[abonnement gratuit]

l'auteur

Henri Peyre
Né en 1959
photographe
Beaux-Arts de Paris en peinture
webmaster de galerie-photo
ancien professeur de photographie
à l'Ecole des Beaux-Arts
de Nîmes

www.photographie-peinture.com
www.nature-morte.fr
organise des stages photo

 

 

votre avis

Vous utilisez un de ces appareils
en êtes satisfait ou pas,
merci de nous envoyer vos
commentaires.

 

 

Vous trouverez des cellules à la vente sur la boutique

 

 

 

 

 

 

 

Quelques cellules pour
votre chambre

Introduction

Cet article est destiné aux débutants à la chambre, qui jusque là n'ont jamais utilisé de systèmes de mesure de la lumière extérieurs à l'appareil.

Il présente quelques cellules du marché avec des commentaires basiques sur l'usage que l'on peut en faire.

Pour une approche plus complète de la mesure de la lumière, on consultera utilement la page d'André Mouton :
la mesure de la lumière, sur ce même site.

Minolta Autometer VF

Ce grand classique du posemètre est dans sa version V le plus accompli des instruments que nous présentons mais aussi le plus cher. Et encore son prix  ne tient-il pas compte d'un éventuel diffuseur plat, indispensable pour régler les contrastes éclairage, de l'adaptateur standard pour lumière réfléchie, du viseur 5° pour lumière réfléchie, du mini récepteur sphérique sur flexible pour la macro ou de l'amplificateur type II pour prendre la lumière directement sur le dépoli de la chambre, par exemple.
On résume : pour une somme proche de 400 € on fait la lumière incidente, la mesure pour laquelle heureusement le déséquilibre entre la sensibilité aux radiations vertes (auxquelles le posemètre est le plus sensible) et les sensibilités aux autres radiations est le moins notable.

Le posemètre permet la mesure au flash. Après chaque mesure au flash un "camembert" affiche le rapport entre lumière ambiante et lumière au flash. On peut modifier sur le posemètre la vitesse choisie pour observer l'influence sur les différents types de lumière.

Le posemètre avec le diffuseur plat permet le calcul "ombres/hautes lumières". Cela peut être particulièrement efficace en inversible, où l'on posera pour les hautes lumières : l'exposition correcte est alors calculée à la demande à partir de la mesure de ces hautes lumières (Le procédé est proposé également à partir des basses lumières).

Ce bel outil est donc le point d'entrée dans un système qui peut être très utile si on envisage des applications au flash, ou de la macrophotographie. Mais le photographe de paysage à la chambre n'a nul besoin d'un outil aussi somptueux et pourra préférer des posemètres bien moins sophistiqués.

Caractéristiques techniques 
Posemètre/flasmètre à mesure incidente et réfléchie pour lumière continue ou flash. Cellule silicium.
Mesure en lumière incidente : diffuseur sphérique 180° ou diffuseur plat pour lecture en luxmètre. En lumière réfléchie : viseur 5° ou adaptateur pour lumière réfléchie, angle de 40°, commutation automatique selon les têtes. 
Mode mesure : ambiance, flash avec cordon et sans cordon.
Affichages : Sensibilité ISO 3 à 8000. Ouverture de f/1 à f/90. Vitesses de 1/8000s à 30 mn.
Plage d'utilisation de -20° à +55°C. Pile 1,5V type AA. Indicateur de pile usagée.
Dimension : 59x147x26mm, poids 125g sans pile.

bibliographie : Le Photographe n°1605, article de Bernard Leblanc

Gossen Digisix

Ce posemètre propose pour un prix proche de 170 € TTC la possibilité de photographier en lumière continue exclusivement (c'est à dire pas au flash). L'appareil propose la mesure en lumière incidente et en lumière réfléchie sans aucun supplément d'accessoires. L'affichage des diaphragmes va de f/1 à f/32. Au-delà il faudra faire un petit calcul proportionnel (tous les diaphragmes on double la vitesse). La mesure est excellente, le tout pèse 40g et est livré avec la pile (ce qui n'est pas le cas chez Minolta). Vitesses de 1/2000ème à 4mn, Affichage numérique.

En plus : compte-temps jusqu'à 30mn, fonction réveil avec alarme et thermomètre. Ne fait pas les gaufres. Ne rions pas du thermomètre, pour nous autres hommes du sud qui allons photographier sous le soleil, la plage d'utilisation de l'appareil, de -10° à +60° est une affaire à surveiller. J'ai vu mon Minolta (vendu pour opérer jusqu'à +55°C maxi, c'est à dire moins) perdre les pédales sous un soleil de plomb.

Donc : un très bon appareil pour le photographe d'extérieur, à l'intérieur sans flash.

Caractéristiques techniques 
Posemètre numérique à mesure incidente et réfléchie, sonde photodiode sillicium sbc.
Mesure en lumière incidente : lumisphère 180°, en lumière réfléchie : champ de 25°. Affichage numérique "Ev" par LCD, incrémentation par 1/3 Ev. Gamme de mesure d'exposition (à 100 ISO) : EV 0 à +18.
Affichages : Sensibilité ISO 6 à 3200. Ouverture de f/1 à f/32. Vitesses de 1/2000s à 4 mn.
Plage d'utilisation de -10° à +60°C. Pile 3V Lithium CR2032. Indicateur de pile usagée.
Dimension : 75x50x23mm, poids 40g avec pile.

bibliographie : Le Photographe n°1605, article de Bernard Leblanc

 

 

Vous trouverez des cellules à la vente sur la boutique

 

 

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)