[abonnement gratuit]

l'auteur

Jacques GERARD
 gerard.jac@wanadoo.fr

Ingénieur ENSI GRENOBLE
 Métallurgie et Chimie

Parcours professionnel
métallurgie de transformation
 en tubes particulièrement
 en aciers inoxydables
 et alliages de nickel
 Divers arts
 et pratiques de l'ingénieur
 en usine de production

Activités parallèles
 - depuis 1948
photographie format 35 mm
puis en 1956
(initié par les frères GARGAT
 valeureux photographes à Grenoble)
 format 120,
 en 1962
cinématographie 9.5mm
- depuis 1950
conception de la bicyclette
puis à dater de 1970
 incitations successives
des industriels à des choix
 plus judicieux de matériaux métalliques
 pour cadre de cycles

Caractère peu enclin aux théories
très expérimental

 

 

merci à
Emmanuel Bigler
pour sa relecture

 

 

 

Tirage de photographies par deux cycles (exposition-développement) dit biced

 

Présentation

Définition

Domaine du tirage des négatifs monochromes noir/blanc.
Tirage de photographies par deux cycles (exposition-développement) dit biced.
Ajustement du Dmax : avantage par rapport au pré-voilage habituel.

Contenu

Motivations et historique du procédé double-exposition/développement dit biced.
(multi cycle en cas d'un plus grand nombre de cycles : mced).

Phases de la mise au point du procédé

Ce fut un long cheminement de 30 années, à la mesure de la fraction de mon temps que je consacrais à la photographie. Observation, déduction, modification, retirage, etc. J'ai effectué le parcours habituel d'une résolution de problème.

Pour tirer des négatifs présentant d'importants écarts de transparences, je n'étais pas convaincu que la méthode de la pré-exposition (parfois dite pré-lumination) utilisée par les tireurs soit la meilleure. Je pensais qu'en fait elle générait au développement un fond gris, où se superposait l'exposition globale du négatif. Ce qui est similaire à l'action de l'aquarelliste qui pose un lavis sur sa feuille blanche.

Considérant que le noircissement est proportionnel au temps d’exposition et à la densité d’argent non révélé présent, développer sans fixer après la première exposition a pour conséquence dans la zone déjà noircie de laisser peu d’argent photo sensible, mais d’en conserver beaucoup plus dans la zone vide non noircie. Donc de  pouvoir pratiquer une seconde phase exposition-développement et, si nécessaire, une troisième.  Cette fois avec fixage. 

Mes conditions expérimentales

- des négatifs très durs,
- des papiers divers,
- du révélateur Dektol conditions standard.

Evaluation des durées successives des expositions, un exemple non limitatif

- les tests locaux d’exposition développement complet conduisait à 10 secondes pour les parties les moins noires du négatif , et à 40 secondes pour les plus opaques.
- j'ai procédé à une première exposition de 10 secondes et, après développement, à une nouvelle exposition de 40 secondes ou plus. Le papier sensible étant sans doute encore imprégné de révélateur, le développement commence probablement pendant la seconde exposition.
Si l’effet souhaité n’est pas atteint , une nouvelle exposition de 30 seconde ou plus est possible.
J'ai aussi souvent choisi comme première pose mon évaluation globale pour l'image projetée sous l'agrandisseur, et après développement lavage, pour la seconde pose, 20 à 50 pour cent en plus, avant le second développement total et final .

 

Exemple de résultat obtenu sur le classique arcade clocheton

Les figures images 1, 2, 3 sont les tirages d’essai de l’époque.


- Image1 : exposition 10 secondes, puis développement complet : le cadre en pierre est lisible, pas le clocheton

 

- Image 2 : exposition 30 secondes, puis développement complet : cadre illisible clocheton lisible

- Image 3  : première exposition 10 secondes, révélateur 2 mn, lavage, seconde exposition 30 secondes,

- Image 4 développement complet : le cadre et le clocheton sont lisibles

Par ce processus, j'ai pu tirer tous les premiers plans sous-exposés par rapport aux arrières plans ou aux cieux inévitablement sur-exposés (sauf à avoir pratiqué à l'ancienne la manip acrobatique du volet mobile introduit de bas en haut).

Intérêts du procédé

- Je n’ai jamais produit un négatif non tirable en raison d'écarts de densité. Aucun Dmax n'est impossible à tirer.
- Sortir les nuages est grandement facilité, pas un clocheton vu sous arcade qui ne puisse être mis en valeur, aucun des arrières plans lointains ne se dérobe.
- Utilisable sur film pour  créer un contre-type positif équilibré.
- Une seule lumière non filtrée, un seul grade de papier, une seule chimie et basique, tout est simple.

Inconvénients

Perte de piqué si les cotes du papier photosensible ne sont pas stabilisées par un pré-mouillage à l'eau, si des vibrations mécaniques déplacent la tête d’agrandisseur, si le ménisque de liquide résiduel est trop épais au point de remettre en cause la mise au point (passer dans ce cas une raclette).

Antériorité

La photographie est un domaine abordable avec de modestes investissements ; il a de ce fait été possible à un très grand nombre d’hommes d’y exercer leur analyse et leur créativité. Bien que je n’en aie trouvé aucune trace, il serait surprenant  que cette méthode n’aie jamais été utilisée.
Il est si fréquent que l’on constate que les hommes redécouvrent perpétuellement les mêmes techniques quelques fois avec des variantes et adaptations avantageuses.

Pratique

Il est nécessaire d’assurer la position invariable du papier par rapport à l'agrandisseur, d'une exposition à l'autre. J'ai envisagé une boîte pouvant être mise en légère dépression, dont le plan supérieur perforé recevrait le papier sensible. Egalement une planchette dotée d'une pince pour maintenir le papier.

Les calages et repérages doivent être rigoureux, c'est évident. L'imagination pratique pour ce faire reste au pouvoir.

Suite

Des variantes encore plus aisées par l'usage de papier multigrades sont évidentes.
Imaginables également : des combinaisons avec les procédés anciens.

Nota

Pré-mouiller le Papier RC afin de stabiliser ses cotes n'a par définition pas de sens ! Il est imperméable ! Mais pré-mouiller en ce cas est tout de même indispensable à l'adhérence sur la planchette par tension superficielle. Sur la tablette  je chasse l'eau sans exercer une grande force avec
- 1 une raclette souple,
- 2 un rouleau pour éliminer ou régulariser les gouttes sous le papier.

Pour information :
les images 1, 2, 3, 4 illustrant la méthode ont été obtenues à partir d'un négatif saisi par un bi-objectif 6x6 Royer, objectif Flor Berthiot  f3.5 75 mm, film Agfa ISS 21.

Discussion

Discussion en 2005 entre J.GERARD et Mr PHILIPIDIS, tireur
 
De M.Philipidhis à JG
La Technique du pré-voilage est une technique connue des tireurs professionnels qui l'utilisent pour réduire les hauts contrastes, notamment pour les contre-jours et les cieux surexposés ; l’avantage de cette technique est sa maîtrise simple et fiable. Il vous suffit d’ exposer une première fois votre tirage normalement sur le grade de votre choix puis d’enlever votre passe vue et son négatif de la tête de l’agrandisseur sans toucher au margeur ni à votre papier. Vous pouvez dès lors et selon le cas choisir un autre temps de pose (généralement plus court) et si vous êtes sur du multigrade choisir un grade de préférence plus doux de zéro à deux.
Développer normalement votre papier exposé dans les conditions habituelles.
Vous pouvez, bien entendu, inverser l’opération pour commencer par le pré-voilage puis exposer votre négatif et voir à revenir avec des grades plus contrastés pour redonner du dessin dans les nuages s’ils existent.
Cette technique s ‘applique aussi à la prise de vue vous pouvez exposer une première fois votre plan film en photographiant un papier de gris neutre et ensuite photographier un paysage enneigé en plein soleil.


JG à M.Philipidis
D'une manière simple, on peut penser que le pré ou le post voilage est équivalent au lavis que l'aquarelliste pose sur son papier en vue de modérer les contrastes voire les ombres. C'est ce qui résulte de l'essai que vous avez suggéré et que j'ai réalisé. En visant une lisibilité comparable -obtenue par voilage- à celle obtenue par mon procédé pour les objets distincts du fond de ciel, le fond de ciel est plus gris. Cela est cohérent avec le raisonnement simple ci-dessus. Mais peut être l'explication en est-elle plus profonde et compliquée.
 
M.Philipidis  à JG
Je me suis livré à un petit exercice sur photoshop à partir du document que vous m' avez envoyé. J'ai remis les 2 images test qui nous intéressent à la même échelle et en niveau de gris puis, par un calque de courbe, j’ai équilibré les noirs pour me retrouver sensiblement à la même densité, sans toucher aux entrées et sorties de cette courbe.
On peux voir d'une façon indéniable que le bâtiment extérieur est plus contrasté avec votre formule qu'avec le voilage.
Cependant l'écart entre les deux images n'est pas si important qu'un peu de pratique et d'insistance sur le tirage devrait encore réduire cette différence.
Pour moi votre test est concluant et met en avant la qualité de votre procédé et sa supériorité d'un point de vue purement technique. Je ne vous cacherai pas que je reste persuadé que le procédé du voilage avec quelques autres artifices tel que rajout et masquage des temps poses (?), qualité du révélateur en particulier sur du multigrade, doivent pouvoir arriver à un résultat très approchant (voir éventuellement à utiliser du ferricyanure très dilué pour rafraîchir les zones claires).
Donc sur un point de vue pratique et au niveau de l' installation d'un labo je préférerais me rabattre sur la technique voilage, qui reste moins contraignante et plus simple à mettre en œuvre .
En outre exposer pour les ombres à la prise de vue.
Sans aucune réticence, parce que si le lumineux sur le négatif est un peu  opaque, biced au tirage va y remédier .


Je vous remercie de la confiance que vous me  faites en m'autorisant l'utilisation de votre procédé. En tant que professionnel nous nous devons d'éviter d'avoir des sous ou sur expositions importantes sur nos négatifs, l'utilisation de filtres pour le ciel, de réflecteur,de flash ou autres lumières artificielles... pour l'équilibrage des différents plans.
Je ne sais pas si l' occasion se présentera d'essayer votre méthode mais si l’occasion s'en présentait je ne manquerais pas de vous en informer, et d'accompagner ces clichés de la mention de votre procédé, si les conditions le permettent .
 
JG à Mr Philipidis 
Merci Monsieur.

 

Interprétation du procédé

Dans les zones illuminées pendant la première exposition, le développement produit de l’argent métallique naissant, qui en se fixant sur des amas Ag+ Br-, non déjà insolés, inhibe leur réactivité photonique.
Tout se passe comme si après le première cycle un effet de masque noir s’opposait localement au passage de la lumière.
 
Bibliographie : LP CLERC,1957, Ed Montel, pages 512 à 517 traitant du noircissement direct.
 
On ne peut pas considérer ce procédé comme équivalent à une pré exposition. Celle ci va générer au développement un fond de points noirs, ce qui est alors comparable au lavis noir ou couleur que l'aquarelliste dispose de manière uniforme sur son papier .
 

Procédure

1 - Estimer par essai ou mesure la durée nécessaire t1 pour la partie la plus transparente du négatif, en paysage les premiers plans.
2 - Estimer ou mesurer la durée nécessaire t2 pour la partie la plus opaque du négatif, en paysage les lointains et les cieux.
3 - Exposer avec t1
4 - Développer laver
5 - Exposer avec t2 pour lisibilité c'est à dire ajuster le dmax
4 - Développer et fixer complètement

 

Mémo pratique du tireur biced débutant

Biced mémo guide tirage (indicatif) dmax
Objet Ü Sombre Lumineux 10
Négatif Ü Transparent Opaque 8
Si Biced Premier cycle Second cycle Ajuster parts
Tirage Ü Sombre Clair ajusté 4


 

Article de J.GERARD 18/04/2005 - remanié 2019

 

dernière modification de cet article : 2019

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)