[abonnement gratuit]

l'auteur

Né en 1950, Jean-Michel Fauquet vit et travaille à Paris.
Il prépare ses sujets à partir d'objets délaissés ou d'emballages parfois arrachés aux poubelles. Il les colle, les monte et les met soigneusement en scène sous la lumière de l'atelier.

Nous conseillons vivement 
l'achat du très beau livre 

Ordalies
Jean-Michel Fauquet - Pierre Bergounioux
Editions Filigranes 
ISBN 2-914381-45-X

dont sont tirées 
les illustrations de l'article.

 

 

 

Veuillez noter :
Il nous est extrêmement difficile de réunir les autorisations nécessaires à la présentation des photographies originales dans le texte et nous n'avons pas de budget pour la rémunération des ayant-droits. Le principe que nous suivons pour l'illustration des articles est le suivant : les auteurs des articles peuvent utiliser, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source (...) les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’œuvre à laquelle elles sont incorporées. Nous nous conformons en cela aux textes en vigueur (voir en particulier sur ce site : http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/exceptions.htm). Si vous contestez l'utilisation faite d'une photographie, merci de bien vouloir nous en informer. Nous retirerons aussitôt la photographie incriminée des illustrations.

 

Jean-Michel Fauquet

par Henri Peyre

 

Peu de blanc chez Michel Fauquet : la photographie en low-key attend patiemment que le regard l'éclaire.

Les objets sont centrés sur le tirage et la photographie est fortement vignettée ; souvent un cadre noir souligne l'opposition au sujet de la bordure de l'image ; l'objet ainsi centré trois fois peut encore être installé sur un présentoir de circonstance ou quelque planche qui rappelle la nature morte que Chardin pratiquait.


Jean-Michel Fauquet ©

Quel sont ces objets traités si religieusement ? Quelles incroyables reliques sacrées peuvent donc nécessiter une mise en scène aussi déterminée ?

Premier piège : Michel Fauquet suggère à ses constructions des fonctions incompréhensibles, faisant qu'on viendrait y chercher la raison de la mise en valeur. Peine perdue. On ne comprend pas à quoi ces formes utilitaires peuvent bien être utiles.
L'aspect ancien du cliché renvoie alors à l'idée d'une fonction délaissée, ancienne, incompréhensible ; l'objet représenté semble à ce moment non pas centré dans un cadrage imposé de l'extérieur mais abandonné, encore un peu lumineux, à la progression de l'obscurité et de l'oubli.


Jean-Michel Fauquet ©

Deuxième piège : faute de comprendre on s'intéresse au-delà de la forme à la matière de ces objets incompréhensibles. Or ils se révèlent être de cartons et de ficelles.

Ainsi examinés de plus près ils finissent par dire vraiment quels ils sont : ce ne sont pas des idoles utilitaires menacées par le temps de l'oubli. Ils incarnent eux-mêmes la fragilité que l'oubli impose aux statues. Dès le départ ils étaient faibles, fragiles et médiocres et, finalement, si nous les avions d'abord pris pour des idoles, nous ne faisons à présent que les voir s'effacer quatre fois :
- parce que la lumière qui les éclaire semble s'éteindre
- parce qu'ils ne sont pas ces idoles auxquelles on avait cru
- parce que personne n'a jamais utilisé les fonctions qu'ils suggèrent
- parce que ce ne sont que de dérisoires petits bouts de cartons


Jean-Michel Fauquet ©

La contemplation chez Fauquet passe ainsi par une sombre révélation de la fragilité de toute chose et le choix déterminé d'objets chimériques ne fait, en soulignant l'impossibilité d'y croire, que rappeler mieux cette fragilité. Temps, sens et lumière s'effacent tandis que la photo mime l'apparition du dessin.

Il n'est de réel, nous rappelle ainsi Fauquet, que la conception qu'on arrive à s'en faire. Et cette projection en dessin et en invention de nos idées sur le monde, seul réel cadré et centré par notre regard et notre volonté, est sans arrêt menacée.

C'est la révélation de cette menace qui constitue le fond de l'œuvre de Fauquet.

 

dernière modification de cet article : 2005

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)