[abonnement gratuit]

le photographe

Lottie DAVIES



 lottie@lottiedavies.com
www.lottiedavies.com

 t: +44 (0)20 3509 4808
m: +44 (0)7976 431345

 Représentée par : Morgan Lockyer
 www.morganlockyer.com
 charlotte@morganlockyer.com
 t: +44 (0)20 7837 4600
 Eric Franck Fine Art
 www.ericfranck.com
 eric@ericfranck.com
 +44 (0)20 7394 9743



Expositions et prix
 Memories and Nightmares, Ljubljana, Slovenia, August 2011
 Memories and Nightmares, La Chambre, Strasbourg, France, January 2012
 Memories and Nightmares, Milan, Italy, February 2012
 Memories and Nightmares, Padova, Italy, February 2012
Winner Photographic Art, Arte Laguna Prize Venice, Italy 2011
Renaissance Photography Prize, London 2011
 Paris Photo, Eric Franck Fine Art, Paris 2010
 Fotosintensi, Piacenza, Italy, April 2010
 AIPAD, Eric Franck Fine Art, New York 2010
 Paris Photo, Eric Franck Fine Art, Paris 2009
 Prix de la Photographie, Paris: First Prize, Nudes, 2009
 AIPAD, Eric Franck Fine Art, New York 2009
 London Art Fair, Eric Franck Fine Art, 2009
 Winner, Taylor Wessing Photographic Portrait Prize 2008
 Foto 8 Summer Show 2008
 PDN Annual 2008
 Association of Photographers Awards 2002, 2004, 2007, 2008, 2009, 2010 (Best In Category)
 NUJ Photography Exhibition 2007
 International Color Awards 2006, 2007
 Schweppes Photographic Portrait Award 2006
 The Bushmen of the Kalahari 2005
 Peabody People 2001

 

 

l'auteur de l'article

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr
organise des stages photo

 

 

 

Merci à Georges Laloire
pour sa relecture attentive

 

Lottie DAVIES : Memories and Nightmares

par Henri Peyre

Biographie de Lottie Davies

Lottie Davies est née à Guildford, UK, en 1971. Son enfance est conventionnelle : elle vit dans le Surrey entourée de ses parents et de deux frères, et poursuit ses études à Alton et Godalming.

Après un diplôme en philosophie à l’Université de St-Andrews en Ecosse, elle revient en Angleterre pour apprendre la photographie en tant qu’assistante à Londres, où elle vit depuis.

Elle passe photographe professionnelle en 2000 et devient rapidement assez connue.

Son travail artistique entend mettre en scène des histoires personnelles, des fragments de mémoire, de rêves et de mythologies dont chacun s’aide pour se construire une image de la vie. Ses images s’inspirent de la peinture, du cinéma et du théâtre aussi bien que de la littérature. Lottie Davies use volontiers de conventions visuelles dans le but de monter des images extrêmement narratives.

Ses travaux artistiques personnels sont réalisés exclusivement sur du film grand format, soit avec une chambre Horseman, soit avec une chambre Wista en 4x5’’.

Memories and nightmares  (souvenirs et cauchemars)

La série commence en en 2008. Lottie demande à plusieurs de ses amis de lui envoyer des histoires écrites concernant des souvenirs d’enfance ou des cauchemars. Elle s’intéresse à la façon dont ces éléments anciens peuvent être rapportés : parfois les descriptions sont très précises, parfois très allusives ; dans tous les cas les souvenirs et la façon de les raconter évoluent avec la vie même de la personne qui fait la narration.

Des photographies seront réalisées à partir de ces témoignages. Les 2 photographies présentées ici font partie de cette série.

Viola en jumelles


© Lottie DAVIES - Viola as twins, memories and nightmares, 2009

"C'est une atmosphère très ensoleillée, positive. Viola (ma fille de 3 ans) court à moi avec ses bras grands ouvert, en criant "maman, maman", un grand sourire à travers le visage. Comme elle se rapproche, une autre Viola venant derrière elle fait exactement la même chose. Tout bascule alors, le rêve se transforme en cauchemar. Je reste muette, me demandant qui est la deuxième petite fille et, en même temps, si la première est vraiment ma fille.

Un autre rêve très bref : Viola est encore là, heureuse et souriante. Elle est blonde avec des yeux bleus (dans la vie réelle et dans le rêve). Puis, tout d’un coup, une autre petite fille apparaît. Dans le rêve, je sais qu’elle est aussi Viola, mais cette seconde petite fille a les cheveux noirs et les yeux verts, même si elle est toute aussi jolie que la première. Les deux se conduisent comme si j’étais leur mère mais ne font aucun cas l’une de l’autre. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche, puis je réalise que je ne me souviens pas avoir eu des jumelles. Et je ne sais pas laquelle est ma fille
".(1)

La Rivière


© Lottie DAVIES - The river, memories and nightmares, 2009

"L'Angleterre est toujours païenne, mais des prêtres et leurs armées arrivent de l'étranger pour convertir la population de force au Christianisme. Je suis une prêtresse et, tandis que tous les autres se soumettent à la conversion par crainte - continuant secrètement leurs rites anciens - je ne peux pas leur échapper. Les prêtres me crucifient.

Plus tard dans le rêve, je suis emmenée en bateau par l'archiprêtre sur une rivière, le courant est faible et somnolent, l’eau est lisse ; des arbres surplombent la rivière. Il ne pleut pas ; ce n’est ni un jour ensoleillé, ni un jour gris. Ma fille est avec moi - elle a peut-être 9 ans. (C'est la première fois que j'ai un enfant en rêve). Le prêtre, maintenant loin du regard de quiconque, me tripote et je me soumets (le rêve joue avec l’idée du prêtre célibataire, militant de l'Eglise, homme de Dieu tripotant une femme aussitôt qu'il a une occasion).

Avant que je ne sois tuée, je confie à ma fille un secret : celui de son nom païen réel qu'elle ne doit plus utiliser désormais, mais qu’elle ne devra jamais oublier. Comme elle descend en bateau la rivière en laissant traîner sa main dans l’eau, longeant la rive, elle passe sous une grotte végétale à l'intérieur de laquelle il y a une sorte de banque de brique ou de pierre. C’est la tombe cachée de sa mère crucifiée. Elle la regarde en se signant. Le lieu est un des lieux secrets de notre religion. Les gens se sont soumis au Christianisme mais n’oublieront jamais leurs vraies croyances. Je meurs dans ce rêve, mais plus tard, je suis à la fois vivante mais déjà morte."

 

(1) http://www.lenscratch.com/2010/10/lottie-davies.html 

 

 

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)