[abonnement gratuit]

l'auteur

Jean-Baptiste Maison

 

Né en 1971
 Graphiste de métier en print, web et multimedia,
photographe autodidacte
tombé dans le 6x6 étant petit,
grand-formiste par goût
pour une certaine lenteur contemplative
et les possibilités que les chambres offrent.
Amoureux de ses Rolleiflex et de ses Arca.

www.jeanbaphoto.fr/
jeanba3000forums(at)free.fr
 

 

 

 

 

 

Décolorer les lentilles au thorium
brunies par le temps

par Jean-Baptiste Maison

 

Les objectifs Kodak Aero Ektar font partie de ces objectifs anciens dont des lentilles contiennent de l'oxyde de thorium, qui provoque avec le temps un brunissement du verre, les rendant impropres à la photo couleur, et diminuant leur luminosité effective.

L'Aero Ektar 305 mm que j'ai reçu présentait une très forte teinte brune sur le bloc de lentilles arrière :

On voit que la teinte n'est pas uniforme mais se concentre au milieu du bloc.

Ayant lu sur le net de-ci de-là de manière non étayée, qu'une exposition aux UV pouvait éclaircir ces objectifs, j'ai profité de m'être fabriqué une caisse d'insolation UV pour les procédés alternatifs (8 tubes lumière noire 15W, réalisée selon les articles publiés sur Galerie-Photo) pour tenter de vérifier ces dires, et par là même de « soigner » l'Aero Ektar.

J'ai donc exposé le bloc optique et surveillé de temps en temps son évolution en prenant une photo du bloc, toujours de la même façon : au flash avec une exposition fixe.

L'insoleuse est bien évidemment une caisse fermée puisqu'il est dangereux d'exposer ses yeux et sa peau aux rayons UV des tubes, l'insertion et l'extraction du bloc optique se faisant dans l'insoleuse éteinte.

Voici le bloc après 200 heures d'insolation :

Après 300 heures d'insolation :

Après 500 heures d'insolation :

On constate que le traitement est spectaculaire mais pas abouti. Le changement est rapide au début, puis tend à ralentir jusqu'à ne plus sembler évoluer.

Les photos présentées sont un peu plus claires que la réalité. Par rapport à la dernière photo, je dirais que la densité réelle de la teinte est similaire à celle d'un filtre type 81A, sans avoir de moyen précis pour mesurer réellement la densité de la teinte.

Cela signifie aussi qu'en l'état, on pourrait peut-être corriger complètement la vue avec un filtre refroidisseur type 82A ou approchant, à tester.

On pourrait prolonger l'insolation beaucoup plus longtemps (1000 heures, 2000 heures ou plus encore ?) pour vérifier si la teinte finit par s'effacer complètement, mais sans être certain d'y parvenir.

En conclusion, l'opération, bien qu'incomplète ou imparfaite, est clairement justifiée et devrait intéresser les amateurs de ces objectifs particuliers à grande ouverture. Et ce traitement peut bien évidemment s'appliquer à toute optique touchée par le même problème.

 

 

dernière modification de cet article : 2011

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)