparer qu'en petite quantité à utiliser immédiatement, quitte à en refaire. Attention, le solvant volatile de la résine époxy est fort et toxique, il faut donc un local de travail bien aéré et protéger ses voies respiratoires à l'aide d'un masque en papier. Les taches fraîches se nettoient à l'acétone.

Les parois latérales de la platine dépassent de 2 mm de l'autre côté de la planchette afin de compléter la chicane du cadre de la chambre et empêcher ainsi des fuites de lumière.

La platine a été peinte en noir mat à la bombe (attention là aussi à l'aération du local), puis montée définitivement sur la boîte, en contrôlant le parallélisme de la platine avec le plan du film à l'aide d'un pied à coulisse gradué en 10e de mm. Cette précision n'est certes pas exceptionnelle, mais elle suffira pour l'usage d'un Aero Ektar, dont le piqué n'est pas la qualité première.

L'objet final pèse 967 g, est compatible graflok, peut donc être utilisé horizontalement comme verticalement, et fournit théoriquement des vitesses du 1/10s au 1/1000s + pose T.

Le voici monté à l'arrière d'un cadre Arca, on aperçoit les rouleaux du rideau obturateur :

Et voici la chambre complète permettant d'utiliser un Aero Ektar ou tout autre objectif démuni d'obturateur central, en bénéficiant de tous les mouvements possibles, en quelque sorte la réunion du meilleur des deux mondes :

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)