[abonnement gratuit]

l'auteur

Erick Mengual



 

Erick Mengual
Né en 1953
Juriste
photographe Amateur
pratique
la gomme bichromatée
et le charbon
www.erickmengual.com
contact(at)erickmengual.com

  

 

 

 

Erick MENGUAL :
Eloge du vide

 


© Erick Mengual


Erick, quels sont ces lieux ?

Ce ne sont pas à proprement parler des friches industrielles mais des bâtiments se trouvant dans une espèce de no man's land temporel entre une activité qui se termine et une nouvelle activité, après restauration. Il s'agit d'une ancienne biscuiterie transformée aujourd'hui en centre d'art contemporain, un grand bâtiment de l'armée transformé en centre de formation continue, un ancien hôpital militaire devenu résidence et bureaux pour administrations. Ces lieux sont en général fermés au public et surveillés pour éviter des dégradations ou des squats. J'ai eu les autorisations pour les photographier. Dans chacun d'entre eux, j'ai senti une atmosphère de lieux chargés d'activités et non de lieux abandonnés.

 


© Erick Mengual


 

Pourquoi le titre : "Eloge du vide" ?

Eloge désigne un discours qui célèbre quelque chose : en l’occurrence le vide. Vide qui paradoxalement fait émerger du sens, la présence humaine et l'activité passée. Ce vide est également un passage obligé pour envisager de nouvelles affectations du bâtiment. Durant ces séances de prises de vue, j'ai passé seul des journées entières dans ces lieux. J’ai ressenti à la fois une présence humaine et un vide amplifié par ces grands espaces empreints de silence. J'ai choisi le noir et blanc pour accentuer cette impression de vide.

 


© Erick Mengual


 

Vous pratiquez le charbon et la gomme bichromatée. Pourquoi avoir travaillé ces images à la gomme bichromatée ?

Je m'exprime très souvent avec ce procédé. Lorsque je réalise des photographies, je les imagine d'abord en gomme bichromatée. Je suis dans l'interprétation totale de l'image grâce au choix des couleurs, à l'intervention manuelle au moment du dépouillement, au nombre de couches choisies... Chaque image est unique, il est impossible de reproduire à l'identique. L'image se construit au fil des jours, lentement hors du temps (un peu comme ces lieux où le temps s'est arrêté pour un moment...)

C'est la première fois que je travaille une série en noir et blanc. Habituellement c'est la couleur que m'aide à interpréter l'image.

 

 


© Erick Mengual


 

Ces photographies sont très épurées et austères, presque religieuses. Quelles sont vos références ? Qu'est-ce qui vous a conduit à cela ?

Le noir renforce ici le côté austère des lieux et apporte une touche presque dramatique. C'est surtout l'ambiance ressentie dans ces espaces qui m'a conduit à rechercher à la fois les perspectives et les lignes. J'ai eu la chance de photographier des lieux où il restait encore certains équipements très graphiques. J'ai également travaillé avec la lumière du jour quitte à revenir plusieurs fois sur les lieux pour la saisir au bon moment.

Les photographes qui m'inspirent sont, entre autres, Alfred Stieglitz, Paul Strand, Edouard Weston, John Batho pour la couleur, et le plasticien photographe Georges Rousse. Il y en a bien d'autres mais tous ceux-là plus particulièrement m'ont permis de réfléchir au rôle de la lumière, des lignes de la perspective et de la couleur.

Cette série est née au moment où j'ai conduit l'aménagement de mon service dans une partie d'un immense bâtiment de 10 000m² qui attendait depuis plusieurs années une nouvelle jeunesse. Ce bâtiment était totalement fermé et situé dans une enceinte appartenant à l'armée. J'ai eu ensuite l'opportunité de photographier un ancien hôpital actuellement en pleine transformation. Prochainement, je dois photographier des halles des années 30 fermées depuis de nombreuses années ainsi qu'un magnifique garage dont le propriétaire part en retraite et qui veut vendre cet l'immeuble. Il ne s'agit pas de témoigner du passé et de réaliser des photos d'archives, mais de poursuivre une construction autour du vide « trait d'union », accentué par la lumière, la perspective et le noir. La série se poursuivra en gomme bichromatée.

 


© Erick Mengual

 

D'un point de vue technique, pouvez-vous décrire votre pratique, de la prise de vue au tirage, pour une de ces photographies ?

On a souvent l'habitude de voir des gommes en petit format et la réalisation en format plus grand (ici en 50x50cm) offre une autre lecture de l'image. Pour la circonstance je travaille au moyen format 6X6, un Hasselblad 500M/C. J'ai choisi le format carré qui symbolise l'anti chaos (parfaitement adapté aux lieux présentés). Après avoir scanné mes négatifs je les retouche sur GIMP en appliquant des courbes. Je les fait ensuite tirer chez un imprimeur sur un support transparent. Je prépare mon papier en le gélatinant afin que le pigment ne pénètre pas dans la fibre, pour que le blanc de la lumière vienne du fond du papier. Puis j'applique 4 à 5 couches de pigment noir pour fresque, en prenant soin de laisser sécher 24h entre chaque couche. Enfin, je clarifie la gomme à l'alun de potasse pour supprimer la teinte jaune du bichromate de potassium emprisonné dans le papier.

 


© Erick Mengual

 

Votre pratique photographique a beaucoup évolué ces dernières années. Avez-vous le sentiment d'avoir trouvé le port ?

J'ai toujours recherché à produire des séries et j'ai pris conscience qu'il ne suffisait pas de montrer des procédés photographiques mais des images. Le danger des procédés est de réaliser des images comme au XIXème siècle alors qu'il ne s'agit que de techniques qu'il faut adapter à notre époque.

C'est la première fois que je réalise une série aussi importante : aujourd'hui 17 gommes sont déjà tirées. Je ne pense pas actuellement avoir fait entièrement le tour de la question, je continue à chercher et espère évoluer en prenant en compte, à la fois la prise de vue, la technique et la démarche plastique.

 


© Erick Mengual

 

   

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

     
     

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)