[abonnement gratuit]

 

 

 

Jem SOUTHAM

 

Jem Southam est un photographe patient :
Il met du temps à sélectionner les sites qu'il va prendre en photographie, il reste longtemps sur place, revient quelques heures après, ou quelques jours plus tard. Puis est là de nouveau quelques mois après. Quelques années passent et on le retrouve au même endroit, remontant encore sa chambre pour une nouvelle photographie du même lieu.

Son travail est typique de celui auquel pousse l'utilisation de la chambre 20x25, qu'il utilise. L'usage du grand format favorise la photographie statique et monumentale et l'incroyable acuité des détails obtenus pousse à l'idée de collecte. Les couleurs sont douces et riches, la nature se statufie sous l'objectif mais, en même temps, l'abondance de détails trahit, par comparaison dans des photographies en série, l'évolution d'un temps long, qui normalement échappe à la photographie.

Par ailleurs, Southam aime les lieux limites où les géants s'affrontent, falaises face à la mer, ou fleuves s'y perdant dans des embouchures mouvantes. Le travail de Southam illustre ainsi une des idées qu'on trouve dès l'origine dans la photographie : l'idée qu'on peut voir avec l'appareil photo des choses que l'oeil humain ne voit pas. Cette idée a su se montrer féconde dans le domaine scientifique. Mais en dépit de l'objectivité apparemment rigoureuse chez Southam on sent que l'irrationnel est convoqué, plus que le goût de l'observation scientifique ; la force de son travail réside probablement plus dans le goût pour le changement d'échelle, que la photographie permet de mettre en valeur, que dans un pur souci d'objectivité : on serait plus proche, à cet égard, des photographies spirites du XIXème siècle que des débuts de la photographie scientifique. Le photographe est un passeur vers un monde de géants dont le temps n'appartient pas, normalement, à celui de l'observation humaine !

 

 


Seaford Head - Novembre 1999 -  © JemSoutham

l'auteur

Jem Southam
photographie inlassablement à la chambre 20x25 les côtes du Sud de l’Angleterre. Sa photographie mêle composition classique, objectivité rigoureuse et centralité de l’icône. La série sur les falaises témoigne sur une durée de plusieurs années de son intérêt pour des sujets gigantesques : lente prise du temps sur les immenses falaises de l’Angleterre. Les photographies à la chambre permettent le tirage dans des formats impressionnants et pourtant le questionnement renvoie à l’intime : la question traitée est celle du positionnement de l’homme perdu dans le jeu des échelles possibles. Le spectateur est ici placé en témoin écrasé de forces qui le dépassent : la photographie de Southam nous entraîne ainsi vers une contemplation hallucinée de notre propre finitude.

 

biographie
Né à Bristol en 1950
Vit et travaille à Exeter
enseigne la photographie
à l'université de Plymouth

 

 

Veuillez noter :
Il nous est extrêmement difficile de réunir les autorisations nécessaires à la présentation des photographies originales dans le texte et nous n'avons pas de budget pour la rémunération des ayant-droits. Le principe que nous suivons pour l'illustration des articles est le suivant : les auteurs des articles peuvent utiliser, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source (...) les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées. Nous nous conformons en cela aux textes en vigueur (voir en particulier sur ce site : http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/exceptions.htm). Si vous contestez l'utilisation faite d'une photographie, merci de bien vouloir nous en informer. Nous retirerons aussitôt la photographie incriminée des illustrations.

 

 

   

Tentons d'aller un peu plus loin.

Chez Southam la composition est élégante, et centrale. La photographie est offerte dans une forme "tableau". Mais la composition soignée aime à se trouver présentée comme immanente à un chaos qui s'installe. Dans cette fascination pour l'ordre du désordre, Southam montre une deuxième fois l'ambition de révéler par la photographie un ordre surnaturel.


Whale Chine - Lower Greensands - Février 2000 - © JemSoutham
 

 


Whale Chine - Lower Greensands - Octobre 1994 - © JemSoutham
 

Dernière forte caractéristique du travail de Southam, éminemment photographique également, la nostalgie. Vient-elle de ce que les figures de la destruction sont les principaux sujets du photographe ? Aurait-on alors une nostalgie de type "photographie documentaire" (je photographie "ce qui va mourir, parce que je sais que cela va mourir") ? A notre avis non. La nostalgie vient plutôt de l'introduction de l'ordre dans le désordre. La composition soignée est un acte de foi qui rattache le photographe à l'échelle de l'individu ; sans ménagement, autant qu'il lui fait renifler alors mieux le monde des géants, il lui signale tout en même temps que ce monde sans sens n'est pas le sien. Si le chaos a un ordre, il ne sera jamais que celui de l'homme qui veut s'y inscrire ! La construction est, à cet égard, une tentative instruite et polie de feindre de croire au sens. Mais le photographe ne peut pas en être dupe et la solennité forcenée de ces monuments naturels ne fait qu'amplifier, dans les photographies de Southam, la formidable figure muette du chaos

 

   

 

Bibliographie

Landscape Stories
de Jem Southam
Langue : Anglais
Éditeur : Princeton Architectural Press (novembre 2005)
Format : Relié - 156 pages
ISBN : 1568985177
Dimensions (en cm) : 2 x 33 x 30

 

Rockfalls, Rivermouths, Ponds
de Jem Southam
Éditeur : Towner Art Gallery & Local Museum
(3 juin 2000)
Format : Relié - 84 pages
ASIN : 1871360129

Liens internet

http://www.masters-of-fine-art-photography.com/02/artphotogallery/photographers/jem_southam_02.html
pas mal d'images un peu trop compressées qui donnent une bonne idée du travail de l'auteur.

 

dernière modification de cet article : 2006

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)