[abonnement gratuit]

le photographe

Née dans le canton du Valais en Suisse
Elle vit et travaille à Vevey
Autodidacte

www.corinnevionnet.com
 
Corinne Vionnet vit et travaille à Vevey, Suisse
Les thèmes topographiques ainsi que l’interaction sociale
entre l’être humain et son environnement
sont au cœur de sa pratique artistique

Son travail est présent dans de nombreuses expositions et collections internationales.

 

Corinne Vionnet : Photo Opportunities

 

Comment êtes-vous venu à la photographie?

La photographie a toujours été très présente dans ma famille. J'ai reçu mon premier appareil photo quand je devais avoir 8 ans. Mon père dessinait et peignait aussi beaucoup. Architecte et passionné de géographie, il partageait volontiers ses connaissances. Si je cherche une explication, je peux certainement la trouver là. La décision de mon orientation pour la photographie vers l'âge de 35 ans est une décision du jour au lendemain.

 


Paris © Corinne Vionnet

 

Comment ont été constituées ces images?

Avant d'expliquer la constitution de ces images, j'aimerais raconter l'origine de ce travail. Je pense que ça expliquera les raisons de leurs réalisations.

L'idée de cette série Photo Opportunities fait suite à un voyage à Pise avec mon mari en 2005. Durant cette visite dans cette ville, nous sommes allés voir bien sûr la tour de Pise où il y avait déjà beaucoup de touristes. Nombre d'entre nous était dans le parc pour faire un photo de la Tour ; le choix de cet emplacement était certainement dû à l'inclinaison de la Tour mais aussi à l'espace qui permettait de prendre la Tour facilement dans son entier. Je me demandais si ces photos faites par ces différentes personnes, durant l'heure que nous étions là, se ressemblaient. L'appareil photo numérique était déjà bien présent. De retour à la maison, j'ai regardé sur Internet les images que je pouvais trouver par simples mots clefs comme "Tour de Pise". Tout en faisant dérouler sur l'écran une quantité d'images, je me demandais si l'on essayait de reproduire une image que l'on connaissait déjà ; à quel point notre regard est-il influencé, que ce soit par des films, publicités, cartes postales, Internet... Essayons-nous de reproduire l'image d'une image?

Afin de retraduire mes diverses questions, j'ai superposé une multitude de clichés d'un même lieu trouvés sur Internet par effet de transparence.

 

 


Budapest © Corinne Vionnet

 

 

 

Pour une image, je visualise plus d'un millier d'images du même lieu pour comprendre la similarité et la répétition de la forme d'un monument et d'un lieu. Je collectionne plusieurs de ces images, de jour, de nuit, selon différentes saisons, différents cieux, etc. J'utilise un seul segment que je trouve important en tant que point de rencontre pour aligner toutes ces images. Pour le reste, vient ce qu'il vient.

Le choix des lieux sont d'abord basés sur des statistiques touristiques, puis j'ai également examiné les brochures de agences de tourismes afin de connaitre les images qui symbolisait une destination. J'ai bien sûr aussi été influencée par ma propre culture visuelle.

 

 


San Francisco © Corinne Vionnet

 

 

 

 

Votre travail rappelle l’esthétique des photographies d’architecture de Sugimoto, et les fameuses cathédrales de Rouen de Monet. Aviez-vous ces références en tête en constituant la série?

En ce qui concerne les photographies de Sugimoto, non, je n'y avais pas pensé. Par contre, la peinture oui. Je voulais également que ce travail ait un lien avec la peinture étant donné qu'elle a contribué à notre connaissance des monuments et paysages. Elle a eu une influence certaine sur mon travail.

 


Chutes du Niagara © Corinne Vionnet

 

 

 

Diriez-vous que votre travail est d’abord un travail esthétique ou d’abord un travail sociologique? Pourquoi?

Je pense que pour le visiteur ou "regardeur", l'esthétique est juste le premier filtre qui devrait faire suite à une réflexion ou une émotion. Pour l'artiste, c'est le contraire qui se produit, l'esthétique n'est que le résultat visuel d'un long cheminement.

Je ne suis pas intéressée par la manipulation digitale, mais la façon dont ces images sont disséminées sur Internet. L'évolution du numérique ces 10 dernières années amène à une consommation d'images et une modification de notre comportement. Je balance entre l'inquiétude et la fascination à propos de ce phénomène.

En rassemblant cette multitude de clichés d'un même lieu, Photo Opportunities essaie de parler de notre mémoire collective et l'influence de l'image sur notre regard. Ce travail essaie aussi de soulever les questions de nos motivations à faire une photo du lieu où nous sommes allés et de notre expérience touristique. Il essaie de montrer l'omniprésence des images et leur consommation.

 


Londres © Corinne Vionnet

 

 

 

 

Lors de l’assemblage de ces images multiples, qu’est-ce qui vous amène à la pensée que l’image est suffisamment constituée et qu’il ne faut plus y toucher, que l’accumulation est suffisante ?

Photo Opportunities reste une interprétation personnelle. Cette série a aussi à voir avec ma propre relation aux images. Je n'ai pas travaillé de façon systématique pour le nombre total de photographies pour une image par exemple, mais j'ai utilisé ces photos en tant que palette pour réaliser ces images impressionnistes. La sélection des photographies sur Internet puis le travail par couches successives de tous ces clichés, ont une influence sur le résultat d'une image. Lors de sa fabrication, des moments se fusionnent, des gens se rencontrent, des cieux se forment, des histoires se créent. Tous ces éléments font l'image.

De travailler sur chacun de ces lieux a été fantastique. Chaque image me prend beaucoup de temps, mais il en ressort des moments magiques lors de sa transformation.

 


Monument Valley © Corinne Vionnet

 

 

 

Diriez-vous pour vous-même que l’image obtenue est la façon dont vous aussi vous voyez le lieu ou le monument en question?

Oui vous avez certainement raison. La réalisation de chaque image est en lien avec ma propre culture visuelle. Elle parle aussi du souvenir et de mon propre souvenir aussi, un peu vague, de moments pas très précis. Une idée du lieu plus que le lieu lui-même. Et le sentiment du temps qui passe...

 


Mont Saint-Michel © Corinne Vionnet

 

 

 

Ce travail a fait l’objet d’un livre récent. Voir ces photographies en livre ou en réel est assez différent. Est-ce important que ces images soient vues en grand, perdent-elles du sens à être offertes en plus petit dans un livre?

Cette série existe en 3 différentes tailles. Elle est présentée de façon différente suivant le lieu. Des petits tirages seront plutôt présentés en série et auront un autre impact et une autre approche par la quantité que de grands tirages.

Un livre a sa propre existence. L'expérience de tourner les pages, le toucher, l'odeur de l'encre... Sa lecture semble plus intime et intense. Peut-être même qu'il est plus facile d'approprier ainsi les images à notre propre histoire et expérience. Une exposition est un début d'histoire. Un livre peut devenir un récit...

 


Pékin © Corinne Vionnet

 

 

 



Photo Opportunities
Broché: 76 pages
Editeur : Kehrer Verlag
(19 juin 2012)
Langue : Anglais
ISBN-10: 3868282335
ISBN-13: 978-3868282337

 

 

dernière modification de cet article : 2012

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)