[abonnement gratuit]

l'auteur

Bertrand Hugues
est né le 1er octobre 1967
 à Chartres.
Ses photographies sont présentées
Galerie Berthet-Aittouarès
29, Rue de Seine
75006 Paris
et, en Belgique
Galerie Eye-See, Bruxelles
 www.eye-see.com


3 rue Visconti
75006 Paris
bertrand-hugues@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 

Bertrand Hugues


trèfle - bertrand hugues©

Galerie-Photo : Bertrand, comment êtes-vous venu à la photographie ?

B. H. : Enfant, j'ai baigné dans la musique. Mon père est un très bon musicien. Je pense que cela a développé ma sensibilité. Mes premiers souvenirs d'images réalisées avec une boite de jeu éducative sont une série de photogrammes ayant pour sujet des objets usuels. Après il y a eu le format 135… avoir un appareil autour du cou implique d'être rapidement disponible, or, je ne me presse pas. Puis ça a été la chambre photographique avec laquelle j'ai dû accepter l'imprévisibilité…involontaire dans un premier temps puis maîtrisée après quelques années de photographie publicitaire. J'ai ensuite mis fin à l'utilisation de la chambre dans un but strictement alimentaire pour orienter mes travaux vers la nature et la mise en scène du végétal et de son ombre. Mon plus grand plaisir est de ne pas savoir ou cela me mènera… heureusement l'inspiration n'est pas palpable !


trèfle - bertrand hugues©

G-P : Vous travaillez à la chambre 4x5. Pouvez-vous décrire votre matériel et la façon dont vous travaillez avec ?

B. H. : J'utilise une chambre 4x5 SINAR- NORMA avec un 180 mm HORSEMAN. Mes sujets sont souvent de petits éléments pris à très courte distance. La chambre subit donc un fort tirage auquel s'ajoute fréquemment une modification du plan de netteté et donc des bascules du corps avant importantes. Ce modèle de chambre à l'avantage d'être très précis pour un poids raisonnable qui lui autorise à prendre l'air. A ce propos, lors d'un achat d'occasion, il faut bien vérifier que les systèmes de serrages n'ont pas été forcés car certaines pièces en Téflon, chez Sinar, sont fragiles et… difficiles à retrouver.

G-P : Utilisez-vous le numérique ?

B. H. : Le numérique est un outil que j'utilise uniquement comme aperçu. Je prépare mon travail de laboratoire en numérisant des contacts bruts d'après lesquels j'ébauche les tirages argentiques à venir.


trèfle - bertrand hugues©

G-P : Qu'est-ce pour vous qu'une belle photographie ?

B. H. : Mettons qu'on pourrait dire qu'une belle photographie, comme une belle toile, un beau livre, fait se sentir plus riche après qu'on l'ai vue. Ou encore qu'une belle image est une image d'où la technique s'efface au profit de la sensibilité. Ou encore que c'est une image pour laquelle l'émotion dépasse le décryptage conceptuel !

 

   

 

dernière modification de cet article : 2002

 

 

tous les textes sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs
pour toute remarque concernant les articles, merci de contacter henri.peyre@(ntispam)phonem.fr

une réalisation phonem

nouveautés
galerie
technique
matériel
stages
adresses
librairie
boutique amazon
magasin arca-swiss 

plan
forum
liens
contact
radio-labo

abonnement gratuit
recherche sur le site
(chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)