[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr
organise des stages photo

 

 

 

 

  L'article original a été publié
sur www.photo-stereo.com
le Site Français
de la photographie en relief

 

 

 

 

Correction de température de couleur en photographie argentique

par Henri Peyre

 

(article initialement publié sur www.photo-stereo.com
le Site Français de la Photographie en Relief)

 

Si vous faites de la photographie argentique, vous avez probablement remarqué qu'une feuille de papier blanche photographiée au coucher de soleil est rouge et que la même feuille photographiée en pleine ombre par une belle journée d'été sans nuage est d'un bleu presque vif. Notre cerveau corrige naturellement ces dominantes, nous laissant penser que la feuille de papier reste blanche même à l'ombre. Un grand nombre d'appareils numériques aussi. Mais la pellicule argentique ne s'adapte pas naturellement : elle ne modifie pas automatiquement sa perception de la température de couleur ambiante. En d'autres termes, le papier n'est blanc pour elle que dans les conditions pour lesquelles elle a été fabriquée. En dehors de ces conditions, il faut utiliser des filtres pour modifier l'apparence de la feuille blanche...

Introduction

La facilité de correction de la température de couleur en numérique est chose connue :
- soit le photographe règle sa balance des blancs avant la prise de vue, en général en photographiant un objet blanc ou gris clair dont il signale la neutralité à son appareil, ce qui lui permet d'obtenir pour les photographies suivantes une balance des blancs personnalisée et des couleurs justes
- soit il utilise au développement du fichier RAW (de préférence) ou à la correction du fichier JPG (c'est moins bien) un outil pipette spécialement conçu pour neutraliser toute dérive de couleur mesurée sur une portion de l'image dont il sait que l'apparence doit être neutre du point de vue colorimétrique (R=V=B), par exemple une feuille blanche.

Lorsqu'on travaille en diapositive argentique sans post-traitement la difficulté est plus grande. La prise de vue doit être équilibrée en température de couleur dès l'origine.

On utilise pour ce faire des filtres qui corrigent la température de couleur au moment de la prise de vue. Les plus fortunés d'entre vous pourront acheter un thermocolorimètre comme le Kenko Color Meter KFM-3100 (qui n'est autre que l'ancien Minolta Colormeter III). On indique d'abord sur ce genre d'appareil la température de couleur pour laquelle la pellicule en usage sur l'appareil est équilibrée (cela se mesure en °K, degrés Kelvin). Puis on mesure sur l'appareil les conditions de température de couleur à la prise de vue (il apparait à l'écran la T° de couleur de la scène en °K). L'appareil donne ensuite, à la demande, l'écart entre les conditions "idéales" (celles pour lesquelles la pellicule est susceptible de donner un rendu neutre) et les conditions réelles. Cet écart n'est pas donné en °K comme on pourrait s'y attendre, mais dans une autre unité, les Mireds, pour des raisons pratiques (il s'agit de linéariser les unités de correction pour faciliter les calculs). Peu importe : on obtient un chiffre en mired, qui nous permet de choisir les filtres de correction à employer. Un tableau est placé à l'arrière du thermocolorimètre, qui permet de choisir dans son arsenal de filtres ceux qu'il est nécessaire d'employer.

Nous reprenons dans cet article un tableau comparable mais plus complet, en le développant suffisamment pour qu'on puisse éventuellement se passer du thermocolorimètre. Nous y rappelons en effet à quels types de sujets correspondent les différentes températures de couleurs, et quels filtres il faut employer pour rééquilibrer la température de couleur en fonction du film placé dans l'appareil. Les filtres sont présentés dans notre tableau sous leur désignation la plus universelle : la désignation Wratten de Kodak.

Que ceux qui ne se voient pas emmener un jeu de filtres et un thermocolorimètre sur le terrain se rassurent. Il suffit qu'ils fassent leurs photographies au soleil à la belle saison entre 10h et 16h par beau temps pour ne jamais avoir à se préoccuper de la température de couleur, pour peu qu'ils utilisent une pellicule de type "lumière du jour".
Pour les autres, tous ceux qui envisagent en particulier en diapositive d'autres cas que la photo de vacances ensoleillée, il faudra peut-être envisager d'aller un peu plus loin. Cet article devrait les y aider.

Le tableau

Lecture du tableau

Le placement des pellicules (en jaune pâle sur le tableau) est donné à titre indicatif. On considère qu'un film dit équilibré pour la lumière du jour est réellement équilibré pour une température de couleur de 5500°K. Si vous utilisez ce tableau vous ferez cette approximation. Si vous utilisez un thermocolorimètre et de la Provia 100F, vous pourrez raffiner la mesure de l'écart en réglant votre instrument sur l'utilisation d'un film à 5300°K et non 5500°K, pour un résultat un poil plus précis.

Exemple de lecture du tableau : imaginons que vous utilisez une pellicule du type lumière du jour et que vous photographiez un personnage en plein été, complètement à l'ombre, alors qu'il n'y a pas un seul nuage dans le ciel. Le personnage n'est éclairé que par le bleu du ciel limpide. La température de couleur du sujet est de 20000°K.  Vous utiliserez un filtre 85B sur votre objectif. Sans filtre, la chemise blanche de votre personnage serait complètement bleue...

Par contre, imaginons que votre personnage soit en plein dans la lumière du soleil d'été : pas de correction à apporter : pas de filtre devant l'objectif. Si le ciel est couvert vous pourrez utiliser un filtre 81C ou 81B, suivant qu'il sera plus ou moins lumineux.

Echelle de Température de Couleur 
Source de lumière T° de couleur en degré K Mireds Filtre Wratten à utiliser avec un film de type lumière du jour Filtre Wratten à utiliser avec un film Tungstène
Ciel bleu limpide 20000 50 85B  
  16667 60 85+81  
  14286 70    
  12500 80 85  
  11111 90 81+85C  
  10000 100 85C  
  9091 110 81A+81EF  
Soleil voilé 9000 111    
  8333 120    
Sujet à moitié à l'ombre en été 8000 125 81EF  
  7692 130    
  7143 140 81D  
Ciel couvert 7000 143    
  6667 150 81C  
Ciel couvert lumineux 6300 159 81B  
  6250 160    
Flash électronique 6000 167 81A  
  5882 170 81  
Lumière du soleil l'été 5600 179    
Fuji Velvia (RVP) 5600      
  5556 180    
Film équilibré pour la lumière du jour 5500 182 pas de filtre  
Kodak E100SW 5500      
Kodak E100VS 5400      
Kodak Ektachrome 100 Plus (EPP) 5350      
Fuji Provia 100F (RDPIII) 5300      
  5263 190 82 85B
Kodak E100S 5250      
Fuji Provia 400F (RHPII) 5250      
Fuji Astia 100 (RAP) 5150      
Fuji 100 / 1000 (RMS) 5150      
Lumière à arc de carbone 5000 200 82A 85+81
  4762 210 82B 85
  4545 220   81+85C
Soleil du matin 4500 222 82C  
Soleil du soir 4500 222 82C  
Lampe fluorescente type "lumière du jour" 4400 227 80D  
  4348 230    
  4167 240 82A+82C 85C
  4000 250   81A+81EF
  3846 260    
Ampoule de flash 3800 263 80C  
  3704 270 82C+82C 81EF
  3571 280 80C+82A  
Heure suivant l'aurore 3500 286   81D
Heure avant le crépuscule 3500 286    
  3448 290   81C
Ampoule Eclairage photo continu 3400 294 80B 81B
  3333 300 80B+82 81A
Fuji64 Tungsten (RTPII) 3250      
  3226 310   81
Eclairage Halogène Tungstène 3200 313 80A 81
Film équilibré Tungstène 3200 313 80A pas de filtre
  3125 320 80A+82  
  3030 330 80A+82A 82
Eclairage continu tungstène 3000 333   82A
  2941 340   82B
Ampoule éclairage 150W 2900 345    
  2857 350 80A+82B  
Ampoule éclairage 60W 2800 357 80A+82C  
  2778 360    
  2703 370   82C
Ampoule éclairage 40W 2650 377    
  2632 380   80D
  2564 390   82A+82C
  2500 400    
  2439 410   80C
  2381 420   82C+82C
  2326 430   80C+82A
  2273 440   80B
  2222 450   80B+82
  2174 460   80A
  2128 470   80A+82A
  2083 480    
  2041 490   80A+82B
Soleil au coucher 2000 500   80A+82C

Télécharger le tableau au format Excel ici
Télécharger le tableau au format pdf ici

On peut ajouter l'effet de plusieurs filtres sur la modification de la température de couleur calculée en mireds mais, attention, l'emploi des filtres induit plusieurs conséquences.
Première conséquence : les filtres ont tendance à dégrader la qualité optique de l'image. Il faut donc limiter le nombre de filtres employés à la fois. On emploiera au maximum 2 filtres à la fois pour être sûr de garder une image convenable.
Deuxième conséquence, les filtres diminuent la quantité de lumière qui arrive jusqu'à la pellicule. On doit donc calculer un facteur de compensation pour l'exposition. Plus on utilise des filtres et plus on doit ouvrir le diaphragme.

Le tableau suivant présente, calculé en mireds, l'effet de modification de la T°de couleur obtenu avec un certain nombre de filtres classiques et le facteur de compensation en diaphragmes :

  Filtre Wratten Modification en Mired Facteur de compensation (en diaph.)
+ jaune 85B 131 2/3
  85 112 2/3
  85C 81 2/3
  81EF 52 2/3
  81D 42 2/3
  81C 35 1/3
  81B 27 1/3
  81A 18 1/3
dernier jaune 81 9 1/3
dernier bleu 82 -10 1/3
  82A -21 1/3
  82B -32 2/3
  82C -45 2/3
  B0D -56 2/3
  80C -81 1
  80B -112 5/3
+ bleu 80A -131 2

Comme les effets des uns et des autres sont cumulables ou soustractibles (en mireds), on peut parfaitement envisager un achat limité à un nombre réduit de filtres qu'on utilisera les uns avec les autres.

Nous rappelons toutefois de nouveau que la superposition de plusieurs filtres abaisse la qualité de l'image résultante.

Les filtres recommandés

Voici nos recommandations minimum d'équipement pour les filtres :

Filtres de conversion Cokin de type Screw-in (vissable sur l'objectif), pour un objectif dont vous devez donner le diamètre

Ref Cokin Nom filtre
37 Warm 81 EF
35 Orange 81 D
31 Orange 85 C
30 Orange 85 B
29 Orange 85 A
28 Warm 81 C
27 Warm 81 B
26 Warm 81 A
25 Blue 82 C
24 Blue 82 B
23 Blue 82 A
22 Blue 80 C
21 Blue 80 B
20 Blue 80 A

 

Sur la T°de couleur :
http://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Filtres_optiques/
Filtres_modifiant_la_temp%C3%A9rature_de_couleur
 

 

 

Dernière modification : septembre 2009

 

L'article original a été publié
sur www.photo-stereo.com
le Site Français
de la photographie en relief

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)